En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 363.79 PTS
+0.28 %
5 365.5
+0.33 %
SBF 120 PTS
4 309.93
+0.31 %
DAX PTS
12 157.67
+0.51 %
Dowjones PTS
26 216.97
+0.59 %
7 503.70
+0.93 %
1.166
-0.21 %

Risque de "crise gazière" en France cet hiver pas totalement écarté

| AFP | 359 | Aucun vote sur cette news
Le secrétaire général d'Engie, Pierre Mongin, ici le 20 novembre 2014 à Riyad, lorsqu'il était président de la RATP
Le secrétaire général d'Engie, Pierre Mongin, ici le 20 novembre 2014 à Riyad, lorsqu'il était président de la RATP ( FAYEZ NURELDINE / AFP/Archives )

La France est dans une situation "un peu à risque" cet hiver pour la sécurité de son approvisionnement en gaz étant donné le niveau actuel des stockages, a prévenu jeudi le groupe Engie, principal opérateur de ces stockages via sa filiale Storengy.

La France a "20% de chance de se retrouver dans une crise gazière", a estimé le secrétaire général d'Engie, Pierre Mongin, lors d'un séminaire presse du groupe près de Bruxelles.

Il a notamment dénoncé l'attitude de "passagers clandestins" de certains fournisseurs de gaz, dans un marché où Engie "porte le poids" du stockage et où "la prime d'assurance n'est pas complètement répartie" entre tous les acteurs.

Si les modalités du stockage en France, très critiquées, vont bientôt évoluer, avec une réforme à l'étude, les fournisseurs ont actuellement l'obligation légale de stocker des volumes de gaz suffisants pour pouvoir répondre à la demande hivernale. Le gaz est stocké par deux entreprises: TIGF ou Storengy, qui fixent leurs tarifs.

Mais les fournisseurs rechignent désormais car l'opération est devenue coûteuse. Auparavant, ils achetaient du gaz moins cher l'été pour le revendre à un prix plus élevé l'hiver, période de forte consommation. Mais sous l'effet d'une ressource abondante, ce différentiel s'est fortement réduit depuis quelques années et ne couvre plus les coûts de stockage.

Pour cet hiver, "Engie a assuré 100% de ses obligations, ce qui n'est pas le cas de tout le monde", a dénoncé M. Mongin, sans citer les fournisseurs qui n'auraient pas respecté leurs obligations.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/09/2018

Vinci a annoncé le succès d’une émission obligataire de 1,750 milliard d’euros, répartis entre une souche de 0,75 milliard d’euros à échéance septembre 2025, assortie d’un coupon de…

Publié le 18/09/2018

PARIS-LA DEFENSE (FRANCE), 18 septembre 2018 - Le Conseil de surveillance de Tarkett a décidé de nommer Fabrice Barthélemy en qualité de Président du Directoire de Tarkett par…

Publié le 18/09/2018

SFR et Canal+ ont annoncé un accord commercial autour de la distribution du bouquet RMC Sport pour les abonnés satellite. Dans le cadre de cet accord, les abonnées satellite du groupe Canal+ …

Publié le 18/09/2018

Au 30 juin, Visiativ a enregistré un chiffre d'affaires de 64,1 ME, en croissance de +16% dont +2% en croissance organique...

Publié le 18/09/2018

Visiativ est tombé dans le rouge au premier semestre 2018. Le groupe a accusé une perte nette de 3,6 millions d'euros contre un bénéfice de 0,6 million au 30 juin 2017. L'éditeur et intégrateur…