En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 069.35 PTS
-
6 072.50
-0.33 %
SBF 120 PTS
4 799.31
-0.26 %
DAX PTS
13 744.21
-0.01 %
Dow Jones PTS
29 398.08
-0.09 %
9 623.58
+0.29 %
1.083
+0.05 %

Renault dans le rouge en 2019 pour la première fois en dix ans

| AFP | 221 | 5 par 1 internautes
Stand Renault au salon automobile de Bruxelles le 9 janvier 2020
Stand Renault au salon automobile de Bruxelles le 9 janvier 2020 ( Kenzo TRIBOUILLARD / AFP/Archives )

Le constructeur automobile français Renault est tombé dans le rouge l'an dernier pour la première fois depuis 2009, enregistrant une perte nette de 141 millions d'euros, sans pour autant voir le bout du tunnel après sa première année sans son patron emblématique Carlos Ghosn.

Dans un marché mondial en recul, le groupe au losange a été victime d'une baisse de son activité, avec un chiffre d'affaires en repli de 3,3% à 55,5 milliards d'euros, qui s'est traduite par une chute de sa rentabilité.

Pour 2020, dans un marché mondial toujours en déclin, le groupe au losange anticipe une nouvelle baisse de sa rentabilité. Il table sur un chiffre d'affaires "du même ordre" qu'en 2019.

"La visibilité pour 2020 reste limitée par la volatilité attendue des marchés (...) et par les possibles impacts du coronavirus" parti de Chine, a déclaré Clotilde Delbos, directrice générale par intérim, citée dans un communiqué.

Le constructeur français avait annoncé en janvier un recul de 3,4% de ses ventes l'an dernier à 3,75 millions de véhicules.

Renault a également été victime d'une chute de la contribution financière de son allié japonais Nissan en difficulté, tombée à 242 millions d'euros, contre 1,51 milliard en 2018. Jeudi, de mauvaises nouvelles étaient encore arrivées du Japon où Nissan, détenu à 43% par Renault, a encore revu à la baisse ses perspectives après une chute de ses profits sur neuf mois.

Par ailleurs, les résultats de Renault ont été affectés par l'abandon d'une créance fiscale en France, se traduisant par une charge de 753 millions d'euros.

C'est la première fois depuis 2009 que Renault est dans le rouge sur une année: à l'époque, en pleine crise financière, il avait essuyé une perte de 3,1 milliards d'euros.

L'année 2019 a été marquée par des remous au niveau de l'état-major du fleuron industriel français, avec l'éviction du directeur général Thierry Bolloré. Après l'intérim de Mme Delbos, le poste va être pris le 1er juillet par Luca de Meo, un Italien jusqu'à récemment patron de Seat, la filiale espagnole du groupe allemand Volkswagen.

L'une de ses tâches sera de rétablir la confiance des investisseurs: l'action de Renault a chuté de près de moitié en un an et se trouve quasiment à son plus bas niveau depuis dix ans.

L'arrestation de Carlos Ghosn au Japon en novembre 2018, sur des accusations de malversations lancées par des dirigeants de Nissan, avait plongé l'alliance Renault-Nissan dans la crise. L'ancien patron est désormais réfugié au Liban après avoir fui la justice japonaise.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 29 février 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/02/2020

La baisse du prix de vente moyen et de la production influent sur le chiffre d'affaires de Total Gabon...

Publié le 14/02/2020

GECI International évoque des "divergences stratégiques"...

Publié le 14/02/2020

Le fabricant de puces graphiques a annoncé des résultats meilleurs que prévu au 4e trimestre 2019.

Publié le 14/02/2020

Après un 1er semestre contrasté en termes de performances, CS Group a su se mobiliser sur le 2e semestre...

Publié le 14/02/2020

FAURECIAL'équipementier automobile publiera ses résultats 2019ICADELe groupe immobilier publiera (avant-Bourse) ses résultats 2019LYSOGENELa biotech publiera son chiffre d'affaires annuelsource :…