5 413.87 PTS
-0.25 %
5 416.5
-0.20 %
SBF 120 PTS
4 316.66
-0.19 %
DAX PTS
13 164.79
-0.14 %
Dowjones PTS
24 504.80
+0.49 %
6 383.65
+0.00 %
Nikkei PTS
22 758.07
-0.47 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Pour UBS, le Bitcoin est une bulle, mais la blockchain une réalité

| Boursier | 857 | 4.33 par 6 internautes

La banque pense que la blockchain est comme internet dans les années 90...

Pour UBS, le Bitcoin est une bulle, mais la blockchain une réalité
Credits Reuters

Une bulle. Pour l'équipe pluridisciplinaire réunie par UBS autour des cryptomonnaies, la valorisation actuelle du Bitcoin et de ses semblables est une bulle spéculative. La plus célèbre des monnaies virtuelles est passée de 2.000 à 5.000 dollars entre mai et octobre. La banque fait plancher les responsables de sa recherche avec ses économistes et ses analystes spécialisés dans le secteur. "Nous sommes extrêmement sceptiques quant au fait que les cryptomonnaies deviendront un jour des monnaies à part entière", expliquent-ils dans une étude parue cette semaine. Notamment parce que les entreprises et les particuliers doivent payer leurs impôts dans des monnaies émises par des Etats, mais aussi parce que ces monnaies alternatives sont illimitées, ce qui constitue une barrière à une adoption générale.

Pour autant, la technologie sous-jacente, la blockchain, aura, elle, un gros impact sur l'économie, estime UBS, de la finance à la production en passant par la santé et les services collectifs. D'ici 2027, la blockchain pourrait créer 300 à 400 milliards de dollars de valeur économique jusque-là inexistante à l'échelle mondiale. La banque suisse pense même "qu'investir dans la blockchain est comme investir dans internet dans les années 90" : lors de la prochaine décennie, elle pourrait bouleverser le paysage économique, mais il faudra d'ici-là régler un certain nombre de contraintes, notamment technologiques. UBS pense que les investisseurs qui veulent se positionner sur le long terme ont deux pistes actuellement : les passeurs de technologie (dans les logiciels, les semiconducteurs et les plateformes) et les exploitants précoces qui ont réussi (dans la finance, la production, la santé, les utilités et l'économie circulaire).

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
6 avis
Note moyenne : 4.33
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2017

Lettre d'intention pour entrer en négociation exclusive en vue de conclure un partenariat...

Publié le 13/12/2017

Orange Digital Ventures annonce sa participation au financement de la société FollowAnalytics, reconnue pour ses solutions innovantes de Mobile Marketing Automation de nouvelle génération. La…

Publié le 13/12/2017

L'AMF vient d'indiquer que l'OPA déposée par Schneider Electric sur IGE+XAO s'ouvrira demain et se conclura le 22 janvier 2018. Hier, l'Autorité a déclaré conforme cette opération annoncée le 8…

Publié le 13/12/2017

Renault annonce à l'instant qu'il va acquérir 40% du capital du groupe Challenges constitué de cinq magazines, Challenges, Sciences & Avenir, La Recherche, L’Histoire et Historia. Cette prise de…

Publié le 13/12/2017

Un bloc de 61...

CONTENUS SPONSORISÉS