En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 853.90 PTS
-0.12 %
5 857.5
-0.05 %
SBF 120 PTS
4 610.41
-0.06 %
DAX PTS
13 139.63
-0.05 %
Dow Jones PTS
27 911.30
+0.11 %
8 402.61
+0. %
1.113
-0.01 %

Privatisation ADP: appel à rassemblement le 30 novembre à Paris

| AFP | 421 | 1 par 3 internautes
Collecte de signatures pour demander un référendum sur la privatisation d'Aéroports de Paris (ADP), le 5 octobre 2019 à Marseille
Collecte de signatures pour demander un référendum sur la privatisation d'Aéroports de Paris (ADP), le 5 octobre 2019 à Marseille ( GERARD JULIEN / AFP/Archives )

Des partis, syndicats et ONG opposés à la privatisation d'Aéroports de Paris appellent à un rassemblement le 30 novembre pour soutenir les signatures réclamant la tenue d'un référendum d'initiative partagée (RIP), a annoncé mercredi la CGT.

La mobilisation est prévue place de la République à Paris le samedi 30 novembre à partir de 14H00.

Quelque 924.000 soutiens à un RIP sur la privatisation d'Aéroports de Paris avaient été enregistrés par le Conseil constitutionnel à la date du 6 novembre.

"Ce référendum d'initiative partagée est un enjeu de société crucial: soit abandonner la gestion des richesses nationales et des biens communs aux entreprises privées pour le plus grand bonheur de leurs actionnaires; soit préserver ces biens, afin de réorienter leur usage, pour la justice sociale et la défense de l'environnement", écrit la CGT dans un communiqué, qui appartient à un collectif d'une trentaine d'organisations opposées à ce projet.

Selon elle, l'expérience récente des privatisations des autoroutes "illustre bien le projet actuel du gouvernement: vendre des infrastructures publiques pour enrichir quelques-uns, tandis que la privatisation ne bénéficie pas à la majorité qui doit payer pour les profits des actionnaires".

Les 30 organisations souhaitent donc "accélérer" le processus de signatures et "atteindre le million".

Parmi elles, des partis comme EELV, le Parti de Gauche, le PCF, Génération.s, des syndicats (Solidaires, la FSU, CGT, Unef) ou encore de la Fondation Copernic, Femmes Egalité ou de Fakir.

Elles ont aussi lancé un site commun, privatisercestvoler.fr, qui recense les différents documents et outils de mobilisation.

Depuis le 13 juin et durant neuf mois, les électeurs inscrits sur les listes électorales peuvent apporter leur soutien à la proposition de loi initiée par des parlementaires de droite comme de gauche, réclamant la tenue d'un référendum sur la privatisation du groupe aéroportuaire.

Pour être validée, cette proposition doit être approuvée par un dixième des électeurs inscrits, soit 4.717.396 personnes d'ici à la mi-mars. Le seuil du million est symbolique: il correspond au chiffre avancé par Emmanuel Macron pour l'organisation d'un RIP à l'avenir, dans la perspective de la réforme constitutionnelle présentée fin août.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 12/12/2019

Statu quo pour la Banque centrale européenne...

Publié le 12/12/2019

Amundi Immobilier, pour le compte des fonds qu’elle gère, et le Crédit Agricole Centre-est ont réalisé l’acquisition d’un portefeuille de 38 actifs immobiliers situés sur les artères parmi…

Publié le 12/12/2019

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu lors d'un conseil des ministres à Jérusalem, le 8 décembre 2019 ( RONEN ZVULUN / POOL/AFP/Archives )Le Premier ministre israélien Benjamin…

Publié le 12/12/2019

Le porte-avions russe, l'Amiral Kouznetsov, sur une photo fournie par les forces armées norvégiennes le 17 octobre 2019 ( STR / forsvaret/AFP/Archives )Un incendie a éclaté jeudi sur l'unique…

Publié le 12/12/2019

Getlink (-1,94% à 15,19 euros) affiche l’une des plus fortes baisses du SBF120 sur la place de Paris, dans le sillage d'un trafic bien morose en novembre 2019, aussi bien pour les Navettes Camions…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2019

Les marchés européens progressent légèrement après la Fed. Si cette dernière, a, sans surprise, laissé ses taux inchangés, elle a évoqué des perspectives économiques favorables. Dans ce…

Publié le 12/12/2019

Plant Advanced Technologies annonce l'attribution d'une contribution exceptionnelle validée par le Cabinet du Premier Ministre Édouard Philippe, dans...

Publié le 12/12/2019

Delta Air Lines est bien orienté en pré-séance à Wall Street...

Publié le 12/12/2019

Avec des moyens financiers adéquats...

Publié le 12/12/2019

Abeo dévisse de 10,75% à 17,85 euros au lendemain de l’annonce de résultats semestriels dégradés. Par ailleurs, à la différence de sa communication de novembre, le spécialiste des…