En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 422.54 PTS
+0.24 %
5 439.00
+0.55 %
SBF 120 PTS
4 340.58
+0.16 %
DAX PTS
12 661.54
+0.80 %
Dowjones PTS
25 102.12
+0.15 %
7 397.20
+0.53 %
Nikkei PTS
22 697.36
-

Prélèvement à la source: feu vert au report d'un an voté en commission à l'Assemblée

| AFP | 427 | Aucun vote sur cette news
Le report d'un an de l'entrée en vigueur du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu, introduit via l'habilitation à des ordonnances réformant le code du travail, a obtenu mercredi le feu vert de la commission des Finances de l'Assemblée.
Le report d'un an de l'entrée en vigueur du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu, introduit via l'habilitation à des ordonnances réformant le code du travail, a obtenu mercredi le feu vert de la commission des Finances de l'Assemblée. ( PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives )

Le report d'un an de l'entrée en vigueur du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu, introduit via l'habilitation à des ordonnances réformant le code du travail, a obtenu mercredi le feu vert de la commission des Finances de l'Assemblée.

Saisie de ce volet sur le fond, la commission a adopté cette mesure, objet de l'article 9 du projet de loi habilitant le gouvernement à prendre par ordonnances les mesures pour "le renforcement du dialogue social".

Elle a rejeté tous les amendements de suppression, venant par exemple de Nouvelle gauche, en défense d'une réforme du quinquennat Hollande "très attendue", ou de LFI, critique de la "précipitation" et du principe des ordonnances.

Sur cette "vieille idée fiscale" du prélèvement à la source, "dont les contribuables sont les premiers demandeurs (...) nonobstant quelques questions légitimes de la part des entreprises", le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin (issu de LR), a mis en avant la volonté "qu'il n'y ait point de difficulté d'interprétation, d'année blanche ou d'autre question constitutionnelle".

Mais, lui a demandé le président de la commission et ancien ministre du Budget Éric Woerth (LR) : "Est-ce que l'administration n'était pas prête? Des bugs sont-ils survenus? (...) Ou le report serait-il parce que cela rendrait illisible l'augmentation de CSG, compensée par la baisse des cotisations sociales sur la feuille de paie?"

"Je n'ai pas été totalement convaincu que l'administration, malgré son travail très important, était prête", a dit M. Darmanin, ajoutant que les syndicats avaient "tous évoqué des difficultés" et qu'il valait mieux "pour éviter tout drame bien revérifier une seconde fois".

"Un test grandeur nature" du prélèvement à la source avec des entreprises, collectivités locales et associations va cependant être "maintenu", et une mission d'audit de l'IGF, couplée au cabinet Mazard, menée notamment sur "la charge réelle ou supposée pour les entreprises", a-t-il précisé.

Christine Pirès Beaune, députée PS (groupe Nouvelle gauche), a espéré que "ce report ne se transformera pas en enterrement de première classe d'une bonne mesure", pour laquelle "nous aurions été prêts au 1er janvier 2018".

Ancienne rapporteure générale du Budget, sa collègue Valérie Rabault a rappelé que des pays comme les États-Unis, l'Allemagne ou la Grande-Bretagne avaient adopté le prélèvement à la source "dans les années soit 1930 soit 1950".

Et "30% des contribuables Français voient leurs revenus varier d'une année sur l'autre (changement de situation familiale, retraite, chômage...)", a-t-elle observé, plaidant pour prélever l'impôt l'année de perception des revenus.

Ces deux députées ont fait adopter un amendement prévoyant que l'expérimentation menée entre juillet et septembre 2017 fasse l'objet d'un rapport, qui pourra alimenter le projet de loi de finances pour 2018.

L'ex-président de la commission des Finances, Gilles Carrez (LR), qui a jugé "sage" le report, a appelé à préférer au prélèvement à la source des "techniques nouvelles de rapprochement entre revenus et impôts" et à ne pas remettre en cause la conjugalisation et la familialisation.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 17/07/2018

Poignée de main entre Donald Trump et Vladimir Poutine le 16 juillet 2018 à Helsinki ( Aleksey Nikolskyi / SPUTNIK/AFP )Le président américain Donald Trump se retrouvait mardi isolé jusque…

Publié le 17/07/2018

Le président du Sénat Gérard Larcher lors du défilé du 14-Juillet 2018 à Paris ( Ludovic MARIN / AFP/Archives )Les divergences latentes entre députés et sénateurs LR sur la réforme…

Publié le 17/07/2018

Le député LREM des Hauts-de-Seine Thierry Solère, lors d'une séance à l'Assemblée nationale, le 4 juillet 2017 à Paris ( Martin BUREAU / AFP/Archives )Quelques jours après la levée de son…

Publié le 17/07/2018

Les partenaires créent 100 emplois...

Publié le 17/07/2018

Le président du Sénat Gérard Larcher au Palais du Luxembourg, le 06 juin 2018 ( JOEL SAGET / AFP/Archives )Le président LR du Sénat, Gérard Larcher, a défendu mardi devant les députés LR…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/07/2018

Les OCA ne portent pas de bons de souscription d'actions (BSA), et portent sur 8 ME maximum de nominal...

Publié le 17/07/2018

Les ampoules seront commercialisées sous la marque AwoX avec le co-branding Deutsche Telekom Magenta SmartHome...

Publié le 17/07/2018

Publication le 17 juillet 2018, 19h30 CET Information réglementée - information privilégiée EVS Broadcast Equipment S.A.: Euronext Bruxelles (EVS.BR), Bloomberg (EVS BB),…

Publié le 17/07/2018

Pierre Barrard assure le leadership en marketing pour l'ensemble du Groupe afin d'anticiper davantage les besoins émergents des clients et marchés...

Publié le 17/07/2018

Grégoire Thibault possède également une expérience dans le financement de projets...