5 349.30 PTS
-0.15 %
5 355.0
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-0.16 %
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Saint-Gobain PAM veut supprimer 400 postes en évitant des licenciements

| AFP | 321 | Aucun vote sur cette news
Saint-Gobain Pont-à-Mousson (PAM) compte supprimer 400 postes en France d'ici quatre ans
Saint-Gobain Pont-à-Mousson (PAM) compte supprimer 400 postes en France d'ici quatre ans ( SEBASTIEN BOZON / AFP/Archives )

Saint-Gobain Pont-à-Mousson (PAM), activité en difficulté du groupe Saint-Gobain spécialisée dans les systèmes de canalisation, compte supprimer 400 postes en France d'ici quatre ans, mais sans recourir à des licenciements, a déclaré mercredi à l'AFP une porte-parole de la société.

Un projet présenté mercredi lors d'un comité central d'entreprise (CCE) extraordinaire prévoit "400 postes de travail supprimés" d'ici "fin 2020 ou début 2021", essentiellement par le biais de départs naturels et en retraite, ce qui devrait permettre d'éviter de recourir à un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE), a déclaré cette porte-parole.

Saint-Gobain PAM emploie environ 2.200 salariés en France à l'heure actuelle. La division compte cinq sites de production dans le pays, dont quatre en Meurthe-et-Moselle et un en Haute-Marne.

L'activité subit de "lourdes pertes d'exploitation depuis deux ans", a indiqué la porte-parole. Une situation due à la crise budgétaire des collectivités en Europe, qui pèse sur leurs investissements dans des équipements urbains, un contexte géopolitique "difficile" sur ses marchés au Moyen-Orient et une intensification de la concurrence venue d'Inde et de Chine.

Le projet présenté mercredi aux représentants du personnel prévoit aussi "une simplification de l'organisation" ainsi que des "investissements ciblés dans la digitalisation de certains processus de production et dans la robotique" sur les quatre années à venir, a ajouté la porte-parole, sans pouvoir donner de montant.

"Ils maintiennent les hauts-fourneaux de Lorraine, c'est important, symboliquement fort", a commenté auprès de l'AFP Christian Durieu, coordinateur CFE-CGC chez Saint-Gobain.

Situés à Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle), les hauts-fourneaux de Saint-Gobain PAM sont les derniers en activité en Lorraine, après la fermeture de ceux d'ArcelorMittal à Florange (Moselle).

L'entreprise a tenu "un discours rassurant par rapport à ce que l'on pouvait attendre", a estimé M. Durieu. La CGT notamment redoutait jusqu'à 700 suppressions de postes, avec des licenciements.

"La phase de négociation sur les moyens de retrouver une compétitivité dans la durée devrait permettre d'éviter des licenciements", selon M. Durieu.

Cette annonce intervient alors que la maison mère, le géant des matériaux Saint-Gobain, a annoncé en mai une intensification de ses mesures d'économies à l'échelle du groupe entre 2017 et 2020, à raison de 300 millions d'euros d'économies par an, soit 1,2 milliard d'euros sur la période, un objectif passant notamment par la transformation numérique de ses métiers.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

Le conseil d'administration de SoLocal Group a pris acte de la démission de Monica Menghini et a décidé, sur proposition du comité des nominations, de coopter Marie-Christine Levet en qualité…

Publié le 15/12/2017

En prévision de son départ de Wendel le 31 décembre prochain, Frédéric Lemoine a présenté sa démission du conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 31 décembre 2017. En…

Publié le 15/12/2017

André François-Poncet remplace Frédéric Lemoine au Conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 1er janvier 2018   Neuilly-sur-Seine, le 15 décembre…

Publié le 15/12/2017

L'objectif d'Immobilière Dassault est de lancer un projet de restructuration de ce bâtiment

Publié le 15/12/2017

Immobilière Dassault a finalisé l'achat d'un immeuble situé au 16 rue de la Paix, Paris 2ème, dont elle avait annoncé avoir signé une promesse le 23 octobre dernier. Il est rappelé que cet…

CONTENUS SPONSORISÉS