En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 580.38 PTS
+0.31 %
5 528.00
+0.48 %
SBF 120 PTS
4 415.60
+0.30 %
DAX PTS
12 222.39
+0.57 %
Dowjones PTS
26 559.54
+0.42 %
7 689.72
+0.00 %
1.124
+0.00 %

Procès de l'arbitrage Tapie: jugement le 9 juillet

| AFP | 220 | Aucun vote sur cette news
Bernard Tapie pendant une suspension de séance à son procès, le 4 avril 2019 à Paris
Bernard Tapie pendant une suspension de séance à son procès, le 4 avril 2019 à Paris ( Bertrand GUAY / AFP )

Le tribunal correctionnel de Paris rendra le 9 juillet son jugement concernant Bernard Tapie, jugé pour "escroquerie" et "détournement de fonds publics" dans l'affaire de l'arbitrage frauduleux rendu en 2008 pour solder son litige avec le Crédit Lyonnais sur la revente d'Adidas.

Le parquet de Paris a requis lundi cinq ans de prison ferme à l'encontre de l'homme d'affaires pour cet arbitrage "truqué" qui lui a octroyé 403 millions d'euros et dont il était le "co-organisateur" et le "principal bénéficiaire".

La défense a de son côté fustigé le "vide sidéral" de l'accusation et l'absence de preuves.

"Il n'y a rien. Perquisitions tous azimuts, écoutes téléphoniques, et rien. On n'a rien trouvé", a martelé Me Hervé Temime, dernier à plaider pour Bernard Tapie.

Le patron du groupe de médias La Provence et ancien ministre, qui lutte à 76 ans contre un double cancer, comparaissait depuis le 11 mars aux côtés de cinq autres prévenus. Tous contestent une quelconque malversation.

Pour le ministère public, l'arbitrage était "truqué", l'un des trois arbitres, Pierre Estoup étant "à la solde" de Bernard Tapie et de son ex-avocat Maurice Lantourne. Trois ans d'emprisonnement ferme ont été requis contre M. Estoup, haut magistrat de 92 ans, absent au procès pour raisons médicales, et trois ans avec sursis contre Me Lantourne.

Des peines de trois ans de prison, dont dix-huit mois avec sursis, ont été requises contre l'actuel PDG d'Orange Stéphane Richard, directeur de cabinet de Christine Lagarde à Bercy au moment de la décision de recourir à l'arbitrage, et l'ancien président du CDR, entité chargée de gérer le passif du Crédit Lyonnais, Jean-François Rocchi, "complices", pour l'accusation, d'un détournement de fonds publics.

Le parquet a également demandé à leur encontre des amendes et une interdiction de la fonction publique pendant cinq ans.

La relaxe a en revanche été requise pour un troisième fonctionnaire, Bernard Scemama.

Pendant trois jours, la défense a brocardé une "supercherie" de l'accusation dans une affaire "gouvernée par la raison d'Etat", pointant des "contre-vérités", des "soupçons malveillants" mais rien qui prouverait une escroquerie.

Parties civiles, l'Etat et le CDR ont demandé le paiement solidaire de 525 millions d'euros de dommages et intérêts pour réparer un "préjudice monumental". Ils réclament en outre respectivement un million et 500.000 euros au titre du préjudice moral.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/04/2019

Pour l'exercice 2018, Wedia affiche un chiffre d'affaires consolidé de 10,8 ME, en hausse de 16% par rapport à l'exercice 2017, soit 9,3 ME...

Publié le 18/04/2019

Les revenus locatifs de Carmila pour les 3 premiers mois de l'année 2019 s'élèvent à 89,2 millions d'euros, contre 82,1 millions d'euros en 2018 sur...

Publié le 18/04/2019

Implanet affiche pour l'exercice 2018 une perte nette de 5,55 ME, contre 6,61 ME un an auparavant...

Publié le 18/04/2019

L'assemblée générale des actionnaires de CNP Assurances qui s'est réunie le 18 avril 2019 à Paris a approuvé les comptes sociaux et consolidés de...

Publié le 18/04/2019

Accor a fait le point sur son activité du premier trimestre 2019. Ainsi, le groupe hôtelier a réalisé un chiffre d'affaires de 987 millions d’euros sur la période, en progression de 34,2% en…