5 265.95 PTS
+0.46 %
5 249.00
+0.35 %
SBF 120 PTS
4 192.26
+0.00 %
DAX PTS
12 569.17
+0.00 %
Dowjones PTS
22 412.59
+0.19 %
5 973.60
+0.00 %
Nikkei PTS
20 347.48
+0.18 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Ryanair ne veut pas d'Air Berlin et fustige un "coup monté" allemand

| AFP | 131 | Aucun vote sur cette news
Le président de Ryanair, Michael O'Leary, lors d'une conférence de presse le 27 juin 2017 à Rome
Le président de Ryanair, Michael O'Leary, lors d'une conférence de presse le 27 juin 2017 à Rome ( FILIPPO MONTEFORTE / AFP/Archives )

Ryanair ne lancera pas d'offre sur la compagnie allemande en crise Air Berlin, s'estimant victime d'un "coup monté" allemand destiné à favoriser Lufthansa, a déclaré mercredi son patron Michael O'Leary.

"A ce stade, nous restons à l'écart", a répondu le PDG lors d'une conférence de presse à Berlin, interrogé sur son intention de formuler une offre pour reprendre Air Berlin, qui a lancé mi-août une procédure d'insolvabilité et n'est maintenue à flot que par un prêt de 150 millions d'euros du gouvernement allemand.

"S'il s'agissait d'une procédure ouverte et équitable, menée par un tribunal", alors "nous lancerions immédiatement une offre pour la totalité d'Air Berlin", a expliqué Michael O'Leary.

Mais il a tempêté contre le "coup monté" unissant à ses yeux le gouvernement allemand, Air Berlin et Lufthansa, afin d'offrir au géant allemand de l'aviation "un Air Berlin désendetté", à grands renforts d'aides publiques et au mépris des règles de la concurrence.

Dès l'annonce de la procédure lancée par Air Berlin, Ryanair avait d'ailleurs déposé une requête devant la Commission européenne et l'Office allemand des cartels pour bloquer la reprise de la compagnie berlinoise par Lufthansa.

"Si ce rachat illégal aboutit, nous pourrions avoir des difficultés à obtenir des créneaux horaires dans d'importants aéroports comme Berlin, Munich et Francfort, où Lufthansa contrôlera plus de 80% des créneaux", avait alors expliqué la compagnie irlandaise, sans clarifier ses propres intentions vis-à-vis d'Air Berlin.

Depuis, Ryanair était régulièrement cité parmi les prétendants à un dépeçage d'Air Berlin, aux côtés de Lufthansa mais aussi du groupe de tourisme TUI, propriétaire de la compagnie TUIfly, de Condor (groupe Thomas Cook) et de l'entrepreneur bavarois Rudolf Wöhrl.

"Pour des raisons de concurrence, une compagnie ne peut pas acheter seule Air Berlin", a souligné la semaine dernière la ministre allemande de l'Economie, Brigitte Zypries.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2017

Le conseil d'administration de Total, réuni le 20 septembre 2017, a décidé la mise en distribution d'un premier acompte au titre de l'exercice 2017, d'un montant de 0,62 euro par action,…

Publié le 21/09/2017

Coheris a réalisé au premier semestre 2017 un résultat net de 0,35 million d'euros, en repli de 18,6% en raison d'un attentisme fort des clients et d'un effet de base défavorable. Le résultat…

Publié le 21/09/2017

JCDecaux, qui sera présent au Tribunal de grande instance de Nanterre le 3 octobre dans le dossier Vélib', a assuré à AOF que "le transfert automatique des contrats de travail des salariés est…

Publié le 21/09/2017

Abivax a accusé au premier semestre 2017 une perte nette de 5,5 millions d'euros, contre une perte nette de 8,3 millions au premier semestre 2016. La biotech spécialisée dans le traitement contre…

Publié le 21/09/2017

Ecoslops, entreprise technologique innovante produisant du carburant et du bitume léger à partir de résidus d'hydrocarbures issus du transport maritime, a déposé le dossier de demande…

CONTENUS SPONSORISÉS