5 268.22 PTS
+0.23 %
5 268.5
+0.30 %
SBF 120 PTS
4 226.92
+0.31 %
DAX PTS
12 417.66
+0.26 %
Dowjones PTS
25 219.38
+0.00 %
6 770.66
+0.00 %
Nikkei PTS
21 925.10
-1.01 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Regain de tensions à la tête d'Uber

| AFP | 169 | Aucun vote sur cette news
L'ancien patron d'Uber Travis Kalanick, écarté en juin suite à divers scandales, a nommé vendredi, comme il en conservait le droit, deux nouveaux membres au conseil d'administration, un geste susceptible de relancer les tensions à la tête du groupe.
L'ancien patron d'Uber Travis Kalanick, écarté en juin suite à divers scandales, a nommé vendredi, comme il en conservait le droit, deux nouveaux membres au conseil d'administration, un geste susceptible de relancer les tensions à la tête du groupe. ( SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

L'ancien patron d'Uber Travis Kalanick, écarté en juin suite à divers scandales, a nommé vendredi, comme il en conservait le droit, deux nouveaux membres au conseil d'administration, un geste susceptible de relancer les tensions à la tête du groupe.

"Les nominations de Mme (Ursula) Burns et de M. (John) Thain au conseil d'administration constituent une surprise complète pour Uber et son conseil. C'est précisément la raison pour laquelle nous travaillons à mettre en place une gouvernance de très grande qualité, pour nous assurer que nous bâtissons une entreprise dont chaque employé et chaque actionnaire est fier", a indiqué à l'AFP un porte-parole du groupe, confirmant des informations du Wall Street Journal et du site d'information Recode.

L'ancien PDG controversé du groupe américain, Travis Kalanick, était toujours membre du conseil et conservait le droit de nommer deux autres membres en plus de lui-même.

"Je suis heureux d'annoncer qu'Ursula Burns et John Thain ont accepté de rejoindre le conseil d'administration d'Uber", a indiqué M. Kalanick dans une déclaration écrite citée dans la presse.

Il s'agit pour M. Kalanick de deux prises de choix: Ursula Burns était jusqu'à une date récente à la tête de Xerox (où elle était devenue la première femme noire PDG d'une grosse entreprise américaine), tandis que John Thain, entre autres ancien PDG de Merrill Lynch, a aussi dirigé la Bourse de New York (NYSE).

Travis Kalanick fait ainsi un pied de nez à un important investisseur du groupe, Benchmark Capital, qui conteste précisément à l'ancien patron le droit de nommer des membres au conseil, le soupçonnant de vouloir garder le contrôle sur le groupe de location de voiture avec chauffeurs.

Les tensions semblaient s'être quelque peu apaisées depuis la nomination fin août d'un nouveau patron Dara Khosrowshahi.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/02/2018

Airbus a livré son tout premier appareil gros porteur A350-1000 au client de lancement Qatar Airways. Cet appareil est le premier des 37 appareils de ce type commandés par la compagnie aérienne, ce…

Publié le 20/02/2018

ETECSA, l'opérateur national cubain de télécommunications, a signé un contrat de services satellitaires avec SES Networks. L'opérateur de satellites complètera l'infrastructure terrestre…

Publié le 20/02/2018

La justice américaine a annulé un verdict condamnant la biotech américaine Gilead à payer une amende de 2,54 milliards de dollars à son concurrent Merck & Co pour violation de brevet. Les…

Publié le 20/02/2018

Moody’s a relevé de Ba2 à Ba1 la notation de crédit de long terme sur Faurecia, assortie d’une perspective stable. L’agence de notation prend ainsi acte de l’amélioration continue des…

Publié le 20/02/2018

En phase III, l'AR101 a atteint son critère principal...

CONTENUS SPONSORISÉS