En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 068.85 PTS
-
5 098.50
+0.59 %
SBF 120 PTS
4 054.92
+0.00 %
DAX PTS
11 412.53
-
Dowjones PTS
25 080.50
-0.81 %
6 769.87
+0.00 %
1.133
+0.18 %

Royal Bank of Scotland s'inquiète de l'incertitude économique à l'approche du Brexit

| AFP | 219 | Aucun vote sur cette news
Une agence de la Royal Bank of Scotland à Londres, le 22 octobre 2017
Une agence de la Royal Bank of Scotland à Londres, le 22 octobre 2017 ( Tolga Akmen / AFP/Archives )

La banque britannique Royal Bank of Scotland (RBS) a amélioré ses résultats au troisième trimestre mais a mis en garde contre l'incertitude économique nuisible à ses affaires à l'approche du Brexit.

RBS, dont la majorité du capital est détenue par les pouvoirs publics, a évoqué vendredi à l'occasion de la présentation de ses résultats les coûts associés à "des perspectives économiques incertaines", une référence directe au Brexit qui pousse à la prudence ménages et entreprises.

La banque explique qu'elle a été contrainte de passer dans ses comptes une charge supplémentaire au troisième trimestre de 100 millions de livres pour prévenir le non remboursement de prêts.

"Le succès de RBS dépend du Brexit et de la manière dont il affecte l'économie britannique. Un ralentissement économique plombera la demande pour des prêts et les profits vont souffrir", explique Lee Wild, analyste chez interactive investor.

Les investisseurs ne semblaient pas rassurés par cette perspective et l'action perdait 4,65% à 223,60 pence vers 08H50 GMT à la Bourse de Londres.

Dans le hall de la Bourse de Londres, le 7 mars 2013
Dans le hall de la Bourse de Londres, le 7 mars 2013 ( LEON NEAL / AFP/Archives )

RBS est une des rares banques britanniques à avoir dévoilé un premier impact financier lié à la fragile conjoncture, alors que son directeur général Ross McEwan n'a eu de cesse récemment d'avertir contre les risques d'un possible Brexit sans accord.

Il a évoqué début octobre une possible récession économique au Royaume-Uni en 2019 dans le pire des cas, ajoutant que sa banque était désormais plus prudente dans les prêts qu'elle accorde dans certains secteurs de l'économie, comme le commerce et la construction.

Sur le plan réglementaire, RBS avait assuré ses arrières depuis 2017 en annonçant l'ouverture d'une base européenne à Amsterdam, afin d'être en mesure de proposer ses services financiers sur le continent après la sortie du Royaume-Uni du marché unique. La banque a annoncé vendredi avoir obtenu l'accord des autorités néerlandaises.

- Meilleure santé financière -

Cette prudence sur le Brexit a pris le pas sur des résultats trimestriels de bonne facture, avec un bond de 14% à 448 millions de livres (505 millions d'euros) de son bénéfice net.

Cette hausse des profits reflète une activité en forme avec une progression de 15% de ses revenus à 3,6 milliards de livres, surtout dans Natwest Markets dont le chiffre d'affaires est passé de 20 millions de livres à 569 millions en un an sur le trimestre.

Cette branche de banque d'investissement avait été plombée un an plus tôt par des pertes enregistrés sur des cessions d'actifs, qui ne se sont donc pas renouvelées cette année.

Ai siège des institutions européennes à Bruxelles, 17 octobre 2018
Ai siège des institutions européennes à Bruxelles, 17 octobre 2018 ( EMMANUEL DUNAND / AFP/Archives )

Tout n'est pas pour autant rose pour RBS dont les marges souffrent d'une forte concurrence dans les prêts immobiliers et qui a encore mis de côté 200 millions de livres au troisième trimestre pour faire face aux coûts d'un vaste scandale d'assurance-crédit qui affecte l'ensemble du secteur britannique.

Au total, RBS a constitué des provisions de 5,3 milliards de livres dans cette affaire.

RBS confirme toutefois être désormais sur de meilleurs rails après des années troublées, ce qui lui a permis de renouer avec les bénéfices l'an dernier et de verser récemment à nouveau un dividende à ses actionnaires, le premier en dix ans.

La dernière décennie a été cauchemardesque pour RBS, qui depuis son sauvetage par l'Etat durant la crise financière a subi de lourdes pertes, de coûteux litiges et une sévère cure d'amaigrissement. Elle est désormais recentrée sur la banque de détail au Royaume-Uni.

En mai, la banque a accepté de verser une amende de 5 milliards de dollars au département américain de la Justice au regard de ses agissements avant la crise de 2008. L'Etat a profité de ces meilleures performances financières pour relancer la privatisation de la banque faisant tomber sa part à un peu plus de 60% du capital.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/11/2018

Le chiffre d’affaires de Parot a atteint 119,2 millions d'euros au troisième trimestre 2018, soit une progression de 17,5% (+10,2% en organique). En cumul sur les neuf premiers mois de l’année,…

Publié le 15/11/2018

TF1 et Canal+ annoncent la signature d'un nouvel accord de distribution global. Celui-ci permettra à Canal+ d'intégrer dans ses offres toutes les chaînes de TF1, ainsi que les services non…

Publié le 15/11/2018

Delta Air Lines aurait commandé 10 Airbus A330neo supplémentaires...

Publié le 15/11/2018

La Commission Européenne a approuvé Cabometyx (cabozantinib) d'Ipsen dans le traitement du carcinome hépatocellulaire (CHC) chez les adultes antérieurement traités par sorafénib. Cette décision…

Publié le 15/11/2018

  Boulogne, le 15 novembre 2018   Communiqué de mise à disposition - Ventes d'octobre 2018     Renault annonce la mise à disposition de son rapport des…