5 427.19 PTS
+0.75 %
5 421.5
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 324.77
+0.69 %
DAX PTS
13 183.53
+0.46 %
Dowjones PTS
24 504.80
+0.49 %
6 383.65
-0.16 %
Nikkei PTS
22 866.17
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Saudi Aramco défend les hydrocarbures, "au coeur du mix-énergétique"

| AFP | 182 | Aucun vote sur cette news
Le président de la compagnie Saudi Aramco, Amin H. Nasser, à Paris le 27 avril 2017
Le président de la compagnie Saudi Aramco, Amin H. Nasser, à Paris le 27 avril 2017 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

Malgré le développement des véhicules électriques et la montée en puissance des énergies renouvelables, le monde aura besoin de pétrole et de gaz encore pendant des décennies, a défendu lundi Amin H. Nasser, président de la compagnie Saudi Aramco.

"La hausse de la demande pour toutes les sources d'énergie, avec le pétrole et le gaz au coeur du mix-énergétique sera une réalité pour encore des décennies", a déclaré M. Nasser lors du Congrès mondial de pétrole à Istanbul.

Les industriels et les pays producteurs de pétrole et de gaz sont réunis jusqu'à jeudi à Istanbul, alors que les prix du pétrole peinent à se redresser depuis deux ans.

M. Nasser a dénoncé "la croyance croissante que le monde peut prématurément se passer de ressources fiables et prouvées comme le pétrole et le gaz".

Face à cette hausse attendue de la demande d'énergie, notamment dans les pays émergents, il a jugé le niveau des investissements dans le secteur des hydrocarbures "de plus en plus inquiétant".

"Environ 1.000 milliards (de dollars) d'investissements ont déjà été perdus" depuis la chute des prix du pétrole à partir de la mi-2014, a-t-il noté.

"Sans un haut niveau d'investissement, la transition, et donc la sécurité énergétique pourraient être compromises", a-t-il encore insisté.

Malgré l'accord conclu fin 2016 entre les pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et certains autres pays producteurs, dont la Russie, le prix du baril d'or noir peine à remonter au-dessus des 50 dollars.

Il a indiqué que Saudi Aramco prévoyait d'investir 300 milliards de dollars dans les prochaines années pour renforcer ses positions dans le pétrole et le gaz, même si la compagnie, dont une partie du capital sera ouvert l'an prochain, compte investir dans des technologies bas carbone comme le solaire ou la capture et le stockage de carbone.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2017

Cette acquisition enrichit l'écosystème des microcontrôleurs STM32 avec un environnement de développement intégré (IDE) de premier plan La première offre consolidée est…

Publié le 12/12/2017

L'endettement financier net au 30 septembre 2017 ressort à 4,6 ME...

Publié le 12/12/2017

L'admission des actions nouvelles au nominal de 0,18 euro sur le marché Euronext Paris sera demandée...

Publié le 12/12/2017

La société tiendra un symposium consacré à la nouvelle voie métabolique découverte par le Dr. Catherine Llorens-Cortes...

Publié le 12/12/2017

Ensemble, ces 2 entités ont commercialisé 1.134 véhicules en 2016, dont 51% de véhicules neufs et 49% de véhicules d'occasion, pour un chiffre d'affaires cumulé de 13,5 ME...

CONTENUS SPONSORISÉS