5 526.51 PTS
+0.58 %
5 533.5
+0.75 %
SBF 120 PTS
4 420.31
+0.58 %
DAX PTS
13 434.45
+1.15 %
Dowjones PTS
26 071.72
+0.21 %
6 834.33
+0.34 %
Nikkei PTS
23 808.06
+0.19 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Près d'une entreprise sur deux recrute en CDD pour éviter les contraintes du CDI

| AFP | 195 | Aucun vote sur cette news
Ce motif est surtout invoqué dans les TPE et les entreprises de la construction, selon une étude du ministère du Travail
Ce motif est surtout invoqué dans les TPE et les entreprises de la construction, selon une étude du ministère du Travail ( FRANCK FIFE / AFP/Archives )

Près d'un employeur sur deux qui recrute en CDD le fait pour "éviter la réglementation associée au CDI", un motif surtout invoqué dans les TPE et les entreprises de la construction, selon une étude du ministère du Travail publiée jeudi.

La Dares, service des statistiques du ministère, a interrogé quelque 4.600 établissements ayant recruté en CDD de plus d'un mois entre septembre et novembre 2015. Il s'agit uniquement de "nouveaux recrutements", ce qui exclut les recrutements s'inscrivant dans une succession de réembauches de la même personne par le même employeur.

Questionnés sur les critères qui ont joué un rôle important dans leur choix de recruter en CDD plutôt qu'en CDI, sept employeurs sur dix (69%) évoquent un "besoin limité dans le temps", un critère logique "compte tenu de la législation sur le CDD". En revanche, le deuxième critère invoqué est plus litigieux: il s'agit du "souhait d'évaluer les compétences de la personne avant de la recruter durablement" (65%), un cas de recours au CDD pas prévu par le code du travail qui s'apparente à "une période d’essai étendue".

Viennent ensuite la "volonté de réduire les risques en cas d'un ralentissement de l'activité" et "l'habitude de recruter en CDD sur ce type de poste", motifs cités par 56% des établissements.

Enfin, 45% ont fait le choix du CDD pour "éviter la réglementation associée au CDI", notamment les "coûts financiers en cas de licenciement", les "formalités en cas de rupture" ou les "incertitudes juridiques en cas de recours".

Ce motif est surtout invoqué par les très petites entreprises (TPE, 1 à 9 salariés), qui sont 55% à le citer, contre seulement 33% des autres entreprises. Il s'agit également d'un motif récurrent dans les entreprises de la construction (62%) et lorsque le poste pourvu est un poste d'ouvrier, qualifié (53%) ou pas (54%).

Hors intérim, la part de CDD parmi les embauches de plus d'un mois a légèrement augmenté depuis début 2001, passant de 50,6% à 53,4% aujourd'hui, selon des données de l'Acoss. Parallèlement, les embauches en CDD très courts (moins d'un mois) ont presque triplé. Par conséquent, la part des CDD dans les embauches, toutes durées confondues, a grimpé de 74,2% à 85,3%.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/01/2018

Dominique Carouge exerçait depuis le 1er janvier 2016 les responsabilités de Directeur Financier Adjoint et de Responsable des Opérations financières et du Contrôle...

Publié le 19/01/2018

COMMUNIQUE DE PRESSE                                                            Paris, le 19 janvier…

Publié le 19/01/2018

    EXEL Industries Société Anonyme au capital de 16 969 750 EUR Siège Social : 54, rue Marcel Paul 51206 Epernay Cedex RCS Epernay n° B 095 550 356…

Publié le 19/01/2018

Une fois converties en actions ordinaires, ces ADP seront admises à la négociation sur le marché Euronext Growth...

Publié le 19/01/2018

Visiativ a finalisé le rachat par Alliativ, société holding détenue par les deux fondateurs dirigeants Laurent Fiard et Christian Donzel, des 450 660 ADP 2012 (Action à Dividende Prioritaire)…

CONTENUS SPONSORISÉS