En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 372.31 PTS
-0.34 %
5 376.00
-0.15 %
SBF 120 PTS
4 310.01
-0.31 %
DAX PTS
12 695.16
+0.14 %
Dowjones PTS
24 657.80
-0.17 %
7 280.70
+0.73 %
Nikkei PTS
22 555.43
-

RER A et B: quatre syndicats de la RATP appellent à la grève le 12 décembre

| AFP | 303 | Aucun vote sur cette news
Un RER à la gare de la Défense, à Paris, le 29 janvier 2009
Un RER à la gare de la Défense, à Paris, le 29 janvier 2009 ( BERTRAND GUAY / AFP/Archives )

Quatre syndicats de la RATP appellent les conducteurs des lignes A et B du RER à cesser le travail le 12 décembre pour dénoncer des "tensions chroniques" avec le management, ont indiqué mardi des sources syndicales à l'issue d'une tentative de conciliation.

Le préavis déposé mi-novembre par la CGT, l'Unsa, SUD et FO "est maintenu", a indiqué à l'AFP l'Unsa, tandis que la CGT qualifiait de "stérile" la réunion avec la direction.

"Il reste 7 jours à la direction pour désamorcer le conflit" et éviter "une journée dont on sait qu'elle sera noire", prévient Jean-Luc Prigent (CGT).

Le RER A transporte 1,2 million d'usagers quotidiennement, et le RER B environ 875.000, selon la RATP.

"La direction a fait un certain nombre de propositions en réponse aux organisations syndicales" mais celles-ci "n'ont pas été discutées" mardi, a indiqué à l'AFP un porte-parole de la RATP.

Selon la CGT, les syndicats ont levé la réunion après s'être entendu dire qu'ils n'étaient "pas représentatifs de tous les agents" et en particulier des cadres, selon M. Prigent.

Dans leur préavis, qui court du mardi 12 décembre 04H00 jusqu'à mercredi 07H00, les syndicats évoquent des "tensions chroniques" et "dysfonctionnements récurrents dans l'organisation du travail", conséquences selon eux d'une "politique du chiffre" liée aux obligations fixées par le Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif).

"Depuis trop longtemps sont constatées et dénoncées sur les deux lignes de RER des dérives graves" dans le management ou l'interprétation de la réglementation interne, "sources de risques psychosociaux et de dégradation des conditions de travail", expliquent dans un tract les syndicats, qui avaient déjà appelé en octobre 2014 à la grève pour dénoncer le mode de management.

Cette situation, accentuée par une "pénurie d'effectifs" sur un réseau saturé, met en "première ligne" les conducteurs "face à des voyageurs excédés", déplorent-ils.

Les organisations réclament notamment "l'arrêt des méthodes agressives de management", le "respect des mesures de sécurité" en cas de colis suspect et "des effectifs en corrélation avec l'offre de transport" sur ces deux lignes cogérées avec la SNCF.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 20/06/2018

Le bâtiment du New York Stock exchange, à Wall street, le 2 juillet 2017 ( LOIC VENANCE / AFP/Archives )La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé mercredi, le Nasdaq atteignant un…

Publié le 20/06/2018

La ministre à la Sécurité intérieure Kirstjen Nielsen et le vice-président Mike Pence regardent le président Donald Trump signant le décret qui met fin à la séparation des familles à la…

Publié le 20/06/2018

Le président américain Donald Trump signe le 20 juin 2018 un décret mettant fin à la séparation des familles de migrants, à la Maison Blanche à Washington ( WIN MCNAMEE / GETTY IMAGES NORTH…

Publié le 20/06/2018

Capture d'écran d'une vidéo fournie par le parlement britannique du ministre du Brexit David Davis s'exprimant devant les députés, le 20 juin 2018 ( HO / PRU/AFP )Theresa May a réussi…

Publié le 20/06/2018

La chancelière allemande Angela Merkel à Berlin, le 20 juin 2018 ( Tobias SCHWARZ / AFP )Angela Merkel a fait l'objet mercredi de critiques redoublées de l'aile droite de sa coalition…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/06/2018

Au cumul de 5 mois à fin mai, le chiffre d'affaires global a progressé de +1.8% à périmètre comparable...

Publié le 20/06/2018

931,5 kE de bénéfices en 2017...

Publié le 20/06/2018

Retour d'Assemblée générale Frey...

Publié le 20/06/2018

"Nous souhaitions nous rapprocher d'un industriel partageant nos valeurs"...

Publié le 20/06/2018

Communiqué de presse - 20 juin 2018       La société Autolib' conteste vigoureusement les allégations contenues dans le communiqué du Syndicat…