En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 643.08 PTS
-0.40 %
5 638.00
-0.48 %
SBF 120 PTS
4 448.99
-0.34 %
DAX PTS
12 486.56
-0.20 %
Dowjones PTS
26 787.36
-0.11 %
7 842.33
-0.02 %
1.103
+0.03 %

Respect de la vie privée: Facebook suspend des dizaines de milliers d'applications

| AFP | 316 | Aucun vote sur cette news
Photo prise le 10 juillet 2019 du logo de Facebook logo sur l'écran d'un smartphone. Facebook a annoncé avoir suspendu des dizaines de milliers d'applications, qui posent potentiellement un risque en termes de respect de la vie privée
Photo prise le 10 juillet 2019 du logo de Facebook logo sur l'écran d'un smartphone. Facebook a annoncé avoir suspendu des dizaines de milliers d'applications, qui posent potentiellement un risque en termes de respect de la vie privée ( Alastair Pike / AFP/Archives )

Facebook a annoncé vendredi avoir suspendu des dizaines de milliers d'applications, qui posent potentiellement un risque en termes de respect de la vie privée de ses utilisateurs, d'après une enquête interne menée sur des millions d'applications.

Le réseau social a lancé cette enquête notamment en réponse au scandale de Cambridge Analytica: en 2018, un lanceur d'alerte avait révélé que cette entreprise britannique avait mené des campagnes de manipulation massives pour influencer les électeurs américains et britanniques en passant par des applications sur Facebook.

"Nous avions promis à l'époque que nous passerions en revue toutes les applis ayant eu accès à des quantités importantes d'informations (sur les utilisateurs, NDLR) avant le changement de notre règlement en 2014", explique dans un communiqué Ime Archibong, vice-président des partenariats chez Facebook.

Pour cette grande enquête, la plateforme a travaillé avec des "centaines de personnes: avocats, enquêteurs externes, analystes de données, ingénieurs (...)", afin de "mieux comprendre les mécanismes abusifs" et de pouvoir, in fine, "déloger les acteurs néfastes parmi les développeurs".

Les suspensions concernent 400 développeurs mais "ne signifient pas nécessairement que ces applis représentent une menace pour les gens", a indiqué Ime Archibong.

Certaines applications "n'ont pas répondu à nos requêtes pour avoir plus d'informations, donc nous les avons suspendues, conformément à nos engagements d'agir", précise-t-il.

Depuis l'éclatement du scandale Cambridge Analytica en mars 2018, Google et Facebook sont soumis à une attention toute particulière, notamment de la part des gouvernements, tant aux Etats-Unis qu'en Europe, concernant l'usage des données personnelles.

L'agence de protection des consommateurs américaine a infligé en juillet une amende record de 5 milliards de dollars à Facebook pour avoir "trompé" ses utilisateurs sur le contrôle de leur vie privée, notamment lors d'une fuite massive de données personnelles vers la firme britannique Cambridge Analytica, impliquée dans la campagne présidentielle de Donald Trump et celle pour le Brexit au Royaume-Uni.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/10/2019

Mauna Kea Technologies annonce les résultats positifs sur l'endomicroscopie à aiguille dans le diagnostic et le management des lésions kystiques du pancréas...

Publié le 14/10/2019

La société Idsud confirme sa politique de soutien aux filiales détenues majoritairement...

Publié le 14/10/2019

Les résultats des banques américaines sont attendues en léger recul au 3e trimestre, sous le double effet du ralentissement conjoncturel et de la baisse des taux qui rabote les marges du secteur.

Publié le 14/10/2019

Compte tenu de la complexité de l'opération projetée, le Conseil d'administration a décidé de procéder à la désignation de cet expert indépendant sans attendre le dépôt formel du projet…

Publié le 14/10/2019

Andrea Rossi a décidé de quitter son poste de CEO d'AXA IM et deviendra conseiller stratégique de Gérald Harlin...