En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 742.38 PTS
-1.47 %
4 787.5
-0.35 %
SBF 120 PTS
3 769.59
-1.63 %
DAX PTS
10 622.07
-1.54 %
Dowjones PTS
24 474.22
+0.35 %
6 699.08
+1.30 %
1.135
-0.33 %

SNCF: les syndicats de cheminots craignent un "passage en force" par ordonnances

| AFP | 403 | Aucun vote sur cette news
Laurent Brun de la CGT cheminots (C) lors d'une réunion sur la SNCF au ministère du Transport, le 19 février 2018
Laurent Brun de la CGT cheminots (C) lors d'une réunion sur la SNCF au ministère du Transport, le 19 février 2018 ( JACQUES DEMARTHON / AFP )

Les principaux syndicats de cheminots, réunis jeudi soir en intersyndicale, décideront la semaine prochaine d'éventuelles actions si le gouvernement choisit de réformer le ferroviaire par ordonnances, dénoncé comme un "passage en force", ont-ils indiqué à l'AFP.

"L'unanimité sur la question de la méthode du gouvernement qui pourrait passer en force avec les ordonnances est évidente" entre les quatre organisations (CGT, Unsa, SUD et CFDT), a déclaré Laurent Brun (CGT, 1er syndicat) à l'issue d'une réunion qui a duré plus de trois heures.

"Nous nous reverrons, mardi soir probablement, pour envisager, en fonction des annonces qui auront été faites" lundi, "des suites revendicatives plus fermes à l'encontre du gouvernement si jamais il maintient sa posture", a-t-il ajouté, indiquant que la question de la grève avait été évoquée.

Matignon fera connaître lundi la méthode et le calendrier de la réforme, à la suite de la présentation, la semaine dernière, du rapport de Jean-Cyril Spinetta qui lance une quarantaine de pistes de réformes pour la SNCF, dont la transformation en société anonyme et la fin du statut des cheminots à l'embauche.

Le secrétaire d'État aux Relations avec le Parlement, Christophe Castaner, a indiqué jeudi que le recours aux ordonnances était une "possibilité" pour réformer la SNCF, en jugeant qu'il fallait "aller vite" dans ce dossier.

"Traiter ce sujet par ordonnance est un risque réel qui peut mettre en péril à la fois le statut social des cheminots mais aussi priver le pays d'un débat sur le ferroviaire que les parlementaires, les associations d'usagers sont en droit d'avoir", a souligné Didier Aubert (CFDT, 4e).

La CFDT a réaffirmé être prête à déposer "un préavis de grève reconductible si le gouvernement tentait de passer en force sur ce sujet", et a proposé la date du 12 mars, qui coïncide avec "le début des festivités internes des 80 ans de la SNCF".

Quant à Eric Meyer (Sud-Rail, 3e), il a averti que "si lundi il y a annonce d'un passage par ordonnance, il faudra s'attendre très rapidement à avoir un conflit dur".

Pour l'heure, seuls la CGT (1er) et SUD-Rail ont appelé à la mobilisation le 22 mars prochain, à la même date que celle organisée chez les fonctionnaires contre la réforme du service public, mais sans grève ce jour-là.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 10/12/2018

CS a des objectifs de croissance ambitieux dans l'industrie spatiale en Europe. Moltek serait un complément idéal aux activités de CS Space...

Publié le 10/12/2018

Communiqué de presse Paris La Défense, le 10 décembre 2018 Albioma cède son activité de méthanisation en France à Evergaz   Biométhanisation Partenaires, société…

Publié le 10/12/2018

ADLPartner Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 6 478 836 euros 3, avenue de Chartres 60500 - CHANTILLY 393 376 801 R.C.S.…

Publié le 10/12/2018

Global Ecopower a affiché des résultats semestriels en progression. Ainsi, le groupe a fait état d’un résultat net, part du groupe de 2,024 millions d'euros au premier semestre, contre -0,659…

Publié le 10/12/2018

Compagnie des Alpes vient de lever le voile sur ses résultats 2107/2018. Ainsi, l’exploitant de domaines skiables et de parcs à thèmes a publié un résultat net part du groupe en hausse de plus…