En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.32 PTS
-
5 387.50
-0.16 %
SBF 120 PTS
4 320.54
-
DAX PTS
12 561.42
-
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
-0.03 %
1.174
+0.14 %

Rapport sénatorial: recentrer l'ISF sur l'immobilier est "incohérent"

| AFP | 380 | Aucun vote sur cette news
Recentrer l'ISF sur l'immobilier est
Recentrer l'ISF sur l'immobilier est "incohérent" selon un rapport sénatorial ( DAMIEN MEYER / AFP/Archives )

Recentrer l'ISF sur l'immobilier est "incohérent", estime un rapport sénatorial publié jeudi qui préconise notamment d'encourager la donation des grands-parents vers les petits-enfants, afin de permettre aux jeunes ménages d'accéder plus facilement à la propriété.

"L'investissement immobilier constitue indéniablement un investissement productif" qui "ne bénéficie pas d'un traitement fiscal privilégié par rapport aux valeurs mobilières", estime ce rapport consacré au "mythe" et aux "réalités" de la "rente immobilière", signé par Albéric De Montgolfier, rapporteur général de la Commission des finances du Sénat.

"L'immobilier représente en France environ 18% de la valeur ajoutée de l'économie française et 8% de l'emploi total", rappelle le document. "En outre, compte tenu de son caractère très cyclique, la construction exerce des effets d'entraînement importants sur la croissance et l'emploi en phase de crise comme en période de reprise".

Selon l'Insee, c'est le poste de la demande ayant le plus pesé sur la croissance française au cours de la période 2011-2016, après le commerce extérieur.

"Or, la mise en place du prélèvement forfaitaire unique, dont le périmètre exclut les revenus fonciers, et la transformation de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) en impôt sur la fortune immobilière (IFI), proposées par le gouvernement dans le cadre du Projet de loi de finances pour 2018, auront pour effet d'accentuer le différentiel de taxation existant en faveur des valeurs mobilières", épingle ce document.

Par ailleurs "le recentrage de l'ISF sur l'immobilier apparaît d'autant plus incohérent", poursuit le rapport, "qu'il conduirait à imposer les investissements immobiliers, tout en exonérant les liquidités et les biens meubles +improductifs+".

Ainsi "paradoxalement, une stratégie +anti-économique+ consistant à vendre un appartement aujourd'hui loué à titre non professionnel pour laisser le produit de la vente sur son compte courant permettrait de réduire le montant dû au titre de l'IFI", dit le rapport, pour qui "il n'existe aucun motif valable justifiant de vouloir pénaliser cette classe d'actifs".

M. De Montgolfier indique qu'il fera des propositions à ce sujet dans le cadre de l'examen de la première partie du projet de loi de finances.

Mener une politique du logement "davantage adaptée à la réalité des marchés locaux", encourager fiscalement la donation des grands-parents vers les petits-enfants ou "mettre en place un zonage plus fin" pour les dispositifs fiscaux tels que le "Pinel", "afin de mieux cibler l'aide là où les besoins sont clairement identifiés" figurent parmi les pistes préconisées par le rapport.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

L'ANR triple net EPRA ressort à 54,9 E/action au terme du semestre...

Publié le 20/07/2018

    Compte-rendu de l'Assemblée Générale annuelle du 20 juillet 2018   L'assemblée générale mixte (ordinaire et extraordinaire) des actionnaires de la société BIGBEN…

Publié le 20/07/2018

Luxembourg, 20 juillet 2018 - Aperam annonce avoir mené à terme son programme de rachat d'actions annoncé le 30 janvier 2018 (ci-après le "Programme"). Au total,…

Publié le 20/07/2018

APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du premier…

Publié le 20/07/2018

A l’issue de la période d'acceptation initiale et des périodes de réouverture volontaire et obligatoire de l’offre, près de 96 % des actions de Realdolmen ont été apportées. En…