En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 381.80 PTS
-0.31 %
5 380.00
-0.30 %
SBF 120 PTS
4 306.00
-0.34 %
DAX PTS
12 555.94
-0.04 %
Dowjones PTS
25 034.05
-0.10 %
7 307.61
-0.58 %
1.170
-0.14 %

SFR: motion de défiance contre la direction de l'opérateur télécoms

| AFP | 349 | Aucun vote sur cette news
Une motion de défiance a été adoptée par le Comité central d'entreprise (CCE) à l'encontre de la direction de l'opérateur télécoms SFR
Une motion de défiance a été adoptée par le Comité central d'entreprise (CCE) à l'encontre de la direction de l'opérateur télécoms SFR ( ERIC PIERMONT / AFP )

Une motion de défiance a été adoptée par le Comité central d'entreprise (CCE) à l'encontre de la direction de l'opérateur télécoms SFR, en pleine réorganisation, a-t-on appris dimanche.

"Y a-t-il encore un pilote dans l'avion?", demande ce texte consulté par l'AFP, daté du 29 novembre et adressé au nouveau PDG de SFR Group, Alain Weill.

"Vous êtes nommé en qualité de PDG de SFR Group dans un contexte particulièrement délétère, s'agissant tant des salariés que de la ligne managériale", souligne le texte. "Le plan de départs volontaires ouvert dans le cadre de l'accord NewDeal a révélé (...) un véritable mal-être chez les salariés et causé une hémorragie de départs", et "des réorganisations d'ampleur ont lieu en interne sans aucune consultation préalable des instances".

Les syndicats se disent "particulièrement dubitatifs quant à l'usage de cette arme à un coup que constitue cet énième changement de gouvernance".

Patrick Drahi, fondateur du groupe, "doit comprendre qu'on ne gère pas un groupe de dizaines de milliers de salariés comme une PME de 2.000 salariés!", ajoutent-ils.

"Le délicat exercice du management de compétences de haut niveau en univers complexe ne saurait en aucun cas être confondu avec l'exécution aveugle de décisions brutales, imposées par un chef de chantier autoritaire, aussi talentueux soit-il par ailleurs", selon la motion.

En pleine dégringolade boursière et sur fond d'inquiétudes croissantes sur sa dette, Altice (télécoms et médias), maison-mère de SFR Group, a récemment annoncé le retour aux commandes de son fondateur et principal actionnaire Patrick Drahi, en tant que président du conseil d'administration.

Alain Weill, jusqu'alors directeur général de SFR Medias (BFM TV, RMC, L'Express...), a été nommé PDG de SFR et un autre compagnon de route historique de M. Drahi, Armando Pereira, est chargé de piloter l'ensemble de l'activité télécoms du groupe.

"Les élus sont attentifs quant aux mesures que vous entendez prendre et la stratégie adoptée pour remettre à flot le paquebot SFR", écrivent les membres du CCE dans cette motion à Alain Weill.

Il apparaît "indispensable que des investissements sérieux aient lieu sur le service aux clients, l'amélioration du réseau et la prospection commerciale", estiment-ils.

Dans un message adressé vendredi aux 1.000 managers de SFR, Patrick Drahi souligne pour sa part que "l'heure est à la mobilisation".

"Nous devons concentrer nos efforts sur ce qui fera la différence, les actions les plus concrètes jusqu'au moindre détail, pour améliorer la vie de nos clients", écrit-il dans ce message également consulté par l'AFP. Il dit vouloir ouvrir avec les managers "un dialogue sans filtre, sans tabou".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/07/2018

Remboursement anticipé d'une partie des OCA en circulation, avec Yorkville qui accepte de convertir le solde de ses OCA en actions (,5 E/action) et TxCell qui pourra acheter l'ensemble des bons et…

Publié le 23/07/2018

Dans des volumes limités, Vente-unique...

Publié le 23/07/2018

C’est désormais officiel. Alfredo Altavilla, le patron de Fiat Chrysler Automobiles (FCA) pour les régions Europe, Proche-Orient, Afrique va quitter le groupe fin août afin de « poursuivre…

Publié le 23/07/2018

Atos a dévoilé son projet d'acquisition de Syntel pour 3,4 milliards de dollars, soit 41 dollars par action, entièrement payables en numéraire. Ce prix représente une prime d'environ 14% sur…

Publié le 23/07/2018

Lundi 23 juillet 2018APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du…