En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 215.85 PTS
+0.38 %
5 210.00
+0.31 %
SBF 120 PTS
4 136.68
+0.39 %
DAX PTS
11 457.70
+0.30 %
Dowjones PTS
26 031.81
+0.70 %
7 090.63
+0.79 %
1.133
-0.04 %

Roi du streaming, Netflix paie cher pour garder sa suprématie

| AFP | 578 | Aucun vote sur cette news
(ILLUSTRATION) Le logo du leader de la vidéo en streaming Netflix photographié en avril 2018
(ILLUSTRATION) Le logo du leader de la vidéo en streaming Netflix photographié en avril 2018 ( Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives )

Avec près de 140 millions d'abonnés dans le monde, Netflix est de loin le leader de la vidéo en streaming, mais ce succès se fait au prix d'une coûteuse course aux productions originales, face à une concurrence toujours plus acharnée.

Le groupe américain, qui est derrière des succès comme "House of Cards" ou "Stranger Things", a engrangé sur les trois derniers mois de l'année 2018 plus de 8,8 millions de nouveaux abonnés, mieux que ce qu'il espérait lui-même. Il table sur plus de 148 millions d'abonnés au total à la fin du premier trimestre 2019, selon des chiffres publiés jeudi.

Sur toute l'année 2018, la plateforme a attiré près de 30 millions de nouveaux souscripteurs.

C'est surtout grâce à l'international que Netflix progresse, avec 7,3 millions de nouveaux abonnés en dehors des Etats-Unis au dernier trimestre, le groupe récoltant les fruits d'investissements massifs dans des productions locales ces dernières années, comme par exemple "Marseille" en France ou "Dark" en Allemagne.

Netflix a selon certains analystes dépensé autour de 12 milliards de dollars en contenus en 2018, avec des séries mais aussi des films comme "Bird Box" avec Sandra Bullock, sorti toute fin 2018 et vu selon le groupe par 80 millions d'usagers en quatre semaines.

Golden Globes

Une stratégie dépensière qui a payé aussi côté critique avec plusieurs récompenses aux Golden Globes, dont le film du Mexicain Alfonso Cuaron, "Roma", dans les catégories meilleur film étranger et meilleur réalisateur.

Les Golden Globes "ont renouvelé la confiance des investisseurs dans la stratégie centrée sur les contenus et cette (bonne) publicité devrait aider la croissance du nombre d'abonnés au premier trimestre" 2019, estimaient récemment les analystes de Canaccord.

Précurseur dans le streaming vidéo, Netflix a aujourd'hui de nombreux concurrents qui, même s'ils sont loin derrière, connaissent un succès grandissant, comme Hulu ("La Servante Ecarlate"), Amazon ("La Fabuleuse Mme Maisel", récompensée aux derniers Golden Globes) ou HBO ("Game of Thrones").

Il va aussi devoir affronter des nouveaux rivaux: WarnerMedia (AT&T) ou Disney, qui se lancent dans le streaming vidéo, un marché porté par les nouvelles habitudes des téléspectateurs, avides de programmes à la demande et ravis d'abandonner des bouquets câble ou satellite américains très chers.

Cette semaine, c'est NBCUniversal qui a annoncé une plateforme pour 2020.

D'où la nécessité pour Netflix de dépenser beaucoup pour conserver et attirer les clients.

Mais ces dépenses pèsent sur sa rentabilité, ce qui ne ne plaît pas aux investisseurs. Le titre a d'ailleurs dégringolé en Bourse, perdant près de 4% dans les échanges d'après séance, dans la foulée de la publication des résultats.

Cette déception montre surtout que Netflix, avec son énorme succès depuis ses débuts, a "placé la barre très haut", juge Paul Verna, analyste chez eMarketer.

Sa marge opérationnelle --indicateur qui permet de mesurer sa viabilité-- a baissé nettement en fin d'année, précisément "en raison du grand nombre de titres lancés pendant le trimestre", explique Netflix, tout en rappelant que sur l'année, cette marge est conforme à ce qu'il prévoyait.

Le groupe a quand même voulu rassurer les investisseurs en promettant une hausse de cette marge en 2019 mais tout en continuant à étoffer son catalogue.

Hausse des prix

Les investissements dans les contenus vont continuer à "plus grande échelle", a indiqué Ted Sarandos, responsable des contenus lors d'une interview avec un analyste diffusée sur internet après la publication des résultats, sans donner de chiffre.

Pour compenser ses dépenses, Netflix a d'ailleurs annoncé cette semaine une nette hausse de tarifs aux Etats-Unis, faisant passer l'offre de base de 7,99 à 8,99 dollars et son offre la plus complète, qui permet de regarder quatre écrans à la fois en très haute définition, va croître de 2 dollars, à 15,99 dollars.

Coté résultats financiers, Netflix a affiché une hausse de plus de 27% de son chiffre d'affaires à 4,187 milliards de dollars et un bénéfice net de 134 millions de dollars.

Sur tout 2018, le chiffre d'affaires est ressorti à 15,8 milliards, pour un bénéfice net d'1,2 milliard de dollars.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/02/2019

Mise à disposition du Document de Référence 2018 (Rapport financier 2018 inclus)       Bezons, 22 février 2019 - Atos, un leader international de la transformation numérique, a…

Publié le 22/02/2019

Balyo annonce que son Conseil d’Administration, réuni ce jour, a décidé de procéder à l’émission d’environ 11,75 millions de Bons de Souscription d’Actions (« BSA ») attribués…

Publié le 22/02/2019

Vallourec annonce la création d'un nouveau Comité spécialisé, chargé d'assister le Conseil de Surveillance dans le suivi des questions de responsabilité sociale, environnementale et sociétale…

Publié le 22/02/2019

Touax a enregistré en 2018 un chiffre d'affaires de 154,5 millions d'euros, en repli de près de 9%. A périmètre et devises constants, il recule de 6,6%. Le chiffre d’affaires locatif annuel…

Publié le 22/02/2019

Au cours de 2018, les produits des activités de Touax s'établissent à 154,5 ME et 158,4 ME à périmètre et devises constants contre 169,7 ME en 2017,...