En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 565.38 PTS
-0.27 %
5 512.00
-0.14 %
SBF 120 PTS
4 406.41
-0.21 %
DAX PTS
12 196.42
-0.21 %
Dowjones PTS
26 511.05
-0.18 %
7 713.49
+0.00 %
1.125
-0.04 %

Russie: un banquier français dénonce ses conditions de détention

| AFP | 292 | 2 par 2 internautes
Le français Philippe Delpal, détenu en Russie, lors d'une audience à Moscou le 15 février 2019
Le français Philippe Delpal, détenu en Russie, lors d'une audience à Moscou le 15 février 2019 ( Vasily MAXIMOV / AFP/Archives )

Le banquier français Philippe Delpal, en détention préventive en Russie depuis deux mois avec son associé américain Michael Calvey, dénonce des "accusations honteusement mensongères" et ses conditions de d'emprisonnement, dans une déclaration transmise à l'AFP lundi par son avocat.

Philippe Delpal et son associé américain fondateur d'un des principaux fonds d'investissement de Russie, Baring Vostok, sont en détention préventive avec quatre employés russes depuis leur arrestation mi-février. Leur détention préventive, prévue jusqu'au 13 avril, pourrait être prolongée cette semaine pour deux mois de plus, comme souvent jusqu'au procès en l'absence d'éléments nouveaux dans le dossier.

"Je ne comprends pas pourquoi je suis accusé, détenu en isolement sur la base d'accusations honteusement mensongères. Je suis innocent", a affirmé Philippe Delpal, selon des propos transmis par son avocat Alexandre Poretchny.

L'avocat juge les conditions de détention "disproportionnées" par rapport au contexte.

"Non seulement je suis détenu, mais je suis privé de tout contact, même téléphonique avec ma femme et mes filles de 13 et 16 ans. Il m'est aussi interdit de communiquer par lettre en français avec mes parents de 74 et 75 ans, mes deux frères et le reste de ma famille en France", indique encore le banquier.

Philippe Delpal, qui vit en Russie depuis quinze ans avec sa femme et leurs deux filles, a également indiqué que la communication avec ses avocats était "limitée".

Les détenus sont soupçonnés d'être à l'origine d'une fraude d'au moins 33 millions d'euros et risquent dix ans de prison.

Ils ont été mis en cause par leur partenaire russe, le banquier Artem Avetisyan. Selon des sources proches du dossier, il aurait souhaité régler un litige financier avec Baring Vostok au sujet de leur banque commune, Vostotchny Express, au moment où un arbitrage était en cours à Londres sur la recapitalisation de cette dernière.

Fin mars, la cour londonienne s'est exprimée en faveur de Baring Vostok contre Artem Avetisyan.

Diplômé de l'université Télécom ParisTech, Philippe Delpal a fondé la filiale russe du spécialiste du crédit à la consommation Cetelem (groupe BNP Paribas) et a également travaillé pour la Société Générale, selon le site de Baring Vostok, qu'il a rejoint en 2012. Il est conseiller pour le commerce extérieur de la France depuis 2006.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 2
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/04/2019

Les valeurs pétrolières occupent la tête du palmarès à la mi-journée à l'image de TechnipFTI et de Total qui pointent en tête du CAC40...

Publié le 23/04/2019

La place parisienne affiche ce mardi une légère consolidation assez légitime

Publié le 23/04/2019

Plus forte baisse du Dax 30, Wirecard perd 3,29% à 116,15 euros après la levée de l’interdiction de la vente à découvert. L'Autorité fédérale de supervision financière (BaFin), le gendarme…

Publié le 23/04/2019

Le 18 avril 2019, Société Générale SFH, filiale de Société Générale, a émis 100 millions d'euros d'obligations sécurisées sous forme de « security tokens » (obligations de financement de…

Publié le 23/04/2019

Faurecia (+1% à 48,49 euros) est bien orienté aujourd’hui sur la place de Paris, dans le sillage d’une publication du premier trimestre 2019 légèrement supérieure aux attentes des analystes,…