En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
+0.00 %

Pour apaiser les agriculteurs, Trump étend l'utilisation d'éthanol

| AFP | 306 | 3 par 1 internautes
Un champ de maïs avec au fond l'usine d'éthanol de Lincolnland Agri-Energy, le 25 juillet 2012 à Palestine (Illinois, nord des États-Unis).
Un champ de maïs avec au fond l'usine d'éthanol de Lincolnland Agri-Energy, le 25 juillet 2012 à Palestine (Illinois, nord des États-Unis). ( SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP )

Donald Trump, honorant une promesse de campagne chère aux agriculteurs, a annoncé mardi avoir demandé à son administration d'autoriser la vente toute l'année à la pompe de carburant contenant jusqu'à 15% d'éthanol (E15).

"Je vous ai fait cette promesse pendant la campagne (...) Promesse faite, promesse tenue!", a lancé le président américain lors d'un meeting électoral dans l'Iowa, premier État producteur d'éthanol.

En plein coeur de l'Amérique rurale, qui l'avait largement soutenu dans sa course à la Maison Blanche, cette décision devrait plaire. Elle tombe au moment où les fermiers du Midwest se plaignent amèrement de la guerre commerciale tous azimuts engagée par Washington, qui pèse sur leurs exportations.

L'utilisation du E15 est actuellement interdite en été pour éviter l'émission de particules polluantes sous des températures élevées. Mais les agriculteurs plaident depuis longtemps pour la levée de cette restriction, qui pourrait permettre de généraliser la commercialisation dans les stations-essence de ce carburant particulièrement riche en éthanol.

Donald Trump a demandé à l'Agence de protection de l'environnement (EPA) d'engager le processus autorisant la vente d'E15 toute l'année, avec en vue l'été 2019.

Le secrétaire américain à l'Agriculture, Sonny Perdue, a salué cette décision, qui permettra selon lui aux consommateurs "d'avoir plus de choix à la pompe" et aux agriculteurs d'écouler une plus grande partie de leur abondante production de maïs.

Pour faire bonne mesure face aux réticences de l'industrie pétrolière, le président américain prévoit aussi d'engager une réforme du marché des biocarburants afin de le stabiliser.

La loi sur les biocarburants (Renewable Fuel Standard) force en effet les raffineries à utiliser de plus en plus en plus d'éthanol fabriqué à partir de produits agricoles ou, à défaut, à acheter des crédits baptisés RIN (Renewable identification number).

Or, le prix des RIN a fortement fluctué, grimpant de quelques cents le gallon (3,78 litres) au début du programme, à plus de 1 dollar en 2013.

Ce geste ne suffira sans doute pas à satisfaire l'industrie pétrolière, qui milite depuis plusieurs années pour une modification des obligations imposées aux raffineries.

"Mettre sur le marché un carburant qui n'est pas compatible avec la grande majorité des voitures n'est pas dans le meilleur intérêt des consommateurs", a notamment souligné le patron de la fédération professionnelle du secteur API, Mike Sommers, qui prévoit d'utiliser "tous les moyens juridiques" pour contester la nouvelle mesure.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Deuxième séance consécutive de correction pour l'indice parisien...

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...