En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 494.17 PTS
+0.78 %
5 475.50
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 397.14
+0.71 %
DAX PTS
12 430.88
+0.85 %
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
-0.50 %
1.175
+0.00 %

Résistances dans l'UE sur la proposition franco-allemande d'un budget de la zone euro

| AFP | 252 | Aucun vote sur cette news
Le ministre des Finances allemand Olaf Scholz et le ministre de l'Economie français Bruno Le Maire au château de Senningen au Luxembourg, le 21 juin 2018
Le ministre des Finances allemand Olaf Scholz et le ministre de l'Economie français Bruno Le Maire au château de Senningen au Luxembourg, le 21 juin 2018 ( JOHN THYS / AFP )

La proposition franco-allemande d'un budget pour la zone euro a rencontré jeudi l'hostilité de certains pays de la zone euro, Pays-Bas en tête, lors d'une réunion ministérielle à Luxembourg.

"En ce qui concerne une capacité fiscale ou un budget pour la zone euro, une question se pose: quel genre de problème cela résout-il ? Ca n'est pas clair pour nous et nous n'y sommes pas favorables", a déclaré le ministre néerlandais des Finances Wopke Hoekstra, à son arrivée à cette réunion entre les ministres des Finances de l'UE.

"Il est utile d'étudier" les idées de la France et de l'Allemagne pour réformer la zone euro, dans lesquelles "il y a de très bons éléments", a-t-il cependant ajouté avant cette réunion en partie consacrée à la réforme de l'Union économique et monétaire.

D'autres pays, comme la Suède ou le Danemark --deux pays qui ne font pas partie de la zone euro-- se sont joints aux Pays-Bas contre la proposition franco-allemande, lors du tour de table des ministres, ont indiqués des sources concordantes.

"Il y a beaucoup de questionnements sur le budget, sur comment ça marcherait", a expliqué une de ces sources.

"Oui, la France et l'Allemagne se sont rapprochés et ils ont le soutien des pays du Sud. Mais des résistances très fortes persistent", a-t-elle ajouté.

"Ce n'est pas une feuille de route à prendre ou à laisser", mais "c'est un bon point de départ", avait pour sa part expliqué le Français Bruno Le Maire à son arrivée à la réunion.

La chancelière allemande Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron se sont entendus mardi sur plusieurs propositions afin de réformer l'Union économique et monétaire, dont un budget de plusieurs dizaines de milliards d'euros pour la zone euro.

Ces propositions doivent être présentées aux chefs d'Etats et de gouvernement de l'UE lors d'un sommet européen à Bruxelles les 28 et 29 juin.

Au début de l'année, huit Etats du nord de l'Europe, dont déjà les Pays-Bas, mais aussi l'Irlande, la Finlande et les pays baltes, membres de la zone euro, s'étaient exprimés contre un tel budget.

L'idée d'un budget d'investissement pour la zone euro, destiné à soutenir la croissance, fait partie des propositions phare de M. Macron sur l'Europe.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

Paris, le 21 septembre 2018                                                                    Communiqué de mise à…

Publié le 21/09/2018

Vicat a annoncé la nomination d'Hugues Chomel comme Directeur financier du groupe, en remplacement de Jean-Pierre Souchet, Directeur général adjoint, qui devient conseiller du Président Directeur…

Publié le 21/09/2018

L'Assemblée Générale de Laurent-Perrier réunie le 21 septembre 2018 a décidé de nommer Philippe-Loïc Jacob en qualité de censeur...

Publié le 21/09/2018

Gascogne a révélé ses résultats au titre de son premier semestre 2018. Ainsi, le spécialiste du papier et de l’emballage a publié un résultat net consolidé de 5 millions d’euros, un…

Publié le 21/09/2018

Amoeba vient de publier des résultats semestriels 2018 impactés par le repositionnement de la société. Ainsi, le groupe a dévoilé une perte nette de 4,497 millions d’euros sur la période,…