En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 419.24 PTS
-0.52 %
5 420.50
-0.50 %
SBF 120 PTS
4 338.30
-0.47 %
DAX PTS
12 728.09
-0.30 %
Dowjones PTS
25 199.29
+0.32 %
7 390.13
+0.00 %
Nikkei PTS
22 764.68
-0.13 %

Rentrée: le prix du croissant s'envole

| AFP | 326 | 5 par 1 internautes
Pour la rentrée, le prix du croissant et des viennoiseries s'envole en raison de la hausse spectaculaire des prix du beurre ces derniers mois, alors que boulangers et fabricants de biscuits sonnent l'alarme sur une
Pour la rentrée, le prix du croissant et des viennoiseries s'envole en raison de la hausse spectaculaire des prix du beurre ces derniers mois, alors que boulangers et fabricants de biscuits sonnent l'alarme sur une "pénurie" de beurre dans l'agroalimentaire. ( CHARLY TRIBALLEAU / AFP/Archives )

Pour la rentrée, le prix du croissant et des viennoiseries s'envole en raison de la hausse spectaculaire des prix du beurre ces derniers mois, alors que boulangers et fabricants de biscuits sonnent l'alarme sur une "pénurie" de beurre dans l'agroalimentaire.

Après une augmentation de 172% en 20 mois du prix du beurre industriel, qui continue d'augmenter, les boulangers et industriels de l'agroalimentaire "doivent pouvoir augmenter leurs prix de vente", a averti mardi la Fédération des entreprises de boulangerie (FEB).

"C'est la seule solution pour pérenniser la viabilité des entreprises" touchées "de plein fouet" par la hausse mondiale du beurre, ajoute la FEB.

"Nous avons ajouté 10 centimes par croissant au beurre à la rentrée", a confirmé à l'AFP une boulangerie parisienne du 15e arrondissement, qui vend désormais le croissant à 1,15 euro au lieu de 1,05 euro au printemps, et dont la dernière augmentation des tarifs remontait à deux ans et demi.

En grandes surfaces, le prix du beurre a augmenté de 7% en début d'été, a par ailleurs indiqué mardi à Paris la présidente du principal syndicat agricole français FNSEA, Christiane Lambert.

Le prix du beurre industriel est passé de 2.500 euros la tonne en avril 2016 à 6.800 euros la tonne début septembre. En avril, il s'élevait à 4.500 euros la tonne, et déjà inquiétait le secteur.

L'augmentation sera d'ailleurs répercutée sur tous les produits alimentaires utilisant du beurre, notamment la biscuiterie.

Au delà de la flambée des prix, la Fédération des entreprises de boulangerie s'inquiète aussi d'une possible "pénurie" de beurre disponible.

"Des premiers cas de pénuries ont déjà été signalés ces derniers jours", indique son communiqué, chez les grossistes en beurre qui vendent aux industriels.

"La pénurie n'est pas perceptible dans la grande distribution par le consommateur lambda, mais pour les industriels il n'y a plus de beurre AOP français disponible", a précisé à l'AFP Mathieu Labbé, délégué général de la FEB.

"Nous alertons les pouvoirs publics et les producteurs de lait, car il y a eu un fléchissement de la production laitière en France, alors que la demande en beurre explose" a-t-il ajouté.

Du côté des distributeurs, on confirme "ne pas avoir constaté de problème d'approvisionnement en beurre" dans les rayons ces derniers mois.

La crise du beurre est due à la concordance de plusieurs facteurs: "Une demande de plus en plus forte de la part des pays émergents", des conditions météorologiques "nuisibles aux fourrages" et à la production de lait cet été, notamment des situations de sécheresse, et un "retour à la mode du beurre qui n'est plus décrié comme un élément mauvais pour la santé", note la FEB.

La FEB regroupe 260 entreprises du secteur, soit 80% des industries de boulangerie, viennoiserie et pâtisserie en France, représentant 8,5 milliards de chiffres d'affaires, dont deux milliards à l'exportation, et 40.000 emplois.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2018

n appareil qui affiche un prix catalogue de 110,6 millions de dollars.

Publié le 19/07/2018

Franchissement en hausse des 5% du capital

Publié le 19/07/2018

A l’occasion du salon aéronautique de Farnborough, Airbus a fait part d’un nouvel accord hier en toute fin de séance. Ainsi, Uganda Airlines a signé un protocole d’accord avec le groupe…

Publié le 19/07/2018

Boeing discute avec plusieurs groupes, dont Airbus, en vue d'une offre commune pour un contrat de 4 milliards d'euros d'hélicoptères lourds en Allemagne. C’est ce qu’a déclaré le responsable…

Publié le 19/07/2018

Paris, le 17 juillet  2018       Bilan semestriel du contrat de liquidité de la société CRCAM du Morbihan CCI       Au titre du contrat de liquidité confié par la société…