En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 395.65 PTS
+0.59 %
5 392.0
+0.54 %
SBF 120 PTS
4 327.25
+0.40 %
DAX PTS
12 216.23
+0.48 %
Dowjones PTS
26 371.92
+0.48 %
7 448.00
-0.62 %
1.166
-0.07 %

Pour Le Maire, "changer de stratégie" économique "serait une grave erreur"

| AFP | 935 | Aucun vote sur cette news
Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire à l'université d'été du Medef, le 29 août 2018 à Jouy-en-Josas
Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire à l'université d'été du Medef, le 29 août 2018 à Jouy-en-Josas ( ERIC PIERMONT / AFP )

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a exclu mercredi tout changement de stratégie économique, malgré les critiques croissantes suscitées dans l'opposition par le tassement de la croissance, estimant qu'un tel revirement "serait une grave erreur".

"Nous garderons la même stratégie économique et financière", a déclaré le ministre en marge de l'université d'été du Medef, à Jouy-en-Josas (Yvelines). "Cela prend du temps avant d'obtenir des résultats. Mais changer de stratégie serait une grave erreur politique", a-t-il ajouté.

Ces propos interviennent alors que des voix se font entendre dans l'opposition mais aussi chez certains économistes pour remettre en cause les choix budgétaires du gouvernement, à l'aune de la faible croissance enregistrée depuis le début de l'année.

Selon l'Insee, la hausse du produit intérieur brut (PIB) a ainsi plafonné à 0,2% au premier comme au deuxième trimestre, alors qu'elle était de 0,7% lors des deux derniers trimestres de 2017. Ce rythme est par ailleurs inférieur à la moyenne de la zone euro, proche de 0,4%.

"Notre stratégie économique est claire et simple", a insisté Bruno Le Maire lors de son discours de clôture, défendant "une politique de l'offre" destinée à assurer "la valorisation du travail et le rétablissement de nos finances publiques".

"Je suis profondément convaincu qu'à la fin du mandat, nous verrons les résultats pour les Français de cette stratégie (...) Ce ne sont pas les quelques clapots du moment qui nous feront changer", a ajouté le locataire de Bercy.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/09/2018

Valeo, qui avait marqué une pause hier, reprend sa marche en avant, sur un gain de 4,7% à 39,4 euros...

Publié le 19/09/2018

Le déclarant pointe à 10,14% du capital d'AccorHotels

Publié le 19/09/2018

Plateforme B2B...

Publié le 19/09/2018

Le rebond se poursuit...

Publié le 19/09/2018

D'après les données de NPD...