5 176.61 PTS
+0.71 %
5 159.50
-0.33 %
SBF 120 PTS
4 136.55
+0.00 %
DAX PTS
12 263.86
+0.00 %
Dowjones PTS
22 024.87
+0.12 %
5 917.42
+0.00 %
Nikkei PTS
19 687.46
-0.21 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

SFR accuse TF1 de "tentative de prise d'otage de ses clients"

| AFP | 138 | Aucun vote sur cette news
Le logo de SFR à Paris, le 27 avril 2016
Le logo de SFR à Paris, le 27 avril 2016 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

SFR a accusé samedi le groupe de télévision TF1 de "tentative de prise d'otage de ses clients", après la décision du groupe audiovisuel de mettre fin aux accords de diffusion de ses chaînes par le réseau de l'opérateur.

"SFR a découvert par voie de presse cette inique tentative de prise d'otage de ses clients" et annonce qu'il prendra "dès aujourd'hui toute action judiciaire nécessaire", informe le groupe de télécoms dans un communiqué.

"Nous avons arrêté de livrer les fichiers de la catchup (télévision en replay) de MyTF1", avait annoncé auparavant la chaîne détenue par le groupe Bouygues, qui exprimait également son intention d'engager des poursuites contre SFR.

TF1 n'a pas coupé le signal linéaire de ses chaînes, en raison des obligations auxquelles est soumis SFR, en l’occurrence "la livraison du service antenne aux bailleurs sociaux": "nous ne voulions pas que SFR ne soit pas dans la capacité d'assumer ses obligations", indique la direction de TF1.

Dans la foulée, SFR a annoncé à son tour qu'il prendrait "dès ce jour toute action judiciaire nécessaire".

L'opérateur assure que "rien ne change pour ses clients" et que "le service MyTF1 est disponible via ordinateur, tablette, mobile et en OTT ("over the top", par internet sans passer par les box) sur la télé".

Dénonçant la détention par TF1 de "plus de 40% de parts de marché de la publicité", SFR estime que le Groupe TF1 "jouit d'une position dominante sur le marché français et qu'il dispose d'une licence de diffusion hertzienne gratuite".

TF1 a entamé depuis la fin 2016 un bras de fer avec les opérateurs pour qu'ils partagent les revenus issus de la diffusion par internet de ses chaînes qui étaient jusque là fournies gratuitement par le groupe de télévision --TF1, TMC, NT1, HD1 et LCI. La chaîne a menacé de suspendre leur diffusion s'ils n'obtempéraient pas.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS*

en Chèques-Cadeaux !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 août 2017

CODE OFFRE : ETE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, joignez le coupon ou saisissiez le code offre : ETE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/08/2017

Le groupe devra avoir mené à bien les revues nécessaires d'ici fin 2018...

Publié le 17/08/2017

Axa Real Estate pourrait racheter EnCampus avec NN Group...

Publié le 16/08/2017

Global EcoPower, constructeur de centrales de production d’électricité à partir d’énergies renouvelables, confirme la distribution d’actions gratuites à tous les actionnaires, à raison de…

Publié le 16/08/2017

L'attribution gratuite concernera toutes les actions détenues à la clôture de la séance du 23 août

Publié le 16/08/2017

L'accord, conclu avec un acteur chinois majeur des Telecom & Media, s'accompagne d'une prise de participation minoritaire au capital de myDevices pour un montant de 3,5 millions de dollars

CONTENUS SPONSORISÉS