En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 835.45 PTS
-0.38 %
4 833.5
-0.26 %
SBF 120 PTS
3 847.92
-0.25 %
DAX PTS
10 864.65
-0.01 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
+0.00 %
1.132
+0.16 %

Près de 4 Français sur 10 ont acheté un produit contrefait sans le savoir

| AFP | 290 | Aucun vote sur cette news
Un douanier examine des produits contrefaits saisis à Marseille, le 15 novembre 2016
Un douanier examine des produits contrefaits saisis à Marseille, le 15 novembre 2016 ( ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP/Archives )

Près de quatre Français sur dix (37%) ont acquis un produit de contrefaçon sans le savoir au moment de leur achat, selon un sondage réalisé par l'institut Ifop pour l'Union des fabricants (Unifab) publié mercredi.

La proportion d'acheteurs trompés est plus élevée (43%) pour les jeunes de 15 à 18 ans, indique l'étude, présentée à l'occasion de la journée mondiale anti-contrefaçon.

L'Unifab "appelle donc les consommateurs à être vigilants lors de leurs achats, notamment sur internet, nouveau canal de distribution de la contrefaçon", dans un communiqué.

"Dans le travail de la lutte anti-contrefaçon, un des axes importants est de faire prendre conscience au consommateur des enjeux", a dit à l'AFP le président de l'Unifab, Christian Peugeot.

"Nous renforçons cet axe en permanence parce que c'est tout de même le consommateur, s'il est conscient des enjeux et des risques qu'il prend, qui va aider à faire en sorte que la contrefaçon soit gênée dans son développement", a-t-il ajouté.

Le sondage révèle que "37% des Français (de 15 ans et plus) ont déjà volontairement acheté de la contrefaçon", en particulier des vêtements, de la maroquinerie et des parfums.

L'association relève en outre que 71% des 15-18 ans affirment écouter ou regarder en streaming des produits culturels "sans se préoccuper du cadre légal" (41% pour l'ensemble des sondés).

La notion de contrefaçon "n'est pas toujours très claire dans l'esprit du consommateur", a expliqué le président de l'Unifab.

Certaines contrefaçons "vont apparaître comme un vrai problème: les produits de mauvaise qualité, dangereux", mais "d'autres types de contrefaçon, comme le téléchargement illégal, paraissent plus indolores et plus inoffensifs", a-t-il analysé.

M. Peugeot a estimé que, dans l'action contre la lutte anti-contrefaçon, les associations de consommateurs "auraient logiquement un rôle d'alerte" à jouer.

Une très large majorité des personnes interrogées (78%) considèrent qu'il est "dangereux" d'acheter des contrefaçons, mais presque autant constatent que c'est "facile" (75%).

"La consommation de faux produits constitue une réelle menace sociale et sanitaire car elle s'immisce sans bruit dans le quotidien de tous", affirme l'Unifab.

Interrogés sur leur connaissance des produits contrefaits, les Français placent en premier la maroquinerie et les accessoires (96%), suivis de l'horlogerie (94%), des parfums (94%) et des articles de sport (94%).

Mais le directeur général des Douanes, Rodolphe Gintz, rappelle que la contrefaçon aujourd'hui ce sont avant tout "des médicaments, des produits de consommation courante" comme des shampoings, du dentifrice ou même du café, "et des produits industriels", et que les produits de luxe n'en sont qu'une petite partie.

"C'est un préjudice qui se chiffre en milliards d'euros, et en dizaines de milliers d'emplois", a-t-il souligné à l'AFP. En 2017, les douanes françaises ont saisi 8,4 millions d'articles de contrefaçon.

"C'est de la responsabilité de tout le monde", a insisté le patron des Douanes, en rappelant que si un consommateur est pris en possession d'un produit contrefait, il risque la confiscation de la marchandise et une pénalité qui correspond à l'équivalent de la valeur du produit authentique.

Le sondage de l'Ifop a été réalisé en ligne du 11 au 17 avril derniers auprès d'un échantillon national représentatif de 1.001 personnes âgées de 15 ans et plus, et un échantillon de 300 personnes pour les 15-18 ans.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/12/2018

Désormais plus forte baisse de l’indice SBF 120, Ingenico Group chute de 6,24% à 53,80 euros après avoir décidé de ne pas donner suite aux approches préliminaires dont il a fait l'objet en vue…

Publié le 17/12/2018

Le groupe va rester indépendant...

Publié le 17/12/2018

H&M recule de 4,86% à 149,88 couronnes suédoises après avoir vu ses ventes augmenter au quatrième trimestre de son exercice 2017-2018, mais moins que prévu. Celles-ci progressent de 6%, contre un…

Publié le 17/12/2018

Île-de-France Mobilités a sélectionné le groupement Worldline / Conduent pour construire le système central du Smart Navigo...

Publié le 17/12/2018

Par courrier reçu le 14 décembre 2018 par l'AMF, la société new-yorkaise BlackRock Inc...