En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 351.49 PTS
-4.23 %
4 311.50
-4.97 %
SBF 120 PTS
3 414.93
-4.22 %
DAX PTS
9 632.52
-3.68 %
Dow Jones PTS
21 636.78
-4.06 %
7 588.37
-3.91 %

Rebond spectaculaire à Wall Street après l'état d'urgence proclamé par Trump

| AFP | 483 | Aucun vote sur cette news
Wall Street a profité vendredi d'un impressionnant rebond au lendemain de sa pire chute en plus de 30 ans
Wall Street a profité vendredi d'un impressionnant rebond au lendemain de sa pire chute en plus de 30 ans ( TIMOTHY A. CLARY / AFP/Archives )

La Bourse de New York a vivement rebondi vendredi au lendemain de sa pire séance depuis le krach boursier d'octobre 1987, profitant d'un impressionnant regain de vigueur en toute fin de séance après la proclamation par Donald Trump de l'état d'urgence face à l'épidémie de coronavirus.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, s'est envolé de 9,36% à 23.185,62 points, tandis que le Nasdaq, à forte coloration technologique, a grimpé de 9,34% à 7.874,23 points.

L'indice élargi S&P 500 a gagné 9,28% à 2.710,95 points.

Ils ont ainsi regagné presque tout le terrain perdu jeudi quand, face à la multiplication des mesures de confinement et à l'annonce en ordre dispersé de plusieurs plans de soutien à l'économie, la panique avait complètement emporté les marchés. Le Dow Jones s'était effondré de 10%.

Vendredi, les indices ont d'abord profité d'un rebond quasi-réflexe après une chute aussi importante, avant de limiter leurs gains.

Mais ils ont soudainement accéléré leur progression en toute fin de séance, alors que le président américain, accusé d'avoir dans un premier temps minimisé la gravité de la pandémie de coronavirus, détaillait les mesures accompagnant la proclamation de l'état d'urgence.

Cette décision devrait notamment permettre d'accéder jusqu'à 50 milliards de dollars de fonds.

"La bonne nouvelle est que le marché n'a pas complètement capitulé, le déclin a été temporairement stoppé", remarque Peter Cardillo de Spartan Capital Securities. "Cela ne veut pas dire qu'on va regagner en vigueur tout de suite mais le pire de la panique est sans doute passé", avance l'expert.

Sur la semaine, malgré le saisissant rebond de vendredi, le Dow Jones affiche une perte de 10,4%, le Nasdaq de 8,2% et le S&P 500 de 8,8%.

De l'aveu de plusieurs observateurs, la débandade des marchés ne s'arrêtera vraiment que lorsque le nombre de cas de nouveaux malades commencera à s'inverser. Les fonds débloqués par l'administration devraient permettre d'aller plus rapidement vers cet objectif.

"Il est normal pour les marchés de rebondir après un pic de panique comme celui observé jeudi" mais "ce rebond ne sera probablement pas linéaire et on va probablement avoir encore plusieurs séances où les indices gagneront ou perdront 4% ou 5%", avance Nathan Thooft, gestionnaire de portefeuilles chez Manulife Asset Management.

Mais "si le sentiment de panique est, certains jours, similaire à celui qu'on pouvait ressentir lors de la crise de 2008", la crise du nouveau coronavirus "est unique en son genre" et "la situation de l'économie n'est pas du tout la même qu'à l'époque", estime-t-il. "La reprise ne sera pas aussi longue qu'après la grande crise financière", avance l'expert.

Signe d'un léger regain de confiance chez les investisseurs: le taux sur la dette des Etats-Unis à 10 ans est repassé vendredi au-dessus du seuil symbolique des 1%.

  1. Nasdaq

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/03/2020

Xilam Animation présente les mesures prises par la société dans le cadre de la crise sanitaire Covid-19...

Publié le 27/03/2020

Le groupe Vicat a annoncé que les perspectives 2020, présentées le 14 février 2020 dans le cadre des résultats 2019, devront désormais être revues en fonction du potentiel impact du Covid-19…

Publié le 27/03/2020

Delfingen a publié un résultat net part du groupe en hausse de 48% à 8,5 millions d'euros pour l'exercice 2019. L'EBITDA ressort à 28,4 millions d'euros (+58%) dont +5,2 millions d'impact des…

Publié le 27/03/2020

Le résultat net, intégrant 3,8 ME de charges exceptionnelles additionnelles, s'élève à -24,4 ME

Publié le 27/03/2020

EssilorLuxottica a annoncé qu'au vu de l'évolution de l'épidémie de Covid-19 et de la probable incertitude prolongée qu'elle engendre, la société a décidé d'arrêter l'exécution de son…