En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 754.08 PTS
-0.95 %
4 761.0
-0.66 %
SBF 120 PTS
3 776.40
-0.94 %
DAX PTS
10 740.89
-0.29 %
Dowjones PTS
23 825.57
+0.99 %
6 503.27
+0.85 %
1.136
+0.11 %

Réforme des retraites: "On change le système social français", selon Martinez

| AFP | 512 | Aucun vote sur cette news
La réforme des retraites vers un système universel par points, piste privilégiée par le gouvernement, va
La réforme des retraites vers un système universel par points, piste privilégiée par le gouvernement, va "changer le système social français", selon Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT ( PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives )

La réforme des retraites vers un système universel par points, piste privilégiée par le gouvernement, va "changer le système social français", a prévenu samedi le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez, inquiet d'une réforme "profondément inégalitaire".

"Le système à points a plusieurs défauts. Le premier, c'est que sous couvert d'égalité, il est profondément inégalitaire, parce que vous ne cotisez que quand vous êtes en activité", a déclaré le responsable syndical à l'antenne de France Inter. "Or, notre système est solidaire parce qu'il peut y avoir des accidents de la vie professionnelle, le chômage, la maladie, etc.", a-t-il poursuivi.

Pour lui, la réforme préconisée par le gouvernement va "allonger l'âge de départ à la retraite. On va vous dire +vous pouvez partir à 62 ans+ mais si vous n'avez pas les moyens de vivre, vous allez donc continuer à travailler pour avoir plus de points". "La finalité, c'est que vous allez partir à 65, 67 ans".

Autre problème: "comment va être déterminée la valeur du point", a relevé M. Martinez, rappelant que "dans certains pays" elle était "fluctuante en fonction de la conjoncture (...), en fonction de l'âge, de la durée de vie, etc.". "Y compris pour les retraités, le point pourra changer d'une année à l'autre", a-t-il ajouté.

Pour réduire le déficit chronique des caisses de retraite, il a prôné "quelques mesures très simples", comme payer les femmes autant que les hommes, ou décider "moins d'allègements de cotisations pour les employeurs, notamment pour les grandes entreprises".

Sinon, a-t-il alerté, "à long terme, ce qu'on vous donne d'un côté, vous allez en avoir moins de l'autre". "On change le système social français, on passe de la carte vitale à la carte bleue, c'est-à-dire que vous n'êtes plus égaux devant la santé, le chômage, la retraite".

Les partenaires sociaux sont attendus mercredi à une multilatérale au ministère des Solidarités, avec le Haut commissaire aux retraites Jean-Paul Delevoye, pour faire un bilan des concertations à mi-parcours et lancer un nouveau round de négociations autour d'un projet précisé.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2018

Dans le cadre de son programme de rachat d'actions, CIS s’est porté récemment acquéreur d’un bloc de 50 000 titres représentant 0,62 % de son capital. Par ce rachat, le spécialiste de la…

Publié le 18/12/2018

Anevia, éditeur de logiciels pour la distribution de la télévision et de la vidéo annonce le lancement d'une augmentation de capital de l’ordre de 1,2 million d’euros par émission d’actions…

Publié le 18/12/2018

Pernod Ricard, déjà implanté dans 13 pays d'Afrique, et Jumia, principal acteur du e-commerce sur ce continent, ont renforcé leur partenariat. Dans ce cadre, le groupe français investira au…

Publié le 18/12/2018

Le groupe Casino annonce la clôture de l’opération relative à l’accord signé avec Tikehau Capital et Bpifrance le 12 octobre dernier, aux termes duquel les investisseurs entrent au capital de…

Publié le 18/12/2018

Vinci se rétracte. Après avoir décidé de faire payer, a posteriori, les tickets des automobilistes profitant des péages gratuits établis par les "gilets jaunes", le groupe de BTP y renonce.…