En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 451.59 PTS
-
5 457.0
+0.09 %
SBF 120 PTS
4 365.94
+0.00 %
DAX PTS
12 326.48
-
Dowjones PTS
26 656.98
+0.95 %
7 569.03
+0.00 %
1.178
+0.06 %

RDC: l'internet rétabli après des marches anti-Kabila

| AFP | 447 | Aucun vote sur cette news
Des manifestants anti-Kabila dans les rues de Kinshasa le 31 décembre 2017 à l'appel de l'Eglise catholique
Des manifestants anti-Kabila dans les rues de Kinshasa le 31 décembre 2017 à l'appel de l'Eglise catholique ( John WESSELS / AFP )

L'internet a été rétabli dans la nuit de lundi à mardi en République démocratique du Congo après trois jours d'interruption décidée par le gouvernement à la veille de marches contre le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila initiées par un collectif catholique.

Ce rétablissement est intervenu après minuit selon plusieurs témoignages. Vendredi, le ministre congolais des Poste, Téléphone et Télécommunication Emery Okundji avait instruit les opérateurs de téléphonie mobile de couper l'internet et le système de SMS, "pour des raisons de sécurité d’État" à partir de samedi à 18h00.

Dimanche, des marches de catholiques exigeant l'application d'un accord de sortie de crise - signé entre la majorité et l'opposition sous l'égide des évêques catholiques une année plus tôt - ont été réprimées par les forces de sécurité faisant au moins huit morts, selon des sources proches de la mission de l'ONU en RDC

Les coupures d'internet sont courantes en RDC lors des manifestations contre le pouvoir. La RDC est minée par une grave crise politique liée au maintien au pouvoir de M. Kabila dont le second mandat a expiré le 20 décembre 2016 et qui reste muet sur son avenir politique.

Une série de scrutins - dont la présidentielle censée élire le successeur de M. Kabila - est prévue pour le 23 décembre 2018, mais l'opposition et des mouvements citoyens congolais appellent à une "transition sans Kabila".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

Au premier semestre 2018, le Groupe Aures a signé un niveau de chiffre d'affaires semestriel record à 52,5 millions d'euros, soit une progression de...

Publié le 20/09/2018

Le résultat opérationnel du premier semestre 2018 de Soft Computing s'élève à 1...

Publié le 21/09/2018

Veuillez trouver ci-dessous le rapport financier annuel 2017/2018 de la société immobilière réglementée publique de droit belge Aedifica. Copyright GlobeNewswire Les annexes de…

Publié le 20/09/2018

Comme publié précédemment, Mauna Kea a enregistré une baisse de son chiffre d'affaires de 18% à 2,707 ME, principalement imputable au T1, mais avec...

Publié le 20/09/2018

Kerlink, spécialiste et leader mondial des réseaux et solutions dédiés à l'Internet des Objets (IoT), annonce aujourd'hui que la société a été choisie...