En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 875.93 PTS
+1.70 %
4 872.00
+1.68 %
SBF 120 PTS
3 888.85
+1.75 %
DAX PTS
11 205.54
+2.63 %
Dowjones PTS
24 706.35
+1.38 %
6 784.61
+0.98 %
1.136
+0.00 %

Prud'hommes: baisse de 5% des saisines en 2018 (rapport)

| AFP | 226 | Aucun vote sur cette news
Le code du travail sur la table des prud'hommes d'Arles le 4 octobre 2018
Le code du travail sur la table des prud'hommes d'Arles le 4 octobre 2018 ( GERARD JULIEN / AFP/Archives )

Près de 120.000 recours ont été déposés devant les prud'hommes en 2018, en baisse de 5,5% par rapport à 2017, indique mardi une note d'étape du comité d'évaluation des ordonnances réformant le code du travail, jugeant prématuré de le lier à l'instauration du barème.

En 2017, 127.000 recours avaient été comptabilisés.

En 20 ans, les recours ont été divisés par deux, souligne encore ce comité d'évaluation coordonné par le service statistiques du ministère du Travail et France Stratégie, une instance rattachée à Matignon.

Selon le rapport, la baisse s'est accélérée à partir de 2016 avec la loi Macron qui avait imposé sous le précédent quinquennat une nouvelle procédure de saisine, jugée complexe par les syndicats. Les litiges sont passés de 184.000 en 2015 à 150.900 un an plus tard.

Les ordonnances Macron de l'automne 2017 ont ensuite instauré un barème pour licenciement abusif, également très critiqué par les organisations syndicales.

Evoquant un "recul temporel limité", le comité dit ne pas être en mesure de "déceler de lien" entre l'instauration de ce barème et l'activité des juridictions.

Cette année, neuf demandes sur 10 contestent le motif de la rupture du contrat de travail, contre 7 sur 10 en 2009 et 5 sur 10 en 1998. En outre, 95% des recours sont formés par des salariés ordinaires (non protégés et non apprentis), en CDI dans neuf cas sur 10. Il s'agit majoritairement d'hommes âgés de plus de 40 ans.

Les salariés licenciés âgés de 60 à 65 ans ont une probabilité 2,6 fois plus élevée que ceux de moins de 30 ans de saisir les prud'hommes. Et les cadres ont une probabilité 3,1 fois plus importante de saisir les prud'hommes que les autres catégories socioprofessionnelles.

L'an dernier, les salariés ayant saisi les prud'hommes présentaient des caractéristiques démographiques et professionnelles spécifiques à ceux pouvant espérer les indemnités les plus élevées, relève le comité.

Ils sont "donc susceptibles d'être pénalisés par l'application des plafonds fixés par le barème". Pour cette raison, le comité se demande si le plafonnement a pu inciter des salariés à soulever des causes de nullité comme le harcèlement, la discrimination ou la violation d'une liberté fondamentale pour que le barème ne s'applique pas.

Mais "en l'état des données disponibles, il n'est pas possible de tester cette hypothèse".

La semaine dernière, le conseil de prud'hommes de Troyes a calculé les indemnités dues à des salariés licenciés abusivement sans tenir compte du barème, une première selon le Syndicat des avocats de France.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2019

SOITECLe groupe dévoilera son chiffre d'affaires au troisième trimestre.source : AOF

Publié le 18/01/2019

A la suite du communiqué du 7 décembre 2018, MM. Philippe Houdouin, Silvère Baudouin, Christophe Sollet, Michel Picot, Éric Saiz, Dominique Roche, HIFIC ainsi que Financière Arbevel ont annoncé…

Publié le 18/01/2019

En 2018, Biosynex a réalisé un chiffre d'affaires de 31,2 millions d'euros, en hausse de 2,3%. La tendance est similaire à celle constatée au premier semestre avec notamment une forte dynamique de…

Publié le 18/01/2019

Iliad annonce la mise en oeuvre d'un partenariat stratégique avec la société Jaguar Network, fournisseur de service à destination des entreprises et des marchés publics, à travers une prise de…

Publié le 18/01/2019

                                Paris, le 18 janvier 2019    Alliance stratégique entre Iliad et Jaguar Network       Le Groupe Iliad annonce la mise en…