5 526.51 PTS
+0.58 %
5 533.5
+0.75 %
SBF 120 PTS
4 420.31
+0.58 %
DAX PTS
13 434.45
+1.15 %
Dowjones PTS
26 071.72
+0.21 %
6 834.33
+0.34 %
Nikkei PTS
23 808.06
+0.19 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Salmonelle: le gouvernement annonce un retrait massif de laits infantiles Lactalis

| AFP | 199 | Aucun vote sur cette news
Le gouvernement français a annoncé dimanche un retrait massif de laits infantiles fabriqués par le groupe Lactalis, destinés à la France et à des marchés étrangers, en raison d'un risque de contamination par des salmonelles.
Le gouvernement français a annoncé dimanche un retrait massif de laits infantiles fabriqués par le groupe Lactalis, destinés à la France et à des marchés étrangers, en raison d'un risque de contamination par des salmonelles. ( FRED DUFOUR / AFP/Archives )

Le gouvernement a annoncé dimanche un retrait massif de laits infantiles du groupe Lactalis en raison d'un risque de contamination par des salmonelles, et exige des "mesures correctives" avant toute reprise de la production.

Alors que Lactalis avait rappelé douze références de laits infantiles fabriqués dans son usine de Craon (Mayenne) le 2 décembre, le ministère de l’Économie et des Finances a publié dimanche une liste beaucoup plus importante, de plus de 600 lots, qui sont rappelés, interdits à la consommation et à l'exportation.

Le directeur général de la Santé Benoît Vallet a indiqué à l'AFP qu'il était "assez rare de prendre des dispositions massives comme on le fait là".

Les quantités concernées sont "énormes", a reconnu un porte-parole de Lactalis, géant mondial des produits laitiers, interrogé par l'AFP.

Bercy estime que les mesures prises par le groupe depuis le 2 décembre ne sont "pas de nature à maîtriser le risque de contamination" par ces bactéries.

Le précédent rappel avait été ordonné après la contamination par des salmonelles de 20 bébés de moins de six mois, qui avaient consommé ces produits. Mais cinq nouveaux cas ont été déclarés cette semaine, dont un qui avait consommé un lait de riz ne figurant pas parmi les produits rappelés le 2 décembre.

"Ces enfants vont bien", a rassuré le ministère dans un communiqué.

Les salmonelloses sont des intoxications alimentaires allant de la gastroentérite bénigne à des infections plus graves. Elles sont potentiellement plus dangereuses pour les jeunes enfants, les personnes âgées ou affaiblies.

Les investigations ont détecté, selon le porte-parole de Lactalis, une "cause probable de contamination survenue sur l'une de nos tours de séchage (de l'usine de Craon) dans la période du 1er au 6 mai".

La laiterie Celia qui appartient au groupe Lactalis, à Craon (Mayenne, ouest) le 4 décembre 2017. Lactalis a arrêté ses installations vendredi.
La laiterie Celia qui appartient au groupe Lactalis, à Craon (Mayenne, ouest) le 4 décembre 2017. Lactalis a arrêté ses installations vendredi. ( DAMIEN MEYER / AFP )

"Par précaution, il a été décidé de procéder à un rappel plus large de l'ensemble des produits fabriqués depuis le 15 février", a-t-il ajouté.

Lactalis a aussi arrêté ses installations vendredi, "afin d'y engager des mesures de nettoyage, de désinfection additionnelles, renforcées, pour le futur", y compris dans l'autre tour de séchage.

- Grand nettoyage sous surveillance -

Ce grand nettoyage des installation est encadré par un arrêt préfectoral pris samedi.

"Il faut que l'entreprise fasse un plan de correction de sa production pour être capable de rouvrir sa production de laits en poudre", a insisté M. Vallet.

M. Vallet a d'autre part indiqué qu'en août et en novembre, des "prélèvements internes à Lactalis" s'étaient révélés positifs aux salmonelles sur le site de Craon.

Des traces ont été trouvées "sur du petit matériel de nettoyage et sur les carrelages", et pas dans l'appareil de production, a confirmé Lactalis. "La première information sur ces problèmes de possible contamination nous est arrivée la semaine dernière", a noté le porte-parole du groupe laitier.

Dans l'immédiat, le ministère a demandé aux parents, "dans la mesure du possible, de ne pas (...) utiliser" les produits concernés, essentiellement vendus sous les marques Milumel et Picot, mais aussi Carrefour.

Au pire, les pédiatres recommandent de faire bouillir le lait pendant deux minutes.

Le liste des lots concernés est disponible sur le site du ministère de la Santé, www.solidarites-sante.gouv.fr.

Elle concerne une large gamme de laits premier et deuxième âge, lait-relais, poudres, avec ou sans lactose, à base de protéines de riz... Certains sont disponibles uniquement en pharmacie. Y figurent également des produits estampillés Algérie, Bangladesh, Chine, Soudan, Géorgie, Liban ou Royaume-Uni.

La laiterie Celia qui appartient au groupe Lactalis à Craon (ouest), le 4 décembre 2017
La laiterie Celia qui appartient au groupe Lactalis à Craon (ouest), le 4 décembre 2017 ( DAMIEN MEYER / AFP/Archives )

Carrefour a de son côté décidé "par mesure de précaution" d'élargir son rappel à tous les produits infantiles fabriqués sous son nom à Craon, et pas seulement aux seuls lots concernés par la mesure de Bercy.

La direction générale de la Santé a ouvert le numéro d'information gratuit 0800 636 636 (7 jours sur 7, de 09H00 à 20H00), Lactalis le 0800 120 120 et le service client de Carrefour est joignable au 0969 397 000 (appel non surtaxé).

Quant aux pharmaciens, "ils ont été immédiatement mobilisés pour ne plus délivrer les produits concernés", "répondre aux questions des parents" et les orienter vers des laits de substitution, selon un communiqué de l'Ordre national des pharmaciens.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/01/2018

Dominique Carouge exerçait depuis le 1er janvier 2016 les responsabilités de Directeur Financier Adjoint et de Responsable des Opérations financières et du Contrôle...

Publié le 19/01/2018

COMMUNIQUE DE PRESSE                                                            Paris, le 19 janvier…

Publié le 19/01/2018

    EXEL Industries Société Anonyme au capital de 16 969 750 EUR Siège Social : 54, rue Marcel Paul 51206 Epernay Cedex RCS Epernay n° B 095 550 356…

Publié le 19/01/2018

Une fois converties en actions ordinaires, ces ADP seront admises à la négociation sur le marché Euronext Growth...

Publié le 19/01/2018

Visiativ a finalisé le rachat par Alliativ, société holding détenue par les deux fondateurs dirigeants Laurent Fiard et Christian Donzel, des 450 660 ADP 2012 (Action à Dividende Prioritaire)…

CONTENUS SPONSORISÉS