En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 494.17 PTS
-
5 475.50
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 397.14
-
DAX PTS
12 430.88
-
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
-0.50 %
1.174
-0.09 %

Société Générale pense payer autour de 1,2 milliards d'euros de sanctions

| AFP | 307 | Aucun vote sur cette news
Société Générale entend  renforcer ses activités de conseil et services aux investisseurs en rachetant des activités de Commerzbank
Société Générale entend renforcer ses activités de conseil et services aux investisseurs en rachetant des activités de Commerzbank ( Pascal GUYOT / AFP/Archives )

La banque française Société Générale a annoncé lundi avoir provisionné 1,2 milliard d'euros pour régler son litige avec les autorités américaines, qui lui reprochent d'anciennes transactions impliquant des pays faisant l'objet de sanctions économiques de Washington, notamment l'Iran.

"A ce stade, Société Générale s'attend à ce que le montant des amendes dans le dossier sanctions américaines soit presque intégralement couvert par la provision pour risques allouée à ce dossier", que la banque française compte clore "dans les prochaines semaines", selon un bref communiqué.

Société Générale a expliqué être entrée "dans une phase de discussions plus actives" avec les diverses autorités américaines qui enquêtent sur ses anciennes transactions litigieuses. Parmi elles figure l'OFAC, le bureau du Trésor américain gérant les sanctions financières à l'encontre des organisations ayant contourné les embargos décidés par les Etats-Unis.

Les 1,2 milliard d'euros provisionnés pour ce dossier font partie de la provision pour litiges - tous contentieux confondus - de la banque à fin juin, qui était de 1,43 milliard d'euros.

La banque a déjà soldé début juin deux autres gros litiges qui l'empoisonnaient depuis des années: des soupçons de corruption avec le fonds souverain libyen et les manipulations du taux interbancaire Libor.

Société Générale avait alors réglé ces dossiers en versant 1,34 milliards de dollars, soit 1,15 milliard d'euros, selon la justice américaine: 585 millions de dollars (500 millions d'euros) équitablement répartis entre le parquet national financier (PNF) français et le département de la Justice américain (DoJ) sur le dossier libyen, et 275 millions au DoJ sur le Libor et 475 millions à l'autorité de régulation des marchés à terme et des produits dérivés aux Etats-Unis (CFTC) sur ce même dossier.

Le dossier libyen lui a déjà coûté près d'un milliard d'euros en 2017. C'est la somme qu'avait payée Société Générale pour solder le dossier auprès du fonds souverain libyen, qui accusait la banque de cas de corruption vers la fin de l'ère Kadhafi, entre 2007 et 2009.

Quant à l'affaire du Libor, la banque n'avait pas payé qu'un prix financier. L'un de ses principaux dirigeants, Didier Valet, qui chapeautait les activités de marchés, a dû démissionner en début d'année, ce qui a favorisé un remaniement de l'état-major du géant bancaire français.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

  A propos du contrat Rafale en Inde     Saint-Cloud, le 21 septembre 2018 - A propos du contrat signé en 2016 avec l'Inde pour la fourniture de 36 avions de combat…

Publié le 21/09/2018

Le boycott qui affecte depuis avril les produits Danone au Maroc a fait plonger dans le rouge les résultats de Centrale Danone, la filiale marocaine du géant français des produits laitiers.

Publié le 21/09/2018

Paris, le 21 septembre 2018                                                                    Communiqué de mise à…

Publié le 21/09/2018

Vicat a annoncé la nomination d'Hugues Chomel comme Directeur financier du groupe, en remplacement de Jean-Pierre Souchet, Directeur général adjoint, qui devient conseiller du Président Directeur…

Publié le 21/09/2018

L'Assemblée Générale de Laurent-Perrier réunie le 21 septembre 2018 a décidé de nommer Philippe-Loïc Jacob en qualité de censeur...