5 302.17 PTS
-
5 266.0
-
SBF 120 PTS
4 251.13
-
DAX PTS
12 470.49
-0.14 %
Dowjones PTS
24 797.78
-0.67 %
6 759.26
-0.30 %
Nikkei PTS
21 772.90
-0.90 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Retour mercredi à la Bourse de Milan du titre BMPS, suspendu depuis décembre

| AFP | 261 | Aucun vote sur cette news
La banque Monte dei Paschi di Siena (BMPS) fait son retour à la Bourse de Milan
La banque Monte dei Paschi di Siena (BMPS) fait son retour à la Bourse de Milan ( FILIPPO MONTEFORTE / AFP/Archives )

Le titre de la banque italienne BMPS, suspendu depuis décembre avec la procédure de sauvetage par l’État, fera son retour mercredi à la Bourse de Milan, a annoncé mardi la banque dans un communiqué.

La Banque centrale italienne a précisé que le prix initial ne serait pas communiqué.

Selon le site Milano Finanza, dans les salles de marché, on évalue une valeur de départ de 4,3 euros par action.

Avant sa recapitalisation par l’État, la Monte dei Paschi di Siena (BMPS), plus vieille banque de la planète, était considérée comme le maillon faible du système bancaire italien. En raison de sa fragilité, elle avait concentré l'attention en 2016, notamment des marchés financiers, après avoir multiplié les pertes les années précédentes.

La BMPS est désormais engagée dans une vaste restructuration, qui vise à lui permettre de renouer avec les bénéfices.

Elle va réduire ses effectifs de 20% d'ici à 2021, pour les faire passer à quelque 20.000 personnes, mais sans aucun licenciement, et va fermer 600 agences sur son total de 2.000.

L'opération prévoit aussi la cession par la BMPS de 28,6 milliards d'euros de créances douteuses brutes d'ici à 2021.

La banque bénéficie d'une procédure de "recapitalisation préventive" de 8,3 milliards d'euros: 3,85 milliards d'euros apportés par l’État italien et 4,473 milliards devant venir de la mise à contribution des détenteurs d'obligations subordonnées.

Le gendarme boursier italien a d'ailleurs donné son feu vert à l'offre d'échange des obligations subordonnées contre des actions, qui devrait se dérouler du 30 octobre au 17 novembre, a précisé la BMPS mardi.

Une fois que l’État aura racheté les titres de petits porteurs dont les obligations --vendues sans les informer du risque encouru-- auront été transformées en actions, il détiendra 67,76% de la banque.

L'assureur Generali en sera pour sa part le second actionnaire, avec 4,31% du capital.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2018

L'hôpital Asklepios Paulinen est un hôpital général de 316 lits situé à Wiesbaden, qui dispose de technologies de pointe...

Publié le 21/02/2018

Du nouveau au Conseil d'administration...

Publié le 21/02/2018

Dans le cadre de la mise en oeuvre de son plan de restructuration financière, la société a émis le 21 février 2018...

Publié le 21/02/2018

Le site représente 100 M$ d'investissements...

Publié le 21/02/2018

CGG a finalisé la mise en oeuvre de son plan de restructuration financière   Paris, France - 21 février 2018 CGG annonce avoir finalisé le 21 février 2018 la mise en oeuvre…

CONTENUS SPONSORISÉS