En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 269.92 PTS
-
5 251.00
-2.19 %
SBF 120 PTS
4 172.22
-
DAX PTS
11 364.17
-
Dowjones PTS
25 502.32
-1.77 %
7 326.06
-2.23 %
1.130
-0.02 %

Pourquoi le déficit commercial américain se creuse-t-il malgré des importations surtaxées?

| AFP | 345 | Aucun vote sur cette news
Les Etats-Unis ont enregistré un nouveau déficit commercial record malgré une multiplication des taxes douanières
Les Etats-Unis ont enregistré un nouveau déficit commercial record malgré une multiplication des taxes douanières ( Jim WATSON / AFP/Archives )

L'administration Trump a déclaré l'an passé une guerre commerciale au nom de "l'Amérique d'abord". Elle s'est traduite par des vagues successives de taxes douanières supplémentaires allant de 10 à 50% sur l'équivalent de 283 milliards d'importations américaines.

Pourtant, les Etats-Unis ont enregistré un nouveau déficit commercial record. Pourquoi les taxes sont-elles restées sans effet ?

Le déficit commercial, qu'est-ce que c'est ?

Le déficit commercial d'un pays se produit quand le volume d'importations est supérieur à celui des exportations. Concrètement, le pays achète plus de biens et services au reste du monde qu'il n'en vend.

Les Etats-Unis accusent un déficit commercial chronique depuis près d'un demi-siècle. En 2018, celui-ci a atteint 621 milliards de dollars (+12,5%), un record.

Et le seul déficit des biens (hors services) avec la Chine s'est élevé à 419,16 milliards de dollars, un record aussi.

Pourquoi les consommateurs sont-ils un élément déterminant?

La croissance économique américaine est traditionnellement tirée par la consommation des ménages. Or les consommateurs ont bénéficié d'un pouvoir d'achat plus important avec une baisse des impôts décidée par l'administration Trump.

Et l'appétit insatiable des consommateurs pour les marchandises importées de Chine ou d'ailleurs s'explique par le fait que ces produits sont souvent moins chers.

Les entreprises, qui ont, elles aussi, bénéficié de la baisse des impôts, augmentent leur rentabilité en achetant à l'étranger des produits moins chers que les produits domestiques.

Quel est le rôle du dollar?

Le taux de change du dollar est un élément clé dans la mesure où un dollar fort rend les produits étrangers plus compétitifs pour les consommateurs américains. Les entreprises américaines ont, elles, plus de mal à vendre à l'étranger leurs produits, plus chers.

L'an passé, les produits chinois ont certes été surtaxés mais ils ont bénéficié d'un taux de change favorable qui a maintenu leur compétitivité.

Quid du lien entre croissance et déficit?

Les statistiques sont là pour l'illustrer: quand la conjoncture est bonne, le déficit s'accroît. Quand la croissance bat de l'aile, le déficit commercial diminue car les Américains consomment moins, faisant chuter les importations.

En 2009, le déficit commercial avait ainsi plongé de 45,8% au moment où la croissance économique des Etats-Unis était en berne, dans le sillage du déclenchement de la crise financière à l'automne 2008.

A contrario, le déficit s'est fortement creusé l'an passé alors que l'économie américaine a tourné à plein régime, avec une croissance frôlant les 3% et un chômage historiquement bas.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/03/2019

Le résultat net part du Groupe Afone s'élève à 11,33 ME...

Publié le 22/03/2019

Sanofi et Lexicon vont coopérer étroitement avec la FDA pour définir les prochaines mesures appropriées...

Publié le 22/03/2019

La FDA publie une lettre de réponse complète au sujet de  Zynquista(TM) (sotagliflozine)     Paris et The Woodlands (Texas) - Le 22 mars 2019 -  La Food and Drug…

Publié le 22/03/2019

Elis a signé un accord portant sur l’acquisition de 100 % de l’activité Tapis de « Blesk InCare » en Russie. La finalisation de la transaction est soumise aux conditions réglementaires…

Publié le 22/03/2019

L'assemblée générale mixte des actionnaires d'Argan a approuvé la distribution d’un dividende 2018 de 1,35 euro par action, avec option pour le paiement du dividende en action (sur la totalité…