5 541.99 PTS
+0.28 %
5 552.0
+0.51 %
SBF 120 PTS
4 432.20
+0.27 %
DAX PTS
13 463.69
+0.22 %
Dowjones PTS
26 214.60
+0.55 %
6 906.28
+1.05 %
Nikkei PTS
23 816.33
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Premier vol réussi pour un Airbus équipé d'ailes laminaires

| AFP | 247 | 3 par 1 internautes
Un A340-300 équipé d'ailes révolutionnaires réalise son premier vol pour le projet
Un A340-300 équipé d'ailes révolutionnaires réalise son premier vol pour le projet "Blade" à Colomiers en Haute Garonne, le 26 septeùbre 2017 ( PASCAL PAVANI / AFP )

Un Airbus A340 équipé d'ailes expérimentales, des ailes laminaires permettant un meilleur écoulement de l'air et ainsi des économies de carburant, a effectué avec succès mardi un premier vol, entre Tarbes et Toulouse, suscitant de nombreux espoirs chez l'avionneur européen.

L'Airbus a décollé vers 11H00 de Tarbes et s'est posé à Toulouse-Blagnac après plus de trois heures et demie de vol.

Les extrémités des ailes classiques de l'avion avaient été remplacées à Tarbes par deux tronçons laminaires d'une dizaine de mètres, l'avion étant bardé de capteurs et de caméras pour mesurer et analyser les caractéristiques de l'écoulement de l'air et le comportement de l'avion.

"C'était une première mondiale", s'est-on félicité chez Airbus.

Avec l'aile laminaire, une aile un peu plus épaisse à l'arrière et au revêtement plus lisse sur sa surface, l'objectif est d'avoir en vol un flux d'air plus fluide sur la plus grande surface possible de l'aile. Selon Airbus, le projet vise à obtenir une réduction de 50 % du frottement de l'air au niveau de la voilure.

"On peut ainsi gagner jusqu'à 4% de consommation de carburant sur un avion conçu d'entrée avec une aile laminaire", a expliqué Charles Champion, directeur du bureau d'études d'Airbus, peu après l'atterrissage sur le tarmac de Blagnac.

Ce premier vol est une "démonstration (pour) voir si la technologie fonctionne en condition réelle, sur un avion en vol en vitesse de croisière, et dans le temps par rapport aux impuretés" et au vieillissement des matériaux. Pour "être sûr qu'on aura cette économie d'énergie pendant toute la durée de vie de l'avion", a ajouté M. Champion.

Quelque 150 heures de test sont prévues pour cet appareil A340 expérimental jusqu'en 2018.

Pour Airbus, l'enjeu est de taille "parce qu'il faut rester devant": l'idée, si les essais sont concluants, "est effectivement d'avoir un nouveau modèle d'avion qui intègrerait la voilure laminaire d'entrée pour pouvoir avoir cette économie de carburant dès la conception de l'avion", a déclaré M. Champion.

"Quatre pour cent de carburant en moins, ça paraît peu mais pour nous c'est énorme", a ajouté le directeur du bureau d'études, selon lequel "on part sur un développement" de cette nouvelle voilure pour les dix prochaines années.

La nouvelle technologie est plutôt destinée à des avions court et moyen courrier en raison d'une vitesse un peu plus faible de l'appareil
La nouvelle technologie est plutôt destinée à des avions court et moyen courrier en raison d'une vitesse un peu plus faible de l'appareil ( PASCAL PAVANI / AFP )

Cette nouvelle technologie est plutôt destinée à des avions court et moyen courrier en raison d'une vitesse un peu plus faible de l'appareil.

Ce programme d'ailes laminaires fédère sous la dénomination BLADE (Breakthrough Laminar Aircraft Demonstrator in Europe) des industriels européens (Airbus, Aerospace, Saab...) et des instituts de recherche européens. Soutenu par la Commission européenne, son budget est de 190 millions d'euros, dont 90 ME à la charge d'Airbus.

"Ca a été un vol magnifique", a dit, à sa descente d'avion, un de ses pilotes, Hugues Van der Stichel, très applaudi par le personnel d'Airbus et des partenaires du projet Blade réunis pour cette occasion.

"L'avion s'est super bien comporté, aucune vibration, un vol très très tranquille avec des conditions de vol qui étaient bonnes", a ajouté le pilote. "A ce stade, on ne sent pas de différence entre un vol classique et un vol avec des ailes laminaires au niveau pilotage", a-t-il dit, précisant qu'"on le voit" cependant au niveau des mesures.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/01/2018

Bigben anticipe pour le 4e trimestre 2017-2018 un chiffre d'affaires du même ordre qu'au 4e trimestre 2016-2017...

Publié le 22/01/2018

Les résultats, qui seront présentés le 31 mai 2018, devraient confirmer la pertinence du modèle économique

Publié le 22/01/2018

Les coûts encourus et refacturés au 4e trimestre seront encaissés au cours du 1er trimestre 2018. En outre, au cours du trimestre, Poxel a reversé à Merck Serono un pourcentage à deux…

Publié le 22/01/2018

Orientis Gourmet est un groupe français créé en 2001 spécialisé dans les thés et infusions premium...

Publié le 22/01/2018

"Les Etats-Unis et l'Asie représentent des marchés à fort potentiel"...

CONTENUS SPONSORISÉS