En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 412.32 PTS
-
5 435.50
+0.43 %
SBF 120 PTS
4 336.96
+0.00 %
DAX PTS
12 358.74
-
Dowjones PTS
25 187.70
-0.50 %
7 401.17
+0.00 %
1.142
+0.20 %

SNCF: la réforme apporte "des garanties de haut niveau", affirme Borne

| AFP | 208 | Aucun vote sur cette news
La ministre des Transports Elisabeth Borne le 6 juin 2018 à l'Elysée
La ministre des Transports Elisabeth Borne le 6 juin 2018 à l'Elysée ( Alain JOCARD / AFP/Archives )

La ministre des Transports Elisabeth Borne a invité mardi les cheminots à bien étudier le projet de loi sur la réforme ferroviaire, soulignant qu'il leur apporte "des garanties de haut niveau".

"La réforme arrive à son terme (...) avec une loi qui va être votée demain (mercredi) à l'Assemblée nationale et jeudi au Sénat", a constaté Mme Borne sur Franceinfo. "Je pense que c'est important que les cheminots regardent ce qu'il y a dans ce texte de loi."

"J'entendais sur votre antenne un cheminot qui disait +moi, je vais perdre beaucoup avec l'arrivée de la concurrence+", a-t-elle dit, faisant référence à un reportage passé dans le journal précédent. "C'est faux, c'est faux."

"Il y a des garanties de haut niveau. Les cheminots qui seraient transférés (à un concurrent en cas de perte d'un marché par la SNCF, ndlr) emportent la garantie de l'emploi, le régime de retraite, le maintien intégral de la rémunération", a-t-elle détaillé.

"Le gouvernement s'engage en faveur du secteur ferroviaire comme personne ne l'avait fait avant nous", a-t-elle également assuré, citant la prochaine reprise d'une bonne partie de la dette et un effort accru pour la maintenance du réseau.

"J'en appelle maintenant à la responsabilité des syndicats", a répété Elisabeth Borne.

"Evidemment, les syndicats sont dans leur droit (de continuer la grève), mais ils doivent aussi entendre la lassitude des usagers. Ils doivent être aussi conscients de l'impact sur certains secteurs de l'économie", a-t-elle noté, évoquant les perturbations dans le fret ferroviaire.

"Les Français peuvent attendre, après cette réforme (...), que les épreuves du bac ne soient pas perturbées", a-t-elle dit, alors que le mouvement de grève, deux jours sur cinq, doit se prolonger jusqu'à la fin juin. "Perturber les épreuves du bac, ce n'est pas défendre le service public!"

Interrogée sur la perspective d'une prolongation de la grève pendant l'été, elle est restée dubitative: "Quel sens ça a? La réforme, elle est votée! Jeudi, elle sera votée."

La ministre a appelé les syndicats à s'impliquer dans les discussions qui doivent s'ouvrir au niveau de la branche pour négocier la convention collective qui doit être bouclée avant la fin 2019, à temps pour l'ouverture à la concurrence. Elisabeth Borne doit d'ailleurs réunir les partenaires sociaux vendredi.

"On ne va pas refaire la réforme", a-t-elle déjà prévenu sur Franceinfo.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/08/2018

En France, le taux de chômage au sens du BIT (Bureau international du travail) a reculé de 0,1 point au deuxième trimestre par rapport au premier : il ressort à 9,1% de la population active en…

Publié le 14/08/2018

Makheia va attribuer gratuitement des bons de souscriptions d’actions (BSA) à ses actionnaires existants, à hauteur d’un BSA par action détenue, cinq BSA permettant à compter du 23 aout 2018…

Publié le 14/08/2018

Vinci Energies, à travers sa filiale Eitech, leader suédois des travaux électriques et de l’ingénierie, a signé un contrat avec NCC Sverige AB portant sur la prise en charge de toutes les…