En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 860.88 PTS
+0. %
5 857.0
-
SBF 120 PTS
4 613.14
+0. %
DAX PTS
13 146.74
-
Dow Jones PTS
27 911.30
+0.11 %
8 402.61
+0. %
1.114
+0.04 %

Séismes à Strasbourg: la reprise d'opérations de géothermie soumise à décision administrative

| AFP | 329 | Aucun vote sur cette news
Un puits de géothermie sur le site de l'ancienne raffinerie d'hydrocarbures de Reichstett, le 13 novembre 2019 dans le Bas-Rhin
Un puits de géothermie sur le site de l'ancienne raffinerie d'hydrocarbures de Reichstett, le 13 novembre 2019 dans le Bas-Rhin ( FREDERICK FLORIN / AFP )

Les activités d'injection sur les puits de géothermie au nord de Strasbourg ne pourront reprendre que sur autorisation administrative, quand l'origine des séismes qui ont secoué la capitale alsacienne aura été déterminée, a-t-on appris jeudi auprès de la préfecture du Bas-Rhin.

Mardi des sismologues et chercheurs avaient estimé "possible" que le séisme ait été provoqué par les activités de géothermie conduites par l'entreprise Fonroche à Reichstett, au nord de Strasbourg, ce que l'entreprise nie vigoureusement, affirmant que l'épicentre est "décorrélé de (sa) zone de travail".

Le Réseau national de surveillance sismique (RéNaSS) de Strasbourg qualifie pour l'heure ces deux phénomènes d'"événements induits", c'est-à-dire "produits directement ou indirectement par des activités humaines".

Un arrêté de 2016, pris pour réglementer les travaux de géothermie menées par l'entreprise Fonroche à Reichstett au nord de Strasbourg, prévoit "l'arrêt progressif des opérations en cours" en cas d'"atteinte du seuil de 2 sur l'échelle de Richter", explique la préfecture.

Hasard du calendrier, les opérations d'injection avaient déjà été suspendues le 8 novembre dans les puits du site de Reichstett, à l'issue d'une phase de test. La reprise d'activité de stimulation du puits était en principe prévue pour la fin de l'année.

Il appartient désormais à la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL) d'autoriser ou non la reprise de ces activités quand l'analyse de la situation sismique sera achevée, a précisé la préfecture. La durée de cette expertise n'est pas déterminée.

"Toutes les autres opérations sur site sont maintenues et peuvent se poursuivre, en parfait accord avec les autorités", a affirmé Fonroche jeudi dans un communiqué.

"A ce stade d'analyse, aucune origine du séisme (naturelle ou induite) ne peut être avancée", a souligné la préfecture du Bas-Rhin dans un communiqué, au lendemain d'une première réunion entre le RéNaSS, la DREAL et les opérateurs de géothermie. Une deuxième réunion est prévue la semaine prochaine.

Une secousse d'une magnitude de 3,1 sur l'échelle ouverte de Richter s'était fait nettement ressentir mardi en début d'après-midi à Strasbourg, sans faire de blessés ni de dégâts majeurs.

Un autre léger tremblement de terre est survenu mercredi peu avant minuit, d'une magnitude de 2,6 avec un épicentre proche de celui du séisme de mardi, selon le RéNaSS.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 12/12/2019

Christine Lagarde, présidente de la BCE, le 27 novembre 2019 à Francfort ( Daniel ROLAND / AFP/Archives )La nouvelle présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, a annoncé…

Publié le 12/12/2019

Le Premier ministre britannique, le conservateur Boris Johnson, vient de planter un panneau "Réalisons le Brexit" dans le jardin d'un de ses partisans, à Benfleet (Royaume-Uni) le 11 décembre…

Publié le 11/12/2019

La Réserve fédérale a maintenu mercredi le statu quo sur ses taux directeurs, comme anticipé par les économistes. La Fed a en outre signalé que le taux des fed funds devrait rester à ce niveau…

Publié le 11/12/2019

Edouard Philippe sur le plateau du 20H de TF1, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), le 11 décembre 2019 ( ERIC FEFERBERG / AFP )Édouard Philippe s'est dit mercredi soir sur TF1 "ferme" sur…

Publié le 11/12/2019

Edouard Philippe, le 11 décembre 2019, devant le Cese à Paris pour présenter sa réforme des retraites ( Thomas SAMSON / POOL/AFP )"Injuste". Un "enfumage". "Des perdants à tous les étages".…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2019

Mainstay Medical annonce la tenue d'une réunion avec la FDA 100 jours après le dépôt d'une demande de Pre-Market Approval (PMA) pour ReActiv8...

Publié le 12/12/2019

Drone Volt obtient une nouvelle commande en Suède dans l'inspection des lignes électriques...

Publié le 12/12/2019

Cette opération permet à Tessi de détenir 100 % du capital et des droits de vote de la société ADM Value.

Publié le 12/12/2019

Timothée Bich remplace François Bich, démissionnaire, jusqu'à ratification de l'Assemblée générale des actionnaires du 20 mai 2020...

Publié le 12/12/2019

Rendez-vous le 23 décembre...