En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 580.38 PTS
+0.31 %
5 528.00
+0.48 %
SBF 120 PTS
4 415.60
+0.30 %
DAX PTS
12 222.39
+0.57 %
Dowjones PTS
26 559.54
+0.42 %
7 689.72
+0.00 %
1.124
-0.05 %

Quels scénarios en cas de récession pour la zone euro ?

| Boursier | 328 | Aucun vote sur cette news

UBS livre ses hypothèses

Quels scénarios en cas de récession pour la zone euro ?
Credits Reuters

UBS Global Wealth Management détaille dans sa nouvelle étude des scénarios de récession et leurs conséquences sur la zone euro et la monnaie commune. Selon l'étude, la succession à la tête de la BCE, ainsi que le Brexit et le populisme, sont des facteurs de risques qui doivent être pris en compte. Dans le scénario 'noir' de l'étude, les risques se concentrent sur l'Italie, où une potentielle dégradation de la note de crédit se profile, et sur la Grèce. Selon les conclusions de l'étude, des changements structurels pourraient avoir des répercussions, y compris en Allemagne. Dans le scénario d'une récession sévère de la zone euro, des devises considérées comme sûres, telles que le franc suisse, seraient susceptibles d'être exposées à des afflux massifs et, en conséquence, de très nettement s'apprécier. Une forte revalorisation du franc par rapport à l'euro pourraient alors poser d'importants défis pour certaines branches, en particulier les assurances et les caisses de pension.

Selon Ricardo Garcia, éditeur en chef et économiste en chef pour la zone euro : "Une récession pourrait clairement compromettre la cohésion de la zone euro mais nous estimons que l'euro devrait pouvoir la surmonter. Cependant les investisseurs doivent s'attendre à ce que l'austérité et le populisme menacent sérieusement l'euro, avec potentiellement une fuite de capitaux vers d'autres devises comme la livre sterling ou le franc suisse".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/04/2019

Pour l'exercice 2018, Wedia affiche un chiffre d'affaires consolidé de 10,8 ME, en hausse de 16% par rapport à l'exercice 2017, soit 9,3 ME...

Publié le 18/04/2019

Les revenus locatifs de Carmila pour les 3 premiers mois de l'année 2019 s'élèvent à 89,2 millions d'euros, contre 82,1 millions d'euros en 2018 sur...

Publié le 18/04/2019

Implanet affiche pour l'exercice 2018 une perte nette de 5,55 ME, contre 6,61 ME un an auparavant...

Publié le 18/04/2019

L'assemblée générale des actionnaires de CNP Assurances qui s'est réunie le 18 avril 2019 à Paris a approuvé les comptes sociaux et consolidés de...

Publié le 18/04/2019

Accor a fait le point sur son activité du premier trimestre 2019. Ainsi, le groupe hôtelier a réalisé un chiffre d'affaires de 987 millions d’euros sur la période, en progression de 34,2% en…