En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 053.31 PTS
-0.62 %
5 061.50
-0.39 %
SBF 120 PTS
4 049.60
-0.66 %
DAX PTS
11 524.34
-0.26 %
Dowjones PTS
25 344.72
-0.39 %
7 153.66
+0.65 %
1.147
-0.39 %

Pour apaiser les agriculteurs, Trump étend l'utilisation d'éthanol

| AFP | 237 | 3 par 1 internautes
Un champ de maïs avec au fond l'usine d'éthanol de Lincolnland Agri-Energy, le 25 juillet 2012 à Palestine (Illinois, nord des États-Unis).
Un champ de maïs avec au fond l'usine d'éthanol de Lincolnland Agri-Energy, le 25 juillet 2012 à Palestine (Illinois, nord des États-Unis). ( SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP )

Donald Trump, honorant une promesse de campagne chère aux agriculteurs, a annoncé mardi avoir demandé à son administration d'autoriser la vente toute l'année à la pompe de carburant contenant jusqu'à 15% d'éthanol (E15).

"Je vous ai fait cette promesse pendant la campagne (...) Promesse faite, promesse tenue!", a lancé le président américain lors d'un meeting électoral dans l'Iowa, premier État producteur d'éthanol.

En plein coeur de l'Amérique rurale, qui l'avait largement soutenu dans sa course à la Maison Blanche, cette décision devrait plaire. Elle tombe au moment où les fermiers du Midwest se plaignent amèrement de la guerre commerciale tous azimuts engagée par Washington, qui pèse sur leurs exportations.

L'utilisation du E15 est actuellement interdite en été pour éviter l'émission de particules polluantes sous des températures élevées. Mais les agriculteurs plaident depuis longtemps pour la levée de cette restriction, qui pourrait permettre de généraliser la commercialisation dans les stations-essence de ce carburant particulièrement riche en éthanol.

Donald Trump a demandé à l'Agence de protection de l'environnement (EPA) d'engager le processus autorisant la vente d'E15 toute l'année, avec en vue l'été 2019.

Le secrétaire américain à l'Agriculture, Sonny Perdue, a salué cette décision, qui permettra selon lui aux consommateurs "d'avoir plus de choix à la pompe" et aux agriculteurs d'écouler une plus grande partie de leur abondante production de maïs.

Pour faire bonne mesure face aux réticences de l'industrie pétrolière, le président américain prévoit aussi d'engager une réforme du marché des biocarburants afin de le stabiliser.

La loi sur les biocarburants (Renewable Fuel Standard) force en effet les raffineries à utiliser de plus en plus en plus d'éthanol fabriqué à partir de produits agricoles ou, à défaut, à acheter des crédits baptisés RIN (Renewable identification number).

Or, le prix des RIN a fortement fluctué, grimpant de quelques cents le gallon (3,78 litres) au début du programme, à plus de 1 dollar en 2013.

Ce geste ne suffira sans doute pas à satisfaire l'industrie pétrolière, qui milite depuis plusieurs années pour une modification des obligations imposées aux raffineries.

"Mettre sur le marché un carburant qui n'est pas compatible avec la grande majorité des voitures n'est pas dans le meilleur intérêt des consommateurs", a notamment souligné le patron de la fédération professionnelle du secteur API, Mike Sommers, qui prévoit d'utiliser "tous les moyens juridiques" pour contester la nouvelle mesure.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

Les Différents Types d'Ordre de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/10/2018

    WORLDLINE SA Société Anonyme au capital de 90.746.112,88 euros Siège social : River Ouest - 80 Quai Voltaire - 95870 BEZONS 323 623 603 RCS…

Publié le 22/10/2018

  Communiqué de Presse     Renforcement de GEMMES VENTURE au capital de CROSSJECT par conversion d'obligations convertibles     Dijon, le 22…

Publié le 22/10/2018

ADLPartner Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 6 478 836 euros 3, avenue de Chartres 60500 - CHANTILLY 393 376 801 R.C.S.…

Publié le 22/10/2018

   Communiqué de Presse - Paris, le 22 octobre 2018     Danone confirme son objectif de croissance supérieure, durable et rentable     Le Séminaire Investisseurs de…

Publié le 22/10/2018

Paris, 22 octobre 2018, 18h   AB Science annonce avoir complété le recrutement de l'étude de phase 3 du masitinib dans le traitement de la maladie d'Alzheimer   Les…