5 114.15 PTS
-0.64 %
5 104.50
-0.78 %
SBF 120 PTS
4 088.40
-0.67 %
DAX PTS
12 165.19
-0.31 %
Dowjones PTS
21 674.38
-0.35 %
5 790.91
-0.09 %
Nikkei PTS
19 470.41
-1.18 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

La SNCF est dans le vert et le TGV retrouve la santé

| AFP | 134 | Aucun vote sur cette news
Le TGV affiche une croissance des trafics en France de 8,4%, et de 5,9% du chiffre d'affaires
Le TGV affiche une croissance des trafics en France de 8,4%, et de 5,9% du chiffre d'affaires ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La SNCF affiche un bénéfice net de 119 millions d'euros, et laisse derrière elle sa perte de l'an passé, bénéficiant de la croissance de ses activités logistiques et voyageurs, en particulier du TGV qui retrouve la santé.

Le chiffre d'affaires du groupe SNCF est en croissance de 3,7%, à 16,6 milliards, et la marge opérationnelle progresse également de 16% à 1,9 milliard d'euros.

"Le niveau de marge opérationnelle avait été vraiment catastrophique au premier semestre 2016, puisqu'il y avait eu les attentats, les inondations, les grèves. Il était en gros à 4%, c'était un point bas historique. Il est aujourd'hui à 12,5%", a déclaré à l'AFP le président de la SNCF, Guillaume Pepy.

La SNCF annonce par ailleurs 400 millions d'euros de gains de productivité sur ces six mois, soit plus de la moitié de l'objectif annuel de 670 millions.

Les trafics TGV en France, à la peine depuis plusieurs années après avoir été la vache à lait de la SNCF, sont en hausse de 8,4% sur ces six premiers mois, et le chiffre d'affaires augmente de 5,9%.

M. Pepy, attribue ce regain de vitalité à "la croissance économique en France, qui est de retour".

"On a l'habitude de dire que quand vous avez un point de croissance, vous avez deux points de croissance des trafics TGV", a-t-il précisé.

Mais il est aussi dû aux nouvelles offres TGV, et notamment à la multiplication des petits prix. Ainsi, l'offre low-cost Ouigo, qui va désormais à Strasbourg et à Bordeaux, a progressé de 20% par rapport à la même période l'an passé.

La rentabilité du TGV s'améliore également, avec une marge opérationnelle autour de 13% du chiffre d'affaires. Ce qui n'est toutefois pas suffisant pour financer, notamment, l'achat de nouvelles rames: "les experts s'accordent à dire que pour que l'activité puisse renouveler son appareil de production, il faut qu'on soit aux alentours de 18-19%", a détaillé Guillaume Pepy.

- 46 mds de dette pour SNCF Réseau -

Guillaume Pepy reste toutefois prudent sur ses prévisions pour l'ensemble de l'année, "parce que dans ce premier semestre, qui est un bon premier semestre, il y a un effet de correction par rapport à 2016".

Le PDG de la SNCF Guillaume Pepy, ici le 1er juillet 2017, lors de l'inauguration de la nouvelle ligne de TGV entre Paris et Rennes.
Le PDG de la SNCF Guillaume Pepy, ici le 1er juillet 2017, lors de l'inauguration de la nouvelle ligne de TGV entre Paris et Rennes. ( GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP/Archives )

"Ce qui est sûr c'est qu'au deuxième semestre, la croissance ne peut pas être la même. On sera certainement en progression, en tout cas on fait tout pour, mais on va se comparer à un deuxième semestre 2016 qui était plutôt encourageant", continue le président du groupe.

L'ensemble des activités de transport de voyageurs et de logistique, regroupées au sein de SNCF Mobilités, sont en amélioration, mais la base de comparaison est particulièrement basse, puisque les résultats du premier semestre 2016 avaient été pénalisés par les attentats, grèves et inondations.

Les résultats de SNCF Mobilités s'améliorent donc cette année, avec un bénéfice net de 338 millions d'euros (perte nette de 25 millions l'an passé), et un chiffre d'affaires en croissance de 4,1%, à 15,7 milliards d'euros. La marge opérationnelle s'améliore également, et passe de 743 millions d'euros (4,9% du chiffre d'affaires) à 1,1 milliard (7,5%).

Le gestionnaire d'infrastructure SNCF Réseau, en revanche, est toujours dans le rouge, avec une perte nette de 97 millions d'euros, en amélioration toutefois par rapport au premier semestre 2016. Son chiffre d'affaires progresse de 0,8%, à 3,2 milliards, et sa dette se creuse encore, pour atteindre 46 milliards d'euros.

Au cours de ces six mois, 2,3 milliards d'euros ont été dépensés pour moderniser et rénover le réseau ferroviaire, dont 1,6 milliard financé par SNCF Réseau. Le contrat de performance signé en avril avec l'Etat, et qui planifie à 10 ans les investissements, prévoit de dépenser 34 milliards d'euros entre 2017 et 2026.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS*

en Chèques-Cadeaux !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 août 2017

CODE OFFRE : ETE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, joignez le coupon ou saisissiez le code offre : ETE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/08/2017

Cela laisse 1% de hausse sur la semaine pour l'indice parisien

Publié le 18/08/2017

Aucune publication d'importance n'est attenduesource : AOF

Publié le 18/08/2017

Le 18 août 2017    Information mensuelle relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social   Article 223-16 du Règlement Général de…

CONTENUS SPONSORISÉS