5 289.86 PTS
+0.64 %
5 259.5
+0.13 %
SBF 120 PTS
4 239.49
+0.61 %
DAX PTS
12 487.90
+0.83 %
Dowjones PTS
24 964.75
-1.01 %
6 779.69
+0.13 %
Nikkei PTS
21 925.10
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Prélèvement à la source: feu vert au report d'un an voté en commission à l'Assemblée

| AFP | 354 | Aucun vote sur cette news
Le report d'un an de l'entrée en vigueur du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu, introduit via l'habilitation à des ordonnances réformant le code du travail, a obtenu mercredi le feu vert de la commission des Finances de l'Assemblée.
Le report d'un an de l'entrée en vigueur du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu, introduit via l'habilitation à des ordonnances réformant le code du travail, a obtenu mercredi le feu vert de la commission des Finances de l'Assemblée. ( PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives )

Le report d'un an de l'entrée en vigueur du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu, introduit via l'habilitation à des ordonnances réformant le code du travail, a obtenu mercredi le feu vert de la commission des Finances de l'Assemblée.

Saisie de ce volet sur le fond, la commission a adopté cette mesure, objet de l'article 9 du projet de loi habilitant le gouvernement à prendre par ordonnances les mesures pour "le renforcement du dialogue social".

Elle a rejeté tous les amendements de suppression, venant par exemple de Nouvelle gauche, en défense d'une réforme du quinquennat Hollande "très attendue", ou de LFI, critique de la "précipitation" et du principe des ordonnances.

Sur cette "vieille idée fiscale" du prélèvement à la source, "dont les contribuables sont les premiers demandeurs (...) nonobstant quelques questions légitimes de la part des entreprises", le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin (issu de LR), a mis en avant la volonté "qu'il n'y ait point de difficulté d'interprétation, d'année blanche ou d'autre question constitutionnelle".

Mais, lui a demandé le président de la commission et ancien ministre du Budget Éric Woerth (LR) : "Est-ce que l'administration n'était pas prête? Des bugs sont-ils survenus? (...) Ou le report serait-il parce que cela rendrait illisible l'augmentation de CSG, compensée par la baisse des cotisations sociales sur la feuille de paie?"

"Je n'ai pas été totalement convaincu que l'administration, malgré son travail très important, était prête", a dit M. Darmanin, ajoutant que les syndicats avaient "tous évoqué des difficultés" et qu'il valait mieux "pour éviter tout drame bien revérifier une seconde fois".

"Un test grandeur nature" du prélèvement à la source avec des entreprises, collectivités locales et associations va cependant être "maintenu", et une mission d'audit de l'IGF, couplée au cabinet Mazard, menée notamment sur "la charge réelle ou supposée pour les entreprises", a-t-il précisé.

Christine Pirès Beaune, députée PS (groupe Nouvelle gauche), a espéré que "ce report ne se transformera pas en enterrement de première classe d'une bonne mesure", pour laquelle "nous aurions été prêts au 1er janvier 2018".

Ancienne rapporteure générale du Budget, sa collègue Valérie Rabault a rappelé que des pays comme les États-Unis, l'Allemagne ou la Grande-Bretagne avaient adopté le prélèvement à la source "dans les années soit 1930 soit 1950".

Et "30% des contribuables Français voient leurs revenus varier d'une année sur l'autre (changement de situation familiale, retraite, chômage...)", a-t-elle observé, plaidant pour prélever l'impôt l'année de perception des revenus.

Ces deux députées ont fait adopter un amendement prévoyant que l'expérimentation menée entre juillet et septembre 2017 fasse l'objet d'un rapport, qui pourra alimenter le projet de loi de finances pour 2018.

L'ex-président de la commission des Finances, Gilles Carrez (LR), qui a jugé "sage" le report, a appelé à préférer au prélèvement à la source des "techniques nouvelles de rapprochement entre revenus et impôts" et à ne pas remettre en cause la conjugalisation et la familialisation.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 20/02/2018

Lionel Messi buteur pour Barcelone face à Chelsea, sur une passe d'Andres Iniesta en Ligue des champions, le 20 février 2018 à Stamford Bridge ( Ben STANSALL / AFP )Barça moyen mais avantage…

Publié le 20/02/2018

Le président palestinien Mahmoud Abbas s'adresse devant le conseil de sécurité de l'ONU, le 20 février 2018 à New York ( TIMOTHY A. CLARY / AFP )Le président palestinien Mahmoud Abbas,…

Publié le 20/02/2018

La reine Elizabeth II au défilé du créateur Richard Quinn à Londres le 20 février 2018. ( Yui Mok / POOL/AFP )La reine Elizabeth II et la papesse de la mode Anna Wintour assistant, côte à…

Publié le 20/02/2018

Jean-Marie Le Pen à Paris, le 12 mars 1998 ( Joel ROBINE / AFP/Archives )Le maréchal Pétain "n'a pas failli à l'honneur en signant l'armistice" en 1940 et le général de Gaulle "reste une…

Publié le 20/02/2018

Le président palestinien Mahmoud Abbas s'adresse devant le conseil de sécurité de l'ONU, le 20 février 2018 à New York ( TIMOTHY A. CLARY / AFP )Le président palestinien Mahmoud Abbas,…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/02/2018

Gaussin précise leurs modalités financières et le calendrier de réalisation...

Publié le 20/02/2018

"Nous abordons 2018 avec confiance et détermination tout en restant très vigilants sur les évolutions de nos marchés à court terme", dit Christel Bories, PDG du Groupe Eramet...

Publié le 20/02/2018

Drive & Share s'adresse à ceux qui souhaitent bénéficier de la flexibilité que procure la possession d'une voiture, mais qui n'ont pas besoin de l'utiliser régulièrement...

Publié le 20/02/2018

En particulier, 1,71 MdE de travaux vont échoir à Eiffage...

Publié le 20/02/2018

Cette opération s'inscrit dans la stratégie du Groupe BPCE de recentrage dans les secteurs et zones prioritaires de développement...

CONTENUS SPONSORISÉS