En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.32 PTS
-0.35 %
5 387.50
-0.51 %
SBF 120 PTS
4 320.54
-0.34 %
DAX PTS
12 561.42
-0.98 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
-0.03 %
1.172
+0.00 %

Prune ou horodateur? La réforme du stationnement veut faire disparaître ce choix

| AFP | 411 | 3.50 par 2 internautes
La loi sur les métropoles de 2014 permet aux villes de fixer elles-mêmes le tarif du stationnement et le montant des amendes
La loi sur les métropoles de 2014 permet aux villes de fixer elles-mêmes le tarif du stationnement et le montant des amendes ( FRANCOIS GUILLOT / AFP )

Gare aux resquilleurs: les automobilistes qui rechignent à nourrir l'horodateur devront y réfléchir à deux fois en 2018 car les maires pourront fixer librement le montant des pénalités en cas d'infraction, selon une réforme qui prévoit aussi une intensification des contrôles.

"Pour ceux qui paient, il n'y a rien de changé", assure d'emblée Guy Le Bras, directeur général du Gart, qui regroupe les collectivités chargées des transports.

En revanche, les quelque 70% d'automobilistes qui préfèrent prendre le risque de "prendre une prune" vont sans doute devoir changer leurs habitudes à partir du 1er janvier 2018.

La loi sur les métropoles (loi MAPTAM) de 2014 permet aux villes de fixer elles-mêmes le tarif du stationnement et le montant des amendes - désormais appelées "forfait post-stationnement".

Les communes promettent désormais des contrôles beaucoup plus fréquents avec, à la clé, une meilleure rotation des véhicules sur les places de parking, et moins d'embouteillages dans les centres villes.

En effet, "dans les métropoles, 20% des véhicules en circulation cherchent une place de stationnement", détaillait Guy le Bras mercredi à Marseille, lors d'une table ronde organisée aux Rencontres nationales du transport public.

"A partir du moment où il va y avoir un vrai contrôle (...), inévitablement, on doit progressivement assister à un changement des comportements", estimait la première adjointe au maire de Chambéry, Josiane Beaud.

Cette commune en a profité pour retravailler son plan de circulation et l'ensemble des modes de transport. Pour relancer "le centre-ville (qui) périclite, (...) il faut compter un peu sur les voitures, (mais surtout) éviter les voitures-ventouse", qui monopolisent des places, explique Mme Beaud.

Dans une ville de cette taille, "il faut permettre à tout le monde de rentrer dans le centre-ville si besoin, (sans) chercher une place pendant des heures (...). Et s'ils veulent rester plus longtemps, ils prendront le bus", détaille cette élue.

- 800 communes -

"Quand il y a une rotation, c'est bénéfique pour les commerçants du centre-ville", a assuré Frédéric Baverez, directeur exécutif de Keolis.

Pour les 800 communes concernées, c'est l'occasion d'essayer de faire venir plus d'usagers aux transports en commun, ou à d'autres modes "propres", comme le vélo.

A Paris, il y a 150.000 places de stationnement en voirie mais 10% seulement des automobilistes paient pour se garer. Il y a un an, la mairie a décidé d'en externaliser la gestion, et le montant de l'amende forfaitaire a été fixé à 35 ou 50 euros selon les arrondissements - actuellement, c'est 17 euros.

"Quand vous serez obligés de payer car le niveau de contrôle sera beaucoup plus conséquent, vous ferez un calcul économique", commente Richard Dujardin, directeur général France de Transdev, qui a remporté un des trois lots, soit 45.000 places, via sa filiale Urbis Park.

Selon lui, de nombreux conducteurs se tourneront alors vers d'autres modes de transport, une "fluidification du trafic (qui) profite à tout le monde", y compris aux autobus, souvent pris dans les embouteillages ou coincés par des véhicules stationnés dans les voies de bus.

"La recette annuelle du stationnement en voirie est de 500 millions d'euros. On pense que la réforme va faire passer cette recette à un milliard d'euros", a aussi indiqué Guy Le Bras en marge de ce débat.

Hors Paris, le montant de la nouvelle amende fixée par les villes s'échelonne de 15 à 35 euros, selon une étude réalisée par le Gart sur un échantillon de 93 communes. La loi précise que ces recettes doivent être affectées aux transports en commun ou autres transports propres.

Le taux de recouvrement des amendes en France n'est que de 50%, mais la quasi-intégralité (94%) de leur montant est aujourd'hui utilisé pour financer... le recouvrement.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 3.50
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du premier…

Publié le 20/07/2018

A 16h00 aux Etats-UnisReventes de logements en juin.source : AOF

Publié le 20/07/2018

Luxembourg, 20 juillet 2018 - Aperam annonce avoir mené à terme son programme de rachat d'actions annoncé le 30 janvier 2018 (ci-après le "Programme"). Au total,…

Publié le 20/07/2018

A l’issue de la période d'acceptation initiale et des périodes de réouverture volontaire et obligatoire de l’offre, près de 96 % des actions de Realdolmen ont été apportées. En…

Publié le 20/07/2018

Eurazeo annonce être entrée en négociations exclusives avec PAI Partners en vue de la cession de sa participation dans Asmodee, un leader international de l’édition et de la distribution de jeux…