5 526.51 PTS
+0.00 %
5 521.0
-0.05 %
SBF 120 PTS
4 420.31
+0.00 %
DAX PTS
13 434.45
-
Dowjones PTS
26 071.72
+0.21 %
6 834.33
+0.00 %
Nikkei PTS
23 816.33
+0.03 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

S&P abaisse la note de la Chine, pointant des "risques financiers"

| AFP | 208 | Aucun vote sur cette news
Le siège de l'agence de notation financière Standard & Poor's à New York, le 18 septembre 2012
Le siège de l'agence de notation financière Standard & Poor's à New York, le 18 septembre 2012 ( EMMANUEL DUNAND / AFP/Archives )

L'agence de notation Standard & Poor's a annoncé jeudi avoir abaissé d'un cran la note de la dette chinoise en raison de "risques financiers" jugés trop élevés, emboîtant le pas à Moody's qui avait déjà dégradé en mai la note du géant asiatique.

"Une période prolongée de fort gonflement du crédit a intensifié les risques financiers et économiques en Chine", a expliqué S&P, qui a ramené à "A+", contre "AA-" auparavant, sa note de long terme. Il a cependant maintenu à "stable" sa perspective.

De façon inattendue, Moody's avait déjà décidé en mai de dégrader la deuxième économie mondiale, pour la première fois en près de trois décennies, en raison de l'explosion de sa dette et du ralentissement de sa croissance. Mi-juillet, Fitch avait pour sa part maintenu stable la note chinoise.

L'envolée de l'endettement public et privé en Chine ces dernières années a conforté la croissance du PIB chinois, mais "elle a également diminué à un certain degré la stabilité financière" du pays, insiste S&P dans un communiqué accompagnant jeudi sa décision.

En dépit de "la récente intensification des efforts du gouvernement pour enrayer l'endettement des entreprises", "nous prévoyons que la croissance du crédit (en Chine) restera dans les deux à trois prochaines années à des niveaux qui aggraveront les risques financiers", insiste l'agence.

Un boom de projets d'infrastructures et de chantiers immobiliers, largement financés à crédit, a soutenu l'activité dans le pays l'an dernier et permis à la croissance chinoise de se reprendre au premier semestre 2017 (à 6,9% contre 6,7% an 2016).

Mais l'envolée de la dette, que Pékin assure être "sous contrôle", inquiète: le Fonds monétaire international (FMI) a notamment tiré la sonnette d'alarme, mettant en garde contre le risque d'une crise financière aux implications mondiales.

Selon le FMI, la dette totale, hors secteur financier, pourrait dépasser 290% du PIB d'ici 2022, contre environ 235% l'an dernier.

Conscient des risques financiers, le régime s'efforce certes de resserrer la vis, en sabrant les industries endettées et surcapacitaires vivant à crédit; en durcissant ses réglementations dans l'immobilier; et en renforçant la supervision du secteur financier afin d'étouffer la "finance de l'ombre", grande pourvoyeuse de crédits non régulés.

"Notre perspective +stable+ reflète notre vue que la Chine continuera d'enregistrer une robuste performance économique sur les trois à quatre prochaines années", observe S&P.

Avant de prévenir: un nouvel abaissement de la note chinoise pourra avoir lieu si Pékin "relâche ses efforts pour s'attaquer aux risques financiers et laisse le gonflement du crédit s'accélérer à nouveau".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/01/2018

Eiffage et Kier, qui étaient en joint-venture avec Carillion pour la réalisation de deux lots du projet HS2 (LGV britannique) pour 1,4 milliard de livres sterling, confirment leur offre d’embauche…

Publié le 22/01/2018

Nanobiotix, société française pionnière en nanomédecine développant de nouvelles approches thérapeutiques pour le traitement du cancer, présente les résultats intermédiaires de sécurité et…

Publié le 22/01/2018

Richemont a annoncé son intention de lancer une OPA sur les actions de Yoox-Net-à-porter qu'il ne détient pas encore au prix de 38 euros par action. Le groupe suisse détient actuellement 24,97% du…

Publié le 22/01/2018

Un projet crédible, mais qui devra attendre quelques dizaines d'années...

Publié le 22/01/2018

LVMH a annoncé l'arrivée de Hedi Slimane comme directeur de la Création artistique et de l'Image de la Maison Céline dès le mois de février. Il dirigera l'ensemble des collections de la Maison…

CONTENUS SPONSORISÉS