En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 067.94 PTS
-0.55 %
5 085.00
-0.19 %
SBF 120 PTS
4 069.78
-0.20 %
DAX PTS
11 504.95
-0.16 %
Dowjones PTS
25 339.99
+1.15 %
7 157.21
+0.00 %
1.156
+0.01 %

Récif de l'Amazone: des écologistes manifestent devant le siège de Total à Rio

| AFP | 382 | Aucun vote sur cette news
Des militants de Greenpeace manifestent devant les locaux de Total à Rio de Janeiro, le 28 septembre 2017 au Brésil
Des militants de Greenpeace manifestent devant les locaux de Total à Rio de Janeiro, le 28 septembre 2017 au Brésil ( Mauro PIMENTEL / AFP )

Des militants de l'ONG Greenpeace ont manifesté jeudi devant les locaux de Total à Rio de Janeiro, avec un gros ballon gonflable en forme de baril de brut figurant une marée noire, contre les projets du groupe pétrolier français au Brésil.

Total veut mener des explorations pétrolières dans l'embouchure de l'Amazone qui alarment les défenseurs de l'environnement et Brasilia a de son côté menacé d'annuler le projet faute de garanties nécessaires sur la protection des récifs coralliens.

Une trentaine de manifestants recouverts de peinture noire arboraient des banderoles indiquant: "Total pas touche au récif de l'Amazone" devant le gros baril noir en plastique, a constaté l'AFP.

Les militants ont également fait voler un drone devant les locaux de Total arborant le message en portugais: "Total, le peuple dit non. Les scientifiques disent non. Ibama (Agence brésilienne de l'environnement, ndlr) dit non. Va-t'en des récifs de l'Amazone".

Des militants de Greenpeace manifestent devant les locaux de Total à Rio de Janeiro, le 28 septembre 2017 au Brésil
Des militants de Greenpeace manifestent devant les locaux de Total à Rio de Janeiro, le 28 septembre 2017 au Brésil ( Mauro PIMENTEL / AFP )

L'exploration pétrolière, qui serait menée avec les groupes britannique BP et brésilien Petrobras, met en danger un récif de coraux découvert en 2016 près des côtes du nord-est du Brésil, selon ses détracteurs.

Le gouvernement brésilien a rejeté fin août une étude d'impact environnemental du groupe pétrolier français et menacé de mettre fin à la procédure de licence s'il n'obtenait pas les garanties suffisantes sur la protection des récifs coralliens et de la biodiversité.

Total a de son côté assuré que "la procédure environnementale sui(vai)t son cours".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/10/2018

LCM reste à l’Achat sur GL Events, et abaisse son objectif de cours de 29 à 26 euros. L’augmentation de capital de 107 millions d’euros va permettre au groupe de conclure ses acquisitions en…

Publié le 15/10/2018

Engie et le fonds de pension canadien CDPQ (Caisse de dépôt et placement du Québec) prévoient de proposer 9 milliards de dollars pour acquérir le réseau de gazoducs du brésilien Petrobras, a…

Publié le 15/10/2018

La confiance revient rapidement

Publié le 15/10/2018

En plus du contrat de délégation de service public de l’assainissement de Bordeaux Métropole signé récemment par Alain Juppé et Antoine Frérot, c’est une série de nouveaux contrats que…