5 380.64 PTS
-0.35 %
5 382.5
-0.31 %
SBF 120 PTS
4 291.40
-0.30 %
DAX PTS
13 031.56
-0.72 %
Dowjones PTS
24 585.43
+0.33 %
6 394.67
+0.00 %
Nikkei PTS
22 694.45
-0.28 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Sécu: le gouvernement "souhaite" supprimer le régime étudiant

| AFP | 227 | Aucun vote sur cette news
Sécu: le gouvernement
Sécu: le gouvernement "souhaite" supprimer le régime étudiant ( LOIC VENANCE / AFP/Archives )

Le gouvernement souhaite supprimer le régime de sécurité sociale des étudiants en l'intégrant au régime général, se sont alarmées mercredi les mutuelles étudiantes visées par la réforme.

La sécu des étudiants (leur assurance maladie de base) a été déléguée en 1948 à la Mnef, devenue la LMDE, puis, à partir de 1972, à une dizaines de mutuelles régionales, qui proposent par ailleurs des offres de complémentaires santé.

Les ministères de la Santé et de l'Enseignement supérieur ont annoncé mardi vouloir abolir ce régime spécifique, a expliqué à l'AFP le président du groupe de mutuelles étudiantes régionales EmeVia, Ahmed Hegazy, au lendemain d'une réunion de représentants des ministères et des mutuelles.

"On nous a expliqué que les étudiants relevaient du droit commun et que les acteurs existants pouvaient continuer à intervenir sur des missions de prévention et de promotion de l'accès aux soins, sans que ce soit très clair", a-t-il rapporté.

Le gouvernement "souhaite mettre fin à la délégation de gestion du régime étudiant", a confirmé Romain Boix, son homologue de la LMDE.

Selon M. Hegazy, qui prédit un "accident industriel", "la bascule" vers le régime général est voulue pour "septembre 2018", un calendrier non confirmé par M. Boix, qui précise toutefois que le gouvernement "souhaite aller vite".

Ainsi, un "amendement" au projet de budget de la sécu (PLFSS) pour 2018 a été évoqué, selon M.Hegazy.

"On nous a dit que le PLFSS 2018 était un cadre adapté pour fixer ces objectifs", a expliqué M. Boix.

En septembre, Matignon avait pourtant annoncé aux mêmes organisations que la réforme ne figurerait finalement pas dans le projet de budget et ferait l'objet de concertations, a rappelé M. Hegazy, s'interrogeant sur la "cohérence" gouvernementale.

Ces dernières années, le Sénat, la Cour des comptes mais aussi l'association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir ont multiplié les critiques à l'égard du régime de sécu étudiant.

Handicapée par une dette colossale et de nombreuses défaillances, la LMDE a ainsi été adossée en octobre 2015 à l'Assurance maladie pour la couverture de base de ses affiliés.

Il s'agirait cette fois d'aller plus loin que l'adossement, les mutuelles n'intervenant plus dans l'affiliation des étudiants, selon M. Hegazy.

Pendant la campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait promis "de confier" au régime général "la gestion du régime d'assurance maladie obligatoire de tous les étudiants" non rattachés à celui de leurs parents.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2017

    INFORMATION PRESSE Clermont-Ferrand, le 14 décembre 2017       COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN         REDUCTION DU…

Publié le 14/12/2017

La rumeur fait état d'un feu vert imminent. Il faudra encore recevoir l'aval de trois autres pays majeurs.

Publié le 14/12/2017

Teva Pharmaceutical a annoncé un plan de restructuration destiné à réduire significativement ses coûts. Le plus important fabricant mondial de médicaments génériques compte réaliser 3…

Publié le 14/12/2017

Peugeot point en tête du CAC40 à la mi-journée (+1,6% à 17,3 euros), soutenu par de solides immatriculations en novembre mais également par une note...

Publié le 14/12/2017

M. Maillard veut rassurer...

CONTENUS SPONSORISÉS