5 372.31 PTS
-0.34 %
5 377.50
-0.12 %
SBF 120 PTS
4 318.34
-0.11 %
DAX PTS
12 710.41
+0.26 %
Dowjones PTS
24 662.67
-0.15 %
7 282.00
+0.75 %
Nikkei PTS
22 555.43
+1.24 %

Rassemblement à Cayenne pour réclamer le respect des accords de Guyane

| AFP | 220 | Aucun vote sur cette news
Le porte-parole du collectif Pou Lagwiyann Dekole, Davy Rimane, à Cayenne, le 20 avril 2017
Le porte-parole du collectif Pou Lagwiyann Dekole, Davy Rimane, à Cayenne, le 20 avril 2017 ( jody amiet / AFP/Archives )

Près de 300 personnes se sont rassemblées mercredi soir à Cayenne à l'appel du collectif Pou Lagwiyann Dekole (Pour que la Guyane décolle) pour réclamer au président Macron qui arrive jeudi le respect des accords de Guyane signés après le mouvement social qui a paralysé le territoire au printemps, a constaté l'AFP.

Les différents mouvements qui composent le collectif se sont succédé en tribune place des Palmistes, pour appeler la population à se mobiliser jeudi lors d'une marche dans Cayenne, au moment où le président sera à Maripasoula, une commune défavorisée du sud-ouest guyanais.

Santé, éducation, justice, sécurité, immigration: le collectif a répété les revendications qu'il portait lors du mouvement social en mars et avril dernier. "Le social se meurt, la délinquance demeure", pouvait-on lire sur une banderole.

Le mouvement s'est conclu le 21 avril par l'Accord de Guyane, par lequel l'ancien gouvernement a acté un plan d'urgence de 1,08 milliard d'euros, signé des accords sectoriels et "pris acte" d'une demande de 2,1 milliards d'euros de mesures supplémentaires.

"On attend qu'il respecte ses propres paroles", a déclaré Davy Rimane, membre du collectif, rappelant que lors de la campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait déclaré: "Je respecterai les accords de Guyane et j'irai même plus loin".

Le chef de l'Etat vient dire "qu'il tiendra ces engagements", a assuré l'Elysée, avec un objectif: "prendre les problèmes à la racine".

Le collectif Pou Laguiyann Dékolé a aussi réclamé que le chef de l'Etat les reçoive lors de son séjour guyanais. Mercredi soir, ils n'avaient aucune réponse.

Les participants ont également déploré qu'Emmanuel Macron ne fasse selon eux "que survoler la Guyane", puisqu'il se rendra à Maripasoula puis à Kourou en hélicoptère, sans jamais utiliser les routes particulièrement détériorées du territoire. "Il va regarder les Guyanais de haut", a déploré M. Rimane.

Il a aussi ironisé sur les travaux en cours pour la venue du président. "On bouche les trous, on repeint, on répare. On sait le faire en une semaine mais on ne sait pas le faire le reste de l'année ?". Le média Guyane 1ère a révélé qu'à Maripasoula, pour soustraire aux regards du chef de l'Etat une maison plutôt vétuste, des panneaux de contreplaqué ont été installés devant l'habitation.

Dans un communiqué, les maires de Guyane ont annoncé de leur côté qu'ils n'iraient pas accueillir le chef de l'Etat et ne participeraient pas au dîner républicain prévu, pour dénoncer "l'absence d'un temps de rencontre" entre eux et Emmanuel Macron.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/06/2018

Archos a annoncé un partenariat avec Liberty, décrit comme un précurseur en matière de confidentialité et de sécurité au service des internautes...

Publié le 20/06/2018

A 08h45 en FranceIndice du climat des affaires de l'Insee pour juin.En Suisse, au Royaume-Uni et en NorvègeDécision de politique monétaire.A 14h30 aux Etats-UnisInscriptions hebdomadaires au…

Publié le 20/06/2018

La balle est dans le camp de Comcast (stable à 32,8 dollars). Le groupe de médias, maison-mère de NBCUniversal, est attendu au tournant d'une éventuelle offre améliorée sur 21st Century Fox…

Publié le 20/06/2018

Archos a annoncé un partenariat avec Liberty, décrit comme un précurseur en matière de confidentialité et de sécurité au service des internautes...

Publié le 20/06/2018

Antonio Guterres, Secrétaire général des Nations Unies, a nommé Jean-Pascal Tricoire, Président du Global Compact France et PDG de Schneider Electric, en tant que membre du conseil…