En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.32 PTS
-0.35 %
5 387.50
-0.51 %
SBF 120 PTS
4 320.54
-0.34 %
DAX PTS
12 561.42
-0.98 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
-0.03 %
1.172
+0.00 %

Sanofi: l'échec du Dengvaxia, révélateur de difficultés "plus globales"

| AFP | 307 | Aucun vote sur cette news
Des membres de l'association philippine Gabriela manifestent devant le ministère de la Santé à Manille, le 5 décembre 2017, pour dénoncer les risques du vaccin anti-dengue de Sanofi
Des membres de l'association philippine Gabriela manifestent devant le ministère de la Santé à Manille, le 5 décembre 2017, pour dénoncer les risques du vaccin anti-dengue de Sanofi ( Ted ALJIBE / AFP )

Les mauvaises nouvelles s'accumulent pour Sanofi et son vaccin contre la dengue, et selon les analystes, au-delà de Dengvaxia, le groupe est confronté à des difficultés "plus globales" de concrétisation de ses projets.

Déjà à la peine pour vendre ce vaccin, le groupe pharmaceutique doit faire face à sa suspension aux Philippines, principal marché pour le Dengvaxia.

Cette décision des Philippines intervient après que le groupe français a prévenu la semaine dernière que Dengvaxia pouvait aggraver la maladie chez les personnes n'ayant jamais été infectées.

L'agence philippine des produits alimentaires et des médicaments (FDA), qui dépend du ministère de la Santé, a annoncé lundi qu'elle avait fait retirer le vaccin du marché pour "protéger le public".

Sanofi a réagi en indiquant poursuivre le dialogue avec la FDA et en soulignant que les éventuels "cas sévères" ne seraient pas mortels.

Au Brésil, le ministère de la Santé a recommandé de limiter la vaccination à des individus ayant déjà contracté la dengue, comme le préconisent l'OMS et le laboratoire pharmaceutique. L'agence sanitaire rappelle cependant que Dengvaxia est le seul vaccin contre la dengue approuvé au Brésil et donne un avis "favorable" pour continuer la vaccination à des personnes qui ont déjà été infectées.

Des boîtes du vaccin contre la dengue produit par Sanofi dans un dispensaire à Manille, le 5 décembre 2017
Des boîtes du vaccin contre la dengue produit par Sanofi dans un dispensaire à Manille, le 5 décembre 2017 ( Ted ALJIBE / AFP )

Pour Hervé Ronin, associé chez Bryan Garnier, "cela fait un moment que les marchés n'anticipent pas un énorme succès commercial" du vaccin, du fait des données cliniques déjà connues.

Un constat partagé par un autre expert interrogé par l'AFP et qui considère que la suspension n'aura "pas d'impact déterminant", Dengvaxia étant "déjà considéré comme un échec commercial".

Les ventes n'ont ainsi rapporté que 4 millions d'euros au troisième trimestre 2017 et 22 millions sur les neuf premiers mois de l'année, contre 55 millions en 2016, un chiffre déjà bien en deçà des attentes.

- Sous pression -

Il y a un mois, les syndicats de l'usine de Neuville-sur-Saône, près de Lyon, s'inquiétaient de l'avenir du site, dédié à la fabrication du Dengvaxia depuis 2009 après un investissement de 350 millions d'euros. Selon Fabien Mallet, délégué CGT de cette usine, la production devrait s'arrêter d'ici à la fin de l'année, du fait d'un stock d'invendus de 400 millions de doses.

"La question est: reprendra-t-elle après?" s'interroge le syndicaliste, qui réclame l'arrivée d'autres productions "pérennes". À ce sujet, Sanofi a déclaré que plusieurs réflexions étaient à l'étude.

La semaine dernière, le groupe a annoncé pour le quatrième trimestre une dépréciation de ses stocks, qui "devrait se situer aux alentours de 100 millions d'euros après impôts".

Si cet échec n'est pas une surprise pour les investisseurs, il illustre néanmoins des difficultés "plus globales" pour Sanofi, qui se retrouve "sous la pression des marchés".

"Les marchés attendent des concrétisations et montrent une forme d'impatience", a expliqué M. Ronin, évoquant par exemple les défis de la division diabète aux États-Unis, dont les ventes sont en chute libre, et la stratégie d'acquisition du groupe.

Une infirmière montre des fioles de Dengvaxia à Manille, le 5 décembre 2017
Une infirmière montre des fioles de Dengvaxia à Manille, le 5 décembre 2017 ( Ted ALJIBE / AFP )

Selon lui, deux ans après son arrivée, les attentes du marché sont fortes à l'égard du directeur général Olivier Brandicourt, après une période initiale de relative bienveillance de la part des investisseurs. "Ces mauvaises nouvelles accentuent la pression sur le groupe dont la performance en demi-teinte au troisième trimestre" a déçu, a ajouté un autre analyste.

Pour ne rien arranger, Sanofi a annoncé vendredi l'abandon de son programme de développement d'un vaccin contre le "clostridium difficile" car les probabilités de succès étaient jugées "faibles".

Contacté par l'AFP, Sanofi s'est refusé à tout commentaire sur ces points. En cinq jours, le titre a perdu 4,5% à la Bourse de Paris, et plus de 10% depuis fin octobre.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du premier…

Publié le 20/07/2018

A 16h00 aux Etats-UnisReventes de logements en juin.source : AOF

Publié le 20/07/2018

Luxembourg, 20 juillet 2018 - Aperam annonce avoir mené à terme son programme de rachat d'actions annoncé le 30 janvier 2018 (ci-après le "Programme"). Au total,…

Publié le 20/07/2018

A l’issue de la période d'acceptation initiale et des périodes de réouverture volontaire et obligatoire de l’offre, près de 96 % des actions de Realdolmen ont été apportées. En…

Publié le 20/07/2018

Eurazeo annonce être entrée en négociations exclusives avec PAI Partners en vue de la cession de sa participation dans Asmodee, un leader international de l’édition et de la distribution de jeux…