5 526.51 PTS
-
5 533.5
+0.75 %
SBF 120 PTS
4 420.31
-
DAX PTS
13 434.45
+1.15 %
Dowjones PTS
26 071.72
+0.21 %
6 834.33
+0.34 %
Nikkei PTS
23 785.58
-0.09 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Rendre obligatoire l'indemnité vélo, une mesure gagnant-gagnant, selon un rapport

| AFP | 254 | Aucun vote sur cette news
Des cyclistes sur la Place de l'Etoile à Paris, le 1er octobre 2017
Des cyclistes sur la Place de l'Etoile à Paris, le 1er octobre 2017 ( CHRISTOPHE SIMON / AFP/Archives )

Rendre obligatoire l'indemnité kilométrique vélo serait une mesure gagnant-gagnant, pour l'usager, l'entreprise comme les pouvoirs publics, souligne un rapport qui sera remis mercredi à la ministre des Transports Elisabeth Borne.

Cette indemnité (IKV), versée aux salariés utilisant leur propre vélo, relève jusqu'à présent d'une décision de l'employeur.

Les auteurs du rapport, dont le député (LREM) Matthieu Orphelin, le Club des territoires cyclables et la Fabrique écologique, suggèrent de la rendre obligatoire en moins de 4 ans. Objectif: 1,4 million de salariés cyclistes en 2022, contre 700.000 aujourd'hui.

Ce "changement d'échelle (est) indispensable pour que cette mesure d'intérêt général prenne tout son sens", souligne le texte auquel ont aussi contribué la Fondation pour la nature et l'Homme et la Fédération des usagers de la bicyclette.

La marge de progrès est grande: plus de 70% des déplacements domicile-travail de moins de 5 km sont faits en voiture, selon l'Insee.

Or, là où l'IKV a été mise en place, elle a permis de doubler la pratique vélo en moins d'un an (passée de 3% à 6% de part modale), souligne le rapport, qui met en avant des bénéfices "nombreux".

D'abord sur la santé des salariés. Selon deux études, dont une menée aux Pays-Bas où ce type d'indemnité existe depuis 1995, la réduction des arrêts maladie peut aller jusqu'à 15%.

Les entreprises, qui profiteront d'une meilleure productivité de leurs employés, subiront des coûts "très limités", avec un "coût moyen de généralisation de l'IKV, à horizon 2022, de moins de 23 € par salarié et par an dans l'hypothèse la plus ambitieuse" (IKV à 35 €/mois et cumulée avec le remboursement d'un abonnement transport en commun), estime le rapport.

Pour les comptes publics, même si l'indemnité est exonérée de cotisations sociales et d'impôt sur le revenu, cette généralisation serait contrebalancée par l'amélioration des comptes de la Sécurité sociale (au moins 29 millions d'euros par an d'économies) et la hausse des recettes de TVA (surplus de consommation des employés permis par ce revenu supplémentaire).

La mesure réduirait par ailleurs jusqu'à 37 millions d'euros par an les impacts négatifs de la voiture (bruit, accidents, pollution...), ont calculé les auteurs, sur la base d'un rapport de l'université technique de Dresde.

Instaurée par la loi de transition énergétique de 2015, l'IKV n'a pas décollé: en 2017, seules 85 entreprises la proposaient (représentant 150.000 salariés, soit 0,5% des actifs, et in fine moins de 10.000 bénéficiaires). Parmi elles, Décathlon, RTE, Voies Navigables de France ou la communauté d'agglomération de La Rochelle. Par comparaison, en Belgique, 83% des actifs travaillent dans une structure proposant ce dispositif.

Selon le rapport, sa diffusion est freinée par le fait que la mesure est peu connue, par un manque de mobilisation des employeurs, des modalités parfois complexes, ou encore l'impossibilité de combiner IKV et remboursement de l'abonnement transport en commun.

Cette généralisation pourrait trouver sa place dans la loi sur les mobilités attendue au 1er trimestre 2018, suggère Matthieu Orphelin, pour qui "ce serait un superbe signal".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 19/01/2018

L'indice parisien repasse au-dessus des 5.500 points en cette fin de semaine...

Publié le 18/01/2018

Christophe Castaner, délégué général de La République en marche (LREM) à Paris, le 17 janvier 2018 ( LUDOVIC MARIN / AFP )Les zadistes "n’ont pas gagné" à Notre-Dame-des-Landes, a…

Publié le 16/01/2018

Le Serbe Novak Djokovic lors de sa victoire face à l'Américain Donald Young à l'Open d'Australie le 16 janvier 2018 ( Greg Wood / AFP )La deuxième journée de l'Open d'Australie a été…

Publié le 13/01/2018

L'Italienne Federica Brignone victorieuse du super G de Bad Kleinkirchheim en Autriche, le 13 janvier 2018 ( JOE KLAMAR / AFP )L'Italienne Federica Brignone a limité les erreurs et exalté ses…

Publié le 10/01/2018

Le logo de l'aéroport Nantes-Atlantique géré par Vinci, à Bouguenais, près de Nantes le 25 juin 2016 ( LOIC VENANCE / AFP/Archives )Un renoncement du gouvernement à construire l'aéroport de…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/01/2018

Après PSA Groupe, la Société Générale entend utiliser le nouveau dispositif pour réduire ses effectifs.

Publié le 19/01/2018

          CE COMMUNIQUÉ NE PEUT PAS ÊTRE PUBLIÉ, DISTRIBUÉ OU DIFFUSÉ, DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT, AUX ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE, EN AUSTRALIE, AU…

Publié le 19/01/2018

Luxembourg, 19 janvier 2018 - Aperam annonce aujourd'hui son calendrier financier pour 2018.   Calendrier de résultats*: 30 janvier 2018: résultats du 4ème trimestre 2017 et de…

Publié le 19/01/2018

Airbus serait en négociations avec British Airways pour une possible commande de très gros porteurs A380, selon l'agence 'Bloomberg'.

Publié le 19/01/2018

  Information relative au nombre d'actions et de droits de vote prévues par l'article 223-16 du règlement général de l'Autorité des marchés…

CONTENUS SPONSORISÉS