En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 919.02 PTS
+0.59 %
5 934.5
+0.86 %
SBF 120 PTS
4 655.99
+0.57 %
DAX PTS
13 282.72
+0.46 %
Dow Jones PTS
28 135.38
+0.01 %
8 487.71
+0.25 %
1.112
0. %

SNCF: la CFDT-Cheminots déposera un préavis de grève reconductible à partir du 5 décembre

| AFP | 522 | 1 par 1 internautes
Didier Aubert, secrétaire général de la CFDT-Cheminots, le 5 avril 2018 à Paris
Didier Aubert, secrétaire général de la CFDT-Cheminots, le 5 avril 2018 à Paris ( LUDOVIC MARIN / AFP/Archives )

La CFDT-Cheminots va déposer "dès ce soir ou demain" un préavis de grève reconductible à partir du 5 décembre, jour de mobilisation nationale contre la réforme des retraites, a déclaré jeudi Didier Aubert, secrétaire général du quatrième syndicat de la SNCF.

"Le gouvernement n'a pas mesuré les attentes des cheminots" qui ont "besoin d'être rassurés", a déploré M. Aubert à la presse, à l'issue d'une réunion au ministère des Solidarités avec le haut-commissaire aux Retraites Jean-Paul Delevoye et le secrétaire d'Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari.

Le syndicat pourrait toutefois ne pas appeler à faire grève s'il obtient satisfaction au cours des prochains jours. S'il n'est pas opposé à un régime universel, il réclame "le maintien du régime spécial" de retraite pour les salariés de la SNCF sous statut de cheminot, a indiqué M. Aubert.

Cette réunion était la deuxième table ronde prévue dans le cadre de la concertation sur la réforme des retraites. La première, fin octobre, avait déjà été boycottée par la CGT-Cheminots et SUD-Rail qui réclament l'abandon du projet de système universel de retraite par points. Ces deux syndicats (respectivement première et troisième organisation à la SNCF) avaient aussi refusé de participer aux réunions bilatérales organisées par le gouvernement entre les deux tables rondes.

"Cette contre-réforme va brutalement impacter le régime spécial des cheminots", dénonce SUD. La CGT "exige le maintien du régime spécial de retraite des cheminots et la pérennisation de son financement".

CGT, Unsa et SUD ont signé lundi un appel unitaire à une grève illimitée, reconductible par période de 24 heures, mais l'Unsa avait choisi de prendre part à la concertation. Dans leur appel à "se mobiliser massivement à partir du 5 décembre", les trois premiers syndicats représentatifs de la SNCF ajoutent au rejet de la réforme des retraites des revendications propres à l'entreprise et à la branche ferroviaire, notamment en termes d'emploi, de salaire ou de sous-traitance.

La bataille des retraites arrive à la SNCF sur un champ miné par des mois de tensions sociales et à la veille du grand chamboulement de janvier 2020: fin des recrutements au statut de cheminot, transformation du groupe en sociétés anonymes, tandis que sera lancée dès début décembre l'ouverture progressive à la concurrence du transport intérieur de voyageurs.

Une autre table ronde au ministère, initialement programmée jeudi matin pour les trois organisations représentatives de la RATP, a été annulée faute de participants syndicaux. L'Unsa, la CGT et la CFE-CGC de la régie appellent également à une grève illimitée à partir du 5 décembre contre la réforme des retraites.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2019

L'opération se conclut à 590 ME pour 50% de participation...

Publié le 13/12/2019

La société anglaise Clugston, associée au Groupe CNIM en tant que génie civiliste pour plusieurs contrats de réalisation d'usines de valorisation de...

Publié le 13/12/2019

Wendel et d'autres actionnaires existants d'Allied Universal ont finalisé la cession d'une part majoritaire de leur participation dans la société à...

Publié le 13/12/2019

Au premier semestre, clos fin septembre, EuropCorp a essuyé une perte nette, part du groupe, de 22,7 millions d’euros contre une perte de 88,9 millions d’euros, un an plus tôt. Le premier…

Publié le 13/12/2019

En novembre 2019, le trafic de Paris Aéroport ressort en hausse de 0,9 % par rapport au mois de novembre 2018 avec 7,9 millions de passagers accueillis, dont 5,7 millions à Paris-Charles de Gaulle…