En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
-0.03 %

Société Générale: amende aux Etats-Unis de 1,34 milliard de dollars

| AFP | 308 | 5 par 1 internautes
La Société Générale a été mise à l'amende lundi par diverses agences américaines à hauteur de 1,34 milliard de dollars pour avoir violé différents embargos économiques
La Société Générale a été mise à l'amende lundi par diverses agences américaines à hauteur de 1,34 milliard de dollars pour avoir violé différents embargos économiques ( Pascal GUYOT / AFP/Archives )

La Société Générale a été mise à l'amende lundi par diverses agences américaines à hauteur de 1,34 milliard de dollars pour avoir violé différents embargos économiques, indique un communiqué de la Banque centrale américaine.

Société Générale a parallèlement conclu un accord séparé avec le Département des services financiers de l'Etat de New York, à hauteur de 95 millions de dollars, pour des manquements à la lutte contre le blanchiment d'argent.

L'ensemble de ces montants "est intégralement couvert par la provision pour litiges inscrite dans les comptes de Société Générale", a immédiatement souligné la banque française dans un communiqué. "Ces accords n’auront pas d'impact supplémentaire sur les résultats de la Banque en 2018", a-t-elle assuré.

"Nous reconnaissons et regrettons les manquements identifiés dans le cadre de ces enquêtes et nous avons coopéré avec les autorités américaines pour mettre un terme à ces dossiers", a déclaré Frédéric Oudéa, le directeur général de la banque.

"A l'avenir, notre objectif est d'être un partenaire de confiance. Ancrer une culture de responsabilité dans la façon dont nous conduisons et développons nos activités est une priorité au coeur de notre plan stratégique +Transform to Grow+", a-t-il ajouté.

Les accords conclus mettent fin aux enquêtes relatives à "certaines opérations en dollars américains effectuées par Société Générale et impliquant des pays, des personnes ou des entités faisant l'objet de sanctions économiques américaines et relevant des lois de l’Etat de New York", précise la banque, qui a signé un accord de suspension des poursuites avec le bureau du procureur fédéral de New York, chargé du dossier, ainsi qu'avec son homologue du comté de New York.

La banque sera toutefois soumise à une période probatoire de trois ans au bout de laquelle les poursuites seront abandonnées si la Société Générale se conforme à l'accord.

Qui plus est, la banque s'est engagée à coopérer avec les autorités américaines, conformément aux accords.

La quasi-totalité des violations concernaient Cuba et, dans une moindre mesure, d'autres pays faisant l’objet de sanctions économiques américaines, dont l’Iran.

Quant au montant négocié avec le Département des services financiers de l'Etat de New York, il concerne les manquements en matière de lutte contre le blanchiment d'argent de sa succursale new-yorkaise. La banque a 18 mois pour se mettre totalement en conformité.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Vivendi invoque un "manque substantiel d'indépendance" de 5 administrateurs...

Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...