En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 593.01 PTS
-0.45 %
5 596.50
-0.37 %
SBF 120 PTS
4 419.79
-0.28 %
DAX PTS
12 497.74
+0.06 %
Dowjones PTS
27 349.19
+0.65 %
7 954.56
+0.00 %
1.114
-0.13 %

Sanctionné aux Etats-Unis, Huawei va réduire sa production de 30 milliards de dollars

| AFP | 388 | 3 par 2 internautes
Le stande Huaweï au CES de Shanghaï, le 11 juin 2019
Le stande Huaweï au CES de Shanghaï, le 11 juin 2019 ( HECTOR RETAMAL / AFP/Archives )

Huawei, en butte à des sanctions commerciales aux Etats-Unis et ailleurs, va réduire fortement sa production d'environ 30 milliards de dollars cette année et la suivante, a annoncé lundi le fondateur du géant chinois des télécoms, Ren Zhengfei.

Cette contraction représenterait environ un tiers de sa production, au regard de ventes du groupe ayant atteint 721,2 milliards de yuans (95,3 milliards d'euros) en 2018.

"Dans les deux années qui viennent, l'entreprise réduira sa production de 30 milliards de dollars", a déclaré M. Ren lors d'une conférence au siège du groupe à Shenzhen (sud de la Chine), comparant Huawei a un avion endommagé, qui reprendra son essor dès 2021.

Le fondateur de Huawei, Ren Zhengfei, lors d'une conférence au siège du groupe à Shenzhen le 17 juin 2019
Le fondateur de Huawei, Ren Zhengfei, lors d'une conférence au siège du groupe à Shenzhen le 17 juin 2019 ( HECTOR RETAMAL / AFP )

"En 2021, nous retrouverons notre vitalité afin de servir l'humanité", a-t-il promis M. Ren, un ancien ingénieur de l'armée chinoise qui a fondé le groupe de télécoms dans les années 1980.

Huawei, soupçonné d'espionnage au profit de Pékin, a été mis à l'index dans plusieurs pays, notamment aux Etats-Unis, qui ont interdit à leurs entreprises de fournir des technologies au groupe chinois.

Cette mesure est un coup très dur pour Huawei, numéro deux mondial des téléphones portables, qui dépend des puces électroniques "made in USA" pour ses smartphones.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/07/2019

Le chiffre d’affaires consolidé pour le 2ème trimestre 2019 de Memscap s’établit à 3,5 millions d’euros comparé à 3,6 millions d’euros pour le 2ème trimestre 2018, portant le chiffre…

Publié le 24/07/2019

Malgré la perte prévue pour cette année...

Publié le 24/07/2019

Le ministre de la Justice aux Etats-Unis a ouvert une enquête antitrust sur les grandes firmes technologiques. Il cherche à savoir "si et comment les plates-formes en ligne les plus importantes sont…

Publié le 24/07/2019

Covivio a annoncé la signature d'un accord avec NTT Data, leader mondial spécialisé dans le service d’ingénierie informatique et digitale, pour la location des nouveaux bâtiments B et C de The…

Publié le 24/07/2019

Icade a signé le 23 juillet 2019 un contrat de cession de parts portant sur l’acquisition de Pointe Métro 1, situé à Gennevilliers (Hauts-de Seine) pour une valeur d’actif de 123 millions…