En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 939.27 PTS
+0.65 %
5 928.0
+0.61 %
SBF 120 PTS
4 670.69
+0.65 %
DAX PTS
13 241.75
+0.47 %
Dow Jones PTS
28 004.89
+0.8 %
8 315.52
+0.7 %
1.105
+0. %

SNCF: débrayages dans deux Technicentres, "pas d'impact" selon la direction

| AFP | 567 | 1 par 1 internautes
Des salariés de la SNCF en grève au technicentre TGV de Chatillon, le 29 octobre, 2019
Des salariés de la SNCF en grève au technicentre TGV de Chatillon, le 29 octobre, 2019 ( JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives )

Deux sites de maintenance des TGV en banlieue parisienne ont été touchés par des débrayages jeudi matin, selon Sud-Rail, la direction de la SNCF assurant que la production n'a pas été interrompue, alors qu'un mouvement de grève est toujours en cours au Technicentre dédié aux TGV Atlantique.

"On sera reçus demain par la direction de SNCF Voyages mais il ne faut pas s'attendre à des propositions concrètes", a déclaré dans la soirée Karim Dabaj, porte-parole Sud-Rail pour le Technicentre du Landy à Saint-Denis, à l'issue d'une réunion avec la direction du site.

"Des assemblées générales vont se tenir certainement cette nuit, les collègues vont prendre des décisions, mais c'est plutôt lundi que ça va être chaud", a-t-il ajouté auprès de l'AFP.

"On ne pourra pas dire que l'on ne donne pas de porte de sortie de conflit à la direction" a fait valoir Fabien Monteil, délégué Sud-Rail au Landy.

"On joue le jeu (du dialogue social). En attendant, le travail reprend, les rames vont sortir", avait expliqué Christophe Huguet, délégué Sud-Rail au Technicentre sud-est européen (TSEE) de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) en début d'après-midi.

Selon un porte-parole de la direction de la SNCF contacté jeudi soir, "le travail n'a pas été impacté. Toutes les rames qui devaient être maintenues l'ont été, et sans retard", et aucun problème de circulation n'est à prévoir au cours du week-end sur les réseaux dépendants de ces deux Technicentres.

Celui du Landy, en Seine-Saint-Denis, s'occupe de la maintenance des TGV de l'axe Nord, de l'Eurostar et du Thalys, tandis que le Technicentre sud-est européen (TSEE) répare et entretient les TGV de l'axe sud-est.

Dans la matinée, plusieurs délégués Sud-Rail avaient indiqué à l'AFP que des débrayages avaient touché les deux sites, arrêtant "toute la production", selon M. Monteil.

A Châtillon, la "grève continue"

A l'issue de discussions menées mercredi avec les directions locales de ces deux établissements, "on n'a eu aucune proposition concrète et les agents ont décidé de poser le sac", c'est-à-dire d'arrêter le travail, avait-il précisé.

Les agents réclament une revalorisation des salaires, des primes et une amélioration de leurs conditions de travail.

Le Landy emploie quelque 800 agents et le TSEE environ 1.000, selon la direction.

L'axe Atlantique est toujours perturbé, à la veille du week-end de la Toussaint, par une grève déclenchée le 21 octobre par 200 des 700 agents du Technicentre de Châtillon (Hauts-de-Seine), avec 8 TGV sur 10 devant circuler jusqu'à dimanche.

"La grève continue", a affirmé jeudi soir Elvis Thoyer (CGT). "De nombreuses demandes de concertations ont été déposées dans de nombreux services de la SNCF. Ça nous a galvanisés", a-t-il ajouté.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/11/2019

Advicenne, société pharmaceutique spécialisée dans le développement et la commercialisation de traitements pour maladies orphelines rénales, annonce aujourd’hui son intention de nommer le Dr…

Publié le 15/11/2019

Moulinvest a dégagé un chiffre d’affaires consolidé du groupe de 64 millions d’euros au titre de l’exercice 2018/2019 contre 61,3 millions d’euros sur l’exercice précédent. Le chiffre…

Publié le 15/11/2019

Au cours du 3ème trimestre 2019, Pharmagest maintient le niveau de son chiffre d'affaires à 35,28 ME comparativement aux 35,43 ME du T3 2018 et 35,08...

Publié le 15/11/2019

Au cours du troisième trimestre 2019, Pharmagest maintient le niveau de son chiffre d’affaires à 35,28 millions d'euros comparativement aux 35,43 millions d'euros du troisième trimestre 2018 et…

Publié le 15/11/2019

Au 3ème trimestre 2019, les revenus locatifs d'Immobilière Dassault ont progressé de 38,12% par rapport au 3ème trimestre 2018, pour atteindre 5,2 ME...