5 309.23 PTS
-
5 291.5
-0.16 %
SBF 120 PTS
4 251.61
-
DAX PTS
12 461.91
-
Dowjones PTS
24 962.48
+0.66 %
6 761.85
+0.04 %
Nikkei PTS
21 756.09
+0.09 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Nucléaire: reprise progressive à l'usine Areva du Creusot

| AFP | 225 | Aucun vote sur cette news
La forge de l'usine Areva du Creusot, le 11 janvier 2017
La forge de l'usine Areva du Creusot, le 11 janvier 2017 ( JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP/Archives )

La production de l'usine Areva du Creusot, interrompue en 2016 à la suite d'irrégularités, a repris avec la coulée d'un élément destiné à la future centrale nucléaire d'Hinkley Point en Angleterre, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

"Des opérations de forgeage d'un composant destiné à un client nucléaire ont démarré cette semaine à l'usine de Creusot Forge. Il s'agit d'une pièce qui va faire l'objet d'analyses et d'essais afin de valider le processus de fabrication", a déclaré un porte-parole d'Areva NP (activité réacteurs nucléaires), interrogé par l'AFP, confirmant des informations du Journal de Saône-et-Loire.

Il ne s'agit toutefois que d'une "étape" dans le cadre d'un "plan d'amélioration" et de "reprise des fabrications pour des clients nucléaires qui a débuté en 2016", a-t-il souligné.

Selon Patrick Merliaud, secrétaire CFDT du comité d'établissement de Creusot Forge, la pièce produite est destinée "au programme Hinkley Point", deux réacteurs nucléaires EPR construits par EDF, dont le coût a été réévalué à la hausse de plus de 1,8 milliard d'euros.

L'électricien a également évoqué un "risque" de retard de 15 mois pour le premier réacteur et de 9 mois pour le second.

A l'instar de Jean-Luc Mercier, délégué CGT sur le site, M. Merliaud a confirmé qu'une "première coulée de branche" est intervenue le 18 juillet destinée au projet Hinkley Point et qu'une deuxième est espérée "à la rentrée", si la première a donné satisfaction.

"EDF a validé le processus de fabrication. L'ASN (l'Autorité de sûreté nucléaire) devrait à son tour le valider aux environs du 15 septembre au vu de ses analyses", a assuré M. Mercier à l'AFP.

"C'est très positif pour les (270) salariés du site qui se demandaient ce qu'ils allaient devenir. C'est aussi un premier maillon qui relance toute l'activité de fabrication (des réacteurs), impliquant deux autres sites, Saint-Marcel et Chalon Services, soit 2.000 à 2.300 salariés au total sur les trois sites", s'est-il félicité.

"C'est un vrai nouveau départ" mais, comme "les produits sont assez longs à mettre en place", il faudra "une bonne année" avant que le site ne tourne à nouveau à plein régime, a expliqué M. Merliaud.

La production commerciale de grands composants nucléaires au Creusot avait été interrompue en 2016 après la découverte d'irrégularités dans des dossiers de suivi de fabrication.

Ces anomalies, dont certaines s'apparentent à des falsifications selon l'ASN, avaient conduit Areva à lancer un plan d'amélioration de la qualité de ses usines de fabrication d'équipements.

L'ASN avait indiqué en avril qu'elle devrait d'abord vérifier et accepter le plan d'action avant d'autoriser la reprise de la production.

Pour l'instant, "la reprise des fabrications concerne des pièces pour l'EPR anglais. C'est l'autorité britannique (ONR) qui s'est assurée que les conditions appropriées et préalables à la reprise des fabrications avaient été respectées", a souligné mercredi l'ASN, interrogée par l'AFP.

"Si l'ASN et l'ONR ont échangé sur la définition de ces conditions préalables requises, l’ASN n'est pas impliquée dans la décision de reprise des fabrications pour l'EPR anglais", a-t-elle insisté.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/02/2018

La trésorerie nette d'endettement, hors avances remboursables, s'élève donc à 28,6 ME...

Publié le 22/02/2018

La trésorerie nette est solide à fin décembre 2017, à 34 ME...

Publié le 22/02/2018

Cette opération s'inscrit dans le cadre du contrat d'émission d'OCABSA signé entre Delta Drone et YA II CD Ltd en octobre 2016...

Publié le 22/02/2018

L'offre est formulée à 30 euros/action...

Publié le 22/02/2018

La date d'émission et de règlement-livraison des obligations est prévue pour le 8 mars 2018...

CONTENUS SPONSORISÉS